Le tatouage et la douleur

Tu te prépares pour ta 1ère séance ? Tu souhaites bien prendre soin de ton tattoo ? Toutes les questions pratiques, c'est dans cette rubrique !

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar jesss » Jeu 4 Oct 2018 23:39

Merci pour ton retour très constructif je trouve.

Bon courage pour la cicatrisation et vivement la maj de ta galerie :pink:
:pink:

Mahell, Strange Dust, Miel, Loreen, Tom, Zelda, Freddy Coste, Freeman, FloZion
Avatar de l’utilisateur
jesss

Accro
 
Messages: 1726
Enregistré le: 11 Oct 2013
Localisation: Garac, 31
Genre: Femme
Remercié: 20 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Aurel » Sam 6 Oct 2018 02:00

Content de lire que la séance s'est bien déroulée! Surtout sur le torse, ce n'est pas une zone facile. Bonne cicatrisation!
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Curieux
 
Messages: 117
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 3 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar tat50 » Mar 9 Oct 2018 19:58

Après une séance de 5 heures, dont sans doute près de 3h30 de tatouage effectif sur le flanc, je peux dire qu'effectivement c'est une zone qui pique.
J'ai pu tenir toute la séance sans un soubresaut sous le derme de Nikos, très content d'avoir pu travailler sans souci. Et il paraît que j'ai une belle peau (pour un tatoueur).
Pas de méthode particulière pour supporter, si ce n'est de se concentrer sur ce qui se passe.
Bien content que cela soit fini, même s'il devrait y avoir quelques ajouts mineurs dans un mois lors du tatouage en haut du dos.
Les modifications corporelles doivent-elles être considérées comme une addiction?
tat50

Donateur
 
Messages: 39
Enregistré le: 20 Oct 2013
Localisation: Malakoff
Genre: Homme
Remercié: 1 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar lasadikpacifiste » Jeu 1 Nov 2018 00:53

(Bonjoir.) J'apporte ma toute petite pierre à l'édifice : le sternum ça fait mal putain. :sad: (Pour une première fois, je pense que c'est loin d'être la meilleure entrée en matière possible.)

J'ai tenu principalement parce qu'il faut bien assumer ses conneries choix. Au début, me concentrer sur ma respiration m'aidait plus ou moins (je suis nulle en méditation). J'ai eu droit à trois aiguilles différentes.
– Je hais le magnum. :x Je me suis demandé un certain nombre de fois pourquoi j'étais là, pourquoi j'avais demandé un tatouage aussi grand, avec des traits épais… et à cet endroit en plus.
– La… normale ? était presque indolore, une sorte de délivrance. :love:
– La plus fine, pas ma copine. Heureusement, ce n'était que pour les tout petits détails, donc je me consolais en me disant que c'était fini dans quelques minutes.

J'ai eu une pause à un peu plus de la moitié de la séance. Je pense que j'aurais pu m'en passer. J'ai eu l'impression que c'était pire après qu'avant, alors qu'on descendait vers une zone censée être un peu moins douloureuse :lol: (apophyse xiphoïde à la c…). Par ailleurs, je dirais que savoir que j'étais plus proche de la fin que du début n'a pas eu un bon effet ; j'étais terriblement impatiente que ça s'arrêtât.
Chose curieuse : je n'avais pas de haut mais j'avais froid… aux jambes :grat: (en dépit des plusieurs couches de vêtements posées dessus).


Heureusement que ma fierté était là pour engendrer ma résignation à subir calmement. Autrement, comme n'importe quelle personne saine d'esprit, j'aurais fui pour éviter la souffrance.
Avatar de l’utilisateur
lasadikpacifiste

Timide
 
Messages: 37
Enregistré le: 27 Juil 2015
Localisation: devant un écran
Genre: Femme
Remercié: 3 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar tat50 » Mer 7 Nov 2018 17:01

Début de la séance par le tattoo sur le dos ; position confortable, douleur supportable, même si des passages sur des zones déjà piquées pour la pose des gris ont été moins agréables.
Puis des reprises sur le tattoo sur le flanc, fait il y a 4 semaines. Et là, on se rend compte que c'est bien plus sensible, et cela parait long, alors qu'en fait, pas du tout. Je me suis demandé comment j'avais tenu plus de 3 heures 4 semaines auparavant.

Heureusement, Nikos travaille vite et ne maltraite pas la peau. J'ai à peine dégorgé, et pas pelé après la première séance.
Les modifications corporelles doivent-elles être considérées comme une addiction?
tat50

Donateur
 
Messages: 39
Enregistré le: 20 Oct 2013
Localisation: Malakoff
Genre: Homme
Remercié: 1 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar ougo » Ven 21 Déc 2018 13:41

Bonjour,

Ma maigre expérience, sachant que je me considère comme particulièrement douillet.
1 premier tatouage, principalement des lignes, quelques ombrages (peu).
1 seule séance, 6 heures, si on enlève les poses clopes et le positionnement du tattoo en début, cela laisse 5 bonnes heures de travail.

Le bilan, ça ne fait pas mal, étonnament pas mal, enfin, si on enlève une ligne sur le coude et quelques excursions aux commissures.
La sensation est proche d'un dessin au stylo bille, peut être une brulure légère en fin de séance, disons un coup de soleil.

Le pire ? Le cul, rester assis sur une planche de massage, dossier incliné, le fessier ne s'en remet pas. Heureusement, on a terminé à plat, mes fesses étaient contentes.

La suite, pareil, toujours sans douleur. Un peu de crème pour hydrater mais j'ai eu plus mal à cause du soleil.

Si cela peut aider certains à se rassurer et arriver plus détendu, j'en serais content.


Une image du tattoo pour donner une idée de la zone tatouer et du genre de travail réalisé.

https://www.instagram.com/p/BretsSKgZLV/

A+
Ugo
ougo

Timide
 
Messages: 16
Enregistré le: 21 Déc 2018
Localisation: lausanne
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar nemo_936 » Sam 22 Déc 2018 22:05

Cover de tout le ventre et des aisselles et sternum etc quasi en aplats et lettrage au magnum. Il reste 1 séance sur et certain et peut-être encore un peu d'une autre.

Ras le bol d'enchaîner les séances pénibles et douloureuses mais c'est le prix.

À chaque fois je regrette d'être têtu et de ne rien prendre pour la douleur mais d'un autre côté j'ai l'impression de mériter le résultat qui avance à chaque fois et que je ne dois le résultat qu'à moi et pas à une aide chimique / médicamenteuse.
Ta maman a écrit:"Merci Jacquie et Michel"
Avatar de l’utilisateur
nemo_936

Curieux
 
Messages: 273
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: 78 RPRZNT
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Nonoman » Dim 23 Déc 2018 18:03

nemo_936 a écrit:À chaque fois je regrette d'être têtu et de ne rien prendre pour la douleur mais d'un autre côté j'ai l'impression de mériter le résultat qui avance à chaque fois et que je ne dois le résultat qu'à moi et pas à une aide chimique / médicamenteuse.

Toi têtu ? :mrgreen:

Mais je t'approuve. En outre, ne rien prendre avant, c'est garder intact le signal d'alarme de l'organisme... et c'est donc une sécurité...
Pédé, fétichiste, tatoué, percé, motard. Et cultivé. Et sympa. C'est grave, docteur ?
Avatar de l’utilisateur
Nonoman

Investi
 
Messages: 480
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Le 9 Carré
Genre: Homme
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar cedk » Dim 23 Déc 2018 22:49

On compare souvent les différentes parties du corps pour la douleur ,mais le type de tatouage doit compter aussi non? Est-ce qu'un trait bien épais bien appuyé du tatouage traditionnel fait plus mal que le réalisme ou l'on "gratouille" plusieurs fois au même endroit?
cedk

Timide
 
Messages: 42
Enregistré le: 17 Mai 2018
Localisation: millau
Genre: Homme
Remercié: 1 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Aurel » Mar 25 Déc 2018 10:29

Sans doute. On a aussi des retours d'expérience très différents selon le type de faisceaux d'aiguilles : les sensations sont différentes entre un liner et un magnum.

J'ai un tatouage fait en handpoke, le ressenti était radicalement différent de mes tatouages à la machine et bien moins douloureux, par exemple (sans même parler du silence, très appréciable!).
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Curieux
 
Messages: 117
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 3 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar jpa63 » Mar 25 Déc 2018 21:29

Perso, je hais les traces qui me donnent l’impression de me faire découper au cutter.
En revanche, les aplats passent généralement crème chez moi.
Le retour sur des zones fraîches, en revanche, c’est juste terrible.

Et puis ça dépend aussi de mon état de santé, de fatigue...du moment, de la zone encrée et de la durée, au début je tenais facile 6/7 heures de rang, maintenant, passé les 3h/3h30, j’en bave grave.

C’est vraiment très aléatoire.
JE SUIS CHARLIE
Avatar de l’utilisateur
jpa63

Modératrice
 
Messages: 1908
Enregistré le: 05 Oct 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 17 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Vibrisse » Mer 26 Déc 2018 13:42

J'ai un seuil de déclenchement de la douleur assez bas, malheureusement pour moi. Je peux comparer mes tatouages puisqu'ils sont chacun sur le haut de mes bras, pas exactement au même endroit, mais on peut dire "dans le même secteur". Et j'ai eu à chaque fois une technique que je ne saurais pas nommer (désolée, je ne m'y connais pas en outillage...) et que ma tatoueuse, pour m'expliquer, m'a grosso modo comparée à un peigne (bon, ses explications étaient plus détaillées, mais je ne me souviens plus...).
En plus grosse quantité sur le premier que sur le deuxième (l'essentiel du 1er).
Deux choses m'ont frappée : d'abord à quel point la sensation change, à quelques millimètres de différence ; ensuite l'importance de l'état dans lequel on est : le 2eme aurait du être en théorie plus supportable, en réalité ça a été l'inverse, j'étais malade et déjà douloureuse en arrivant, du coup ça a été plus dur.
Pour le premier, je l'ai bien senti passer, pas de doute (j'avais des espèces de décharges glacées le long de la colonne...) et pourtant, je l'ai relativement bien supporté. Le deuxième, par moment j'avais le souffle coupé.
C'est vraiment un critère à prendre en compte, l'état de départ. Du coup, si on sait qu'on va avoir une période particulièrement merdique, à quelque niveau que ce soi, et si on peut éviter de se faire tatouer à ce moment là, c'est mieux je pense.(même si on peut aussi considérer qu'un tatouage, ça remonte aussi le moral dans ces cas là, ce qui complique bien l'affaire).

Personnellement, je pense que je ne tiendrais pas plus de deux heures...
"Fuck hope and Godspeed !"
Vibrisse

Timide
 
Messages: 66
Enregistré le: 21 Nov 2018
Localisation: RP
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Krän » Mer 26 Déc 2018 20:06

cedk a écrit:On compare souvent les différentes parties du corps pour la douleur ,mais le type de tatouage doit compter aussi non? Est-ce qu'un trait bien épais bien appuyé du tatouage traditionnel fait plus mal que le réalisme ou l'on "gratouille" plusieurs fois au même endroit?


Clairement beaucoup de choses entrent en jeux et elles ont je pense été citées dans ce topic. En résumé je dirais qu'on pourrait indiquer les facteurs suivants :

- Le type d'encrage réalisé (tracés/remplissage/dot/...) avec différents types de faisceaux, et le type de machine utilisée pour ceux-ci.

- La zone et la sensibilité de chacun sur la dite zone (différente d'un endroit à l'autre, à un centimètre près ça peut être tranquille à (très) douloureux).

- L'état physique et psychologique dans lequel on se trouve lors de la séance (pleine forme, fatigue, stress (général ou de la séance), ...).

- La façon de faire du tatoueur (certains sont plus bourrins que d'autres dans leurs façons de piquer, réglages de machines, sopalinage, ...).



Nous avons tous un rapport différent, une sensibilité différente, sur chaque critère.
Certaines personnes préfèrent le tracé et d'autres le remplissage, certaines personnes sont très sensibles sur une zone réputée 'tranquille' et l'inverse, certaines personnes stressent, se crispent, ou fatiguent plus vite que d'autres, certaines personnes semblent accuser le coup des nombreuses et longues séances quand d'autres ont le sentiment de mieux gérer la douleur avec le temps/l'expérience, ...
Bref comme il est régulièrement dit dans ce sujet, la douleur est propre à chacun et à chaque acte de tatouage. Il n'est pas possible de faire des généralités valables pour 100% des tatoués et des tatouages.
On peut simplement dire, par exemple, d'après les témoignages de nombreux tatoués, qu'à type d'encrage équivalent le pli du genou fait généralement significativement plus mal que l'extérieur du biceps. C'est un exemple comme un autre.
Ce n'est pas pour rien que ce sujet fait actuellement 105 pages. :mrgreen:
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5710
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 265 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar cedk » Dim 30 Déc 2018 18:05

Merci de résumer, j'avoue ne pas avoir tout lus!
Je pense qu'à un moment donné on a tous chercher à rendre une séance moins douloureuse , mais je pense qu'elle fait parti du plaisir aussi! Pas la douleur à proprement parlé , mais aussi le petit stress avant , la durée à résister... J'ai lu un jour je ne sais où que l'addiction aux tatouages venait de là ,et c'est vrai que pour moi même si j'appréhende un peu j'aime ce moment (et je ne suis pass maso du tout :mrgreen: )
cedk

Timide
 
Messages: 42
Enregistré le: 17 Mai 2018
Localisation: millau
Genre: Homme
Remercié: 1 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Pilou_thai » Dim 3 Fév 2019 13:10

Perso, refusant de souffrir pour un tatouage et grâce à l'aide apporté par mon médecin et mon dermatologue, je peux enfin dire qu'on peut faire des tatouages en réduisant considérablement la douleur. J'ai fait le test sur ces 5 derniers jours où j'ai encaissé un peu plus de 40 heures de tatouage (5 x 8 heures)...
Pilou_thai

Curieux
 
Messages: 110
Enregistré le: 18 Déc 2018
Localisation: Thaïlande
Genre: Homme
Remercié: 2 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Jonesy » Lun 4 Fév 2019 01:02

Pilou_thai a écrit:J'ai fait le test sur ces 5 derniers jours où j'ai encaissé un peu plus de 40 heures de tatouage (5 x 8 heures)...


40hrs en 5 jours? :shock: Tu dois être épuisé. :coffee:
Avatar de l’utilisateur
Jonesy

Timide
 
Messages: 18
Enregistré le: 12 Jan 2014
Localisation: Montréal Québec
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Pilou_thai » Lun 4 Fév 2019 03:52

J'avoue que c'est épuisant... d'autant plus que je ne m'étais pas du tout reposé avant la première séance (1 semaines de bringue avec des amis), en plus d'une crève carabinée !
J'ai une semaine pour me reposer un peu avant de reprendre 3 jours de tatouage (10-11-12)... Pour les finitions, on verra début avril...
Pilou_thai

Curieux
 
Messages: 110
Enregistré le: 18 Déc 2018
Localisation: Thaïlande
Genre: Homme
Remercié: 2 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar jon » Mar 12 Fév 2019 18:08

chaud chaud 40h en 5jours la !!! :shock:
Par curiosité t'as pris quoi pour encaisser tout ca ?
Avatar de l’utilisateur
jon

Timide
 
Messages: 78
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation: lille
Genre: Homme
Remercié: 0 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Mylou » Mar 12 Fév 2019 18:36

Je suis la seule à m'endormir en moins de 10 minutes ?
Quelle que soit la partie tatouée et meme dans une position archi inconfortable, ça rate pas. le bzzzz m'endort direct. C'est terrible.

un jour jvais voir ma gueule sur les reseaux avec la bave au coin de la bouche :lol:

(bon par contre j'ai rarement fait 40h en 5 jours, j'avoue)
"La vie serait tragique si elle n'était pas si drôle"
Avatar de l’utilisateur
Mylou

Timide
 
Messages: 4
Enregistré le: 09 Fév 2019
Localisation: Avignon
Genre: Femme
Remercié: 1 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar AimTo » Mer 13 Fév 2019 09:42

Drôle de vision le refus de prendre des médicaments pour "mériter" son tattoo. Ca tient du masochisme :bfouet:

J'hésite pas à prendre des antidouleurs sans ordonnance. J'ai rien à gagner à souffrir plus que nécessaire et je m'endors même pendant les séances selon les parties.

D'expérience le pire c'est les tracés sur l'extérieur du coude, j'en avais la larme à l'oeil. Le reste ça va de la sensation de cutter au gommage à l'éponge Spontex :D
Avatar de l’utilisateur
AimTo

Timide
 
Messages: 39
Enregistré le: 13 Juil 2018
Localisation: Tourcoing
Genre: Homme
Remercié: 0 fois

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tatouage : de la découverte au passage à l'acte

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités