SOCIAL - Les réflexions et points de vues extérieurs

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Giulietta » Sam 7 Oct 2017 19:22

En plus c'est vraiment pas mon style les leggings, bref :lol:
Black Chamane : l'air, l'eau, la Terre, c'est la vie...ça dépend sous quel Angle on la prend (pas mal hein, la citation inspirée par l'AngleTerre)
Avatar de l’utilisateur
Giulietta

Investi
 
Messages: 422
Enregistré le: 30 Sep 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 3 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Lunatik » Sam 7 Oct 2017 23:34

@ Panthera et Dark : clairement, j'ai de l'argent à me faire :mrgreen:

Un petit dialogue moins surréaliste (ça ne se trouve pas non plus sous les sabots d'un cheval, des mecs comme ce chauffeur de car) au supermarché. En short, je repère du coin de l’oeil un mec se dévissant la tête sur mes jambes, visiblement pour regarder mes tattoos. Je le recroise plus tard dans les rayons, il m’aborde avec un grand sourire et un « Salut ! » familier, genre on se connait depuis la maternelle, on a même gardé les hamsters ensemble, toussa. Comme je suis aussi physionomiste qu’une boîte à oeufs, je lui réponds poliment, tout en réfléchissant ardemment, me demandant d’où diable je peux bien le connaître. Je comprends un peu plus tard qu’en fait, on ne se connait ni d’Eve ni d’Adam.

Lui :
- Vraiment superbes les tatouages !
- Merci.
- Surtout celui avec les cornes, il est particulier mais j’adore.
- Ah, cool. Moi aussi.
- L’intérieur du mollet, comme ça, et le haut des cuisses, ça a dû bien-bien piquer, non ?
- Bwof, non, c’est pas le pire. Les mollets, c’est même hyper tranquille.
- Faut dire que vous êtes plus résistantes que nous, pour la douleur.
- Je ne sais pas, mais mon tatoueur m’a dit que les femmes tenaient mieux les séances, en effet.
- Si, si, vous êtes programmées pour ça, pour résister à l’enfantement et tout.
- Ah ouais mais alors vous, vous êtes programmés pour résister à une charge de mammouth et à un poing dans la gueule, alors, non ? Je veux dire, genre pendant la chasse et les bastons entre tribus de Neandertal et tout.
- Pas du tout ! Dès que ça fait un peu mal, on chiale comme des mômes. À la chasse au mammouth comme pendant le tatouage.
- Ah ya eu un bug à la programmation, alors.
- Ouais, sûrement ; c’est mon tatoueur qui m’a dit ça, que c’était les mecs les vraies gonzesses, dans son boulot.
- Ah tatoué aussi… c’est pour ça.
- Oui.
- Où ça ?
- Sur l’épaule.
- Arf, la solution de facilité, pas la zone la plus douloureuse.
- Surtout pas ! J’ai d’abord demandé où ça faisait le moins mal !

Bref, on a continué à bavasser tattoo, c’était un peu comme si on se connaissait depuis dix ans, et quand on s’est séparés à la caisse, c’est limite s’il ne m’a pas claqué la bise en partant.
Vraiment marrant, ce côté : « je suis tatoué aussi alors d’office on est potes » J’aime assez, c’est moins empesé/inconfortable qu’une discussion classique entre deux inconnus.
Sur ma peau : Strange Dust, Titukh, Jaffa Wane, Odrëy, Ank von Annika, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink, Bouits...
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 1028
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 55 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Dim » Sam 7 Oct 2017 23:55

Ça ressemble à ce que les dragueurs nomment une technique d'approche ou d'accroche :bgeek:
Le keum se sert de ça pour installer une connivence à la con et briser la glace. En gros, il espérait bouillave Lune à tiques grâce à la flagornerie :bgeek:
Quand je rencontre quelqu'un qui se sert de ça genre je suis grave ton pote voir ton frère parce qu'on a tous les deux des dessins sur la peau, je l'envoie chier sans ménagement. Tu peux me parler, mais on n'est pas potes. Garde tes mains dans ton cul et ton tutoiement pour ton chien :evil:
Phoque la familiarité déplacée ! :evil:

édit : je traine décidément beaucoup trop avec des féministes hystériques :?
Modifié en dernier par Dim le Dim 8 Oct 2017 00:15, modifié 1 fois.
J'vous ai apporté des bonbons parce que les fleurs, c'est périssable.
Avatar de l’utilisateur
Dim

Accro
 
Messages: 1888
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Province de Liège(Belgique)
Genre: Homme
Remercié: 123 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Lunatik » Dim 8 Oct 2017 00:01

Bah il n'a pas essayé de me draguer à un seul moment, en fait. On a juste parlé tattoos, il n'a pas essayé de choper mon numéro, ni de savoir où j'habitais, ni proposé de boire un verre ni rien.
Il n'avait vraiment pas une attitude de drague et il n'a rien dit ou fait qui le laisse penser, aucune allusion ni mot déplacé, pas de numéro de charme.

Puis même, ça ne me gêne pas de me faire draguer. Soit le mec me plait et c'est cool, soit c'est pas mon trip et je décline gentiment.
Sur ma peau : Strange Dust, Titukh, Jaffa Wane, Odrëy, Ank von Annika, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink, Bouits...
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 1028
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 55 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Bett » Dim 8 Oct 2017 07:06

Il avait l'air sympa le gars (plus que le chauffeur de bus!!!) Et du coup déçue / intriguée / contente du fait qu'il ne t'ait pas demandé ton numéro ?
Avatar de l’utilisateur
Bett

Investi
 
Messages: 632
Enregistré le: 26 Avr 2016
Localisation: 77
Genre: Non spécifié
Remercié: 14 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Sheeva » Dim 8 Oct 2017 07:26

Dim a écrit:
édit : je traine décidément beaucoup trop avec des féministes hystériques :?


Clairement... :bgeek:

Lunatik, j'ai trouvé ce dialogue marrant. :mrgreen:
Du coup, tu l'as vu son tattoo? C'était quoi?
(il a l'air d'avoir bon goût en plus, s'il a aimé ta bête à cornes )

C'est pas à moi que ça arriverait, j'ai toujours droit aux questions cons, moi :
Notamment, cette semaine, à la piscine, avec plein d'autres parents qui passaient l'agrément de la natation.
Donc, on était tous en maillot (et en bonnet de bain :? )

Et un des papas vient me voir pour me dire que mes tattoos sont très chouettes, et il enchaîne "vous l'avez fait où?"
Et là, c'est le drame, je ne sais JAMAIS quoi répondre.
Déjà, de quel tatouage parle-t-il?
Il veut savoir dans quelle ville je l'ai fait? Ou bien par quel tatoueur?
Si je commence à dire la vérité, que la tatoueuse vient d'Hong-Kong, mais qu'on l'a fait à Pau, et que celui là, c'était à Toulouse mais le tatoueur vient de Lyon, je sais que je vais avoir droit à une tête éberluée :lol:
Bref, je déteste cette question... :evil:
ma galerie Rainbow Black
Janvier ==> fin du dos avec Strange Dust
Gestionnaire @frenchtattooflash
Avatar de l’utilisateur
Sheeva

Investi
 
Messages: 956
Enregistré le: 21 Juil 2016
Localisation: Toulouse
Genre: Femme
Remercié: 25 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Julie3764 » Dim 8 Oct 2017 07:58

Plutôt sympa la discussion avec ce mec, effectivement il n'a pas l'air d'être en mode relou dragouille.
Avatar de l’utilisateur
Julie3764

Investi
 
Messages: 344
Enregistré le: 12 Sep 2016
Localisation: Tours
Genre: Femme
Remercié: 1 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar jl-l » Dim 8 Oct 2017 10:10

Tu sais dim, on peu avoir juste envie de passer un agréable moment avec une personne qu'on trouve sympa pour x raison..

Ce moment peu durer 2 minutes ou 2 éternités ... quelques part, on s'en fout ... c'est l'agréable qui compte ...

Et l'agrèable n'entraine pas toujours un plan drague, ou une envie de se recroiser ... même si rien n'est exclu ...

l'important c'est le moment ... sans plus .. sans moins ...



Sinon, dernière reflexion de la dernière miss en cours .. " suis pas fan des tattoos, mais ce qui m'importe c'est la personne à l'interieur" ... Elle a quand même tiqué quand j'ai parlé de tattoo sur le crane pour la retraite O:-) O:-) O:-)
Ma Galerie :
click ici


Prochaine séance le 2019 ?? .... :eek:
Avatar de l’utilisateur
jl-l

Donateur
 
Messages: 843
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Métropole Lilloise
Genre: Non spécifié
Remercié: 24 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Rouge » Dim 8 Oct 2017 10:14

Sheeva a écrit:Et un des papas vient me voir pour me dire que mes tattoos sont très chouettes, et il enchaîne "vous l'avez fait où?"
Et là, c'est le drame, je ne sais JAMAIS quoi répondre.
Déjà, de quel tatouage parle-t-il?
Il veut savoir dans quelle ville je l'ai fait? Ou bien par quel tatoueur?


Ooooh mais ouiiii je déteste cette question aussi ! Pourquoi faut-il qu'ils imaginent qu'on a fait tous nos tatouage au même endroit avec la même personne ?? Allez, la prochaine fois, je réponds "en Europe" (ce qui, pour l'instant, reste exact).

Lunatik, quel numéro ! :D Pour ma part le tutoiement ne me dérange pas, j'ai une grosse tendance à tutoyer tout le monde. Par contre je ne sais toujours pas quoi répondre aux gens qui me disent "ooh trop cool vos tatouages, alors moi j'aimerais trop me faire tout le bras !", à part ""Euh... Trop cool ! ;) Foncez ! :tchin:" :lol:

Tu sais dim, on peu avoir juste envie de passer un agréable moment avec une personne qu'on trouve sympa pour x raison..

Euh... Ouais. Sauf que dans la réalité 95 fois sur 100, quand c'est un mec qui vient parler à une nana dans la rue (ou un supermarché), c'est pour la draguer plus ou moins lourdement. Donc bon. Je suis aussi étonnée qu'il ait pas demandé son numéro à Lunatik. ^^

Giulietta a écrit:si c'était mes jambes ou un legging


:D :D :D "Mais c'est des vrais ?"
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1214
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 57 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Krän » Dim 8 Oct 2017 11:22

Rouge > on m'a plusieurs fois demandé qui était le tatoueur qui m'avait fait "tout ça", et quand je réponds que chaque tatouage est fait par un tatoueur différent certaines personnes m'ont demandé "pourquoi plusieurs tatoueurs ?" (genre pourquoi s'emmerder à en voir plusieurs), je réponds qu'ils ont chacun un style différent...et là clairement je les perds.

Les "gens" (qui ne s'intéressent pas au tatouage) ne voient pas que chaque pièce est dans un style différent, ils ne distinguent pas le bio-orga du géométrique, et/ou pensent qu'un tatoueur peut tout faire. Bien souvent ils n'évaluent pas du tout le niveau technique, c'est juste du tatouage, de l'encre.
On m'a demandé récemment si mon dos était de l'art abstrait, la personne n'a (encore) pas vu les crânes, seulement des grosses tâches.

Généralement je réponds poliment et de façon très factuelle aux questions sur mes tatouages lorsqu'elles viennent de gens qui ne s'intéressent pas du tout au sujet. Je ne développe plus, sinon j'ai l'impression, dans leurs yeux, d'être un ovni et que ça n'apporte strictement rien à l'échange.
Beaucoup de gens sont curieux (sans que ce soit mal placé) mais passé deux mots sur le sujet ils décrochent. Alors aborder les styles différents, le choix d'un tatoueur pour sa patte, ... Ce n'est pas très utile et rares sont les personnes qui posent des questions de ce genre (pour ce que j'en vois).
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5579
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 254 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar twinings » Dim 8 Oct 2017 11:26

Pardon du HS, mais là je ne peux pas me taire.

Je suis une de ces féministes hystériques et je considère effectivement que me déplacer dans la rue n'est pas une invitation à venir me parler. Le "moment agréable" je ne le choisis pas, il m'est imposé, et du coup il n'a rien d'agréable. Depuis mes 12 ans (!!), je me fais siffler, aborder, emmerder, traiter de pute ou de salope. J'ai eu à faire à des frotteurs, des mecs qui m'ont touchée dans le bus en hurlant qu'ils avaient envie de me violer, j'ai eu le droit de me faire suivre en voiture sur 20km par un mec qui voulait juste me montrer son braquemart en se marrant, j'ai eu le droit de me faire suivre alors que je rentrais chez moi par un mec qui me racontait toutes les jolies choses poétiques qu'il voulait me faire... Et ce n'est qu'un petit échantillon.

Le harcèlement de rue c'est une réalité, et même si tous les mecs ne sont pas comme çà, ils sont quand même sacrément nombreux, trop nombreux pour moi. Donc oui, maintenant tu m'approches dans la rue je ne suis pas gentille, et je m'en fiche du moment agréable je ne suis pas là pour discuter ou draguer mais pour me rendre d'un point A à un point B.

Cela dit, parfois je suis surprise de voir des gens bien intentionnés, j'ai notamment discuté avec un Brésilien à la Gare du Nord pendant un quart d'heure, on a parlé voyages, et à aucun moment il ne m'a draguée ou demandé mon numéro, il est toujours resté très respectueux, on a juste discuté en attendant notre train. Donc ça arrive, effectivement (l'exemple de Luna en est un), et c'est cool et reposant, mais ce n'est pas une raison pour minimiser ce qu'on peut vivre en tant que femmes dans l'espace commun, même si là-dessus on ne tombe pas toutes d'accord non plus.

Fin du HS.


Pour en revenir au sujet : en convention, alors que je me faisais tatouer, et que j'avais une jambe écartée pour tatouer l'intérieur de cuisse, ma sœur a entendu quelqu'un dire, me concernant "Ha bah d'accord, un peu plus et on lui voit la culotte" :mrgreen:
https://youtu.be/kzAZ0kR2B1Q :geek:

Et quelqu'un est venu me demander de voir le tattoo finalisé à la sortie puisqu'il a vu le travail en cours. J'ai donc eu des compliments de cette personne et son ami, et c'est plutôt chouette de rencontrer des personnes bienveillantes comme çà :pink: Même si on s'attend à trouver ce genre de public en convention tout de même. (Mais là encore ça n'est pas une science exacte, j'ai bien entendu quelqu'un dire que les crânes c'est vraiment pas joli et moderne :mrgreen:)

Et Sheeva : J'avoue que ma mère était persuadée que je me faisais toujours tatouer par la même personne alors que je porte des boulots très différents :lol: Mais comme je me fais beaucoup tatouer à Nantes, elle a interprété ça comme un "je vais toujours au même endroit".

Mais je pense que les gens n'ont pas conscience de la variété d'artistes et de styles qui existent, ils ne voient pas forcément le tattoo de la même manière que nous et ça ne leur viendrait pas à l'idée de faire des centaines de kilomètres pour aller se faire tatouer, ou d'attendre la venue d'un-e artiste de l'étranger ou encore d'attendre plusieurs mois/années. Même si du coup ça ne t'aide pas trop à savoir quoi leur répondre :geek:
Avatar de l’utilisateur
twinings

Investi
 
Messages: 1232
Enregistré le: 18 Aoû 2014
Localisation: Je me balade.
Genre: Non spécifié
Remercié: 44 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Panthera » Dim 8 Oct 2017 12:10

Vendredi le fils du bénéficiaire qui me sort : vous avez une tâche sur le pied. Je lui réponds oui c'est un tatouage, çà fait longtemps, je l'ai depuis que je viens soit plus d'un mois :mrgreen:. Et là viens la question c'est quoi ? j'hésitais à un moment à lui dire si vous trouvez pas, vous me donnez un petit billet mais bon je lui ai simplement répondue un poisson avec un fond et là c'est bon il c'est calmé :lol:.

Mais je pense que les gens n'ont pas conscience de la variété d'artistes et de styles qui existent, ils ne voient pas forcément le tattoo de la même manière que nous et ça ne leur viendrait pas à l'idée de faire des centaines de kilomètres pour aller se faire tatouer, ou d'attendre la venue d'un-e artiste de l'étranger ou encore d'attendre plusieurs mois/années. Même si du coup ça ne t'aide pas trop à savoir quoi leur répondre



Oui c'est vrai, ils comprennent pas nos démarches, après beaucoup aussi n'ont pas l'œil affiné, certains d'entre eux vont trouver jolis des tatouages que nous on va trouvé horriblement réalisé :mrgreen:.
Avatar de l’utilisateur
Panthera

Investi
 
Messages: 1202
Enregistré le: 30 Oct 2013
Localisation: Menton
Genre: Femme
Remercié: 9 fois
  • Adresse Galerie

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Mello » Dim 8 Oct 2017 13:33

Un peu HS aussi mais ... sincèrement, je ne comprends pas du tout pourquoi ça peut emmerder à ce point certains tatoués que des gens regardent voire viennent taper la discussion :shock:
Alors certes on est d'accord que ce n'est pas parce qu'on est tatoués que les gens peuvent venir nous tripoter la couenne ou nous déshabiller à moitié pour mieux voir, mais tant que ça reste respectueux et que les gens se contentent de regarder ou de balancer des remarques du genre ''c'est joli'' ou des questions à la ''ça fait mal ?'' et autres trucs du genre, j'avoue que je ne vois pas du tout où est le soucis.
Avatar de l’utilisateur
Mello

Investi
 
Messages: 395
Enregistré le: 08 Aoû 2015
Localisation: Lorraine
Genre: Non spécifié
Remercié: 6 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Dim » Dim 8 Oct 2017 14:29

jl-l, je m'en fous de l'instant. j'aspire juste à ce qu'on me foute la paix et si je passe à coté d'un moment agréable auprès d'une personne de bonne compagnie, j'ai vécu 29ans comme ça et je ne vois pas ce que ça m'apporterait de faire autrement.

Dans mon cas, ça me met mal à l'aise autant que ça me fait chier qu'on vienne me parler. Si je vais me balader dehors ou dans un lieu ou il y a des gens(café, salle de concert, ...) c'est pour prendre l'air ou pour ce qu'il se passe dans le lieu en lui-même et excessivement rarement pour les autres gens qui y sont.

- Salut, c'est joli, tes tattoos :pink:
- Oui, je le sais, c'est aussi pour ça que je le porte.
- Ça fait mal, ce genre de truc ?
- Ben il suffit d'essayer pour le savoir, c'est pas vraiment explicable.
- Tu les as fait où ?
- ... -_-'

Sincèrement, qu'est-ce que ça peut leur foutre, qu'est-ce que ça leur apporte, quoi ?! :shock: Je ne viens pas leur poser des questions ou faire des remarques sur leurs mises, leurs coiffures ou leurs parfums. Qu'ils fassent pareil.
Au pire, si ils ont des questions, qu'ils les posent et si je suis de bonne, j'y répondrais mais sérieux, ne tourne pas autour du pot. Va dedans directement et l'échange serait le plus concis et surtout le plus court possible mais je n'ai aucune envie d'échanger avec l'immense majorité des gens. Surtout que cette grosse majorité s'en fout de l'échange. Elle veut juste qu'on les écoute parler de leurs projets, de leur vie,... en en aillant poliment rien à battre de ce que tu diras en retour parce que ça fait partie des conventions sociales d'entendre l'autre répondre sans pour autant écouter ce qu'il te dit.
J'vous ai apporté des bonbons parce que les fleurs, c'est périssable.
Avatar de l’utilisateur
Dim

Accro
 
Messages: 1888
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Province de Liège(Belgique)
Genre: Homme
Remercié: 123 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Lunatik » Dim 8 Oct 2017 14:53

Bett a écrit:Il avait l'air sympa le gars (plus que le chauffeur de bus!!!) Et du coup déçue / intriguée / contente du fait qu'il ne t'ait pas demandé ton numéro ?

Rien de tout ça, en fait. On a juste discuté, je ne m’attends pas à ce qu’on me demande mon numéro chaque fois qu’on m’adresse la parole ;)

Sheeva a écrit: Du coup, tu l'as vu son tattoo? C'était quoi?
(il a l'air d'avoir bon goût en plus, s'il a aimé ta bête à cornes )

Nan il était en chemise et j’avais aucune envie de lui demander de se dessaper au beau milieu du rayon fromage :D
Et ouais, je peux pas envoyer bouler un mec qui kiffe ma bête à cornes :love:

Pour la question du : « Tu les as faits où ? » je réponds en simplifiant : ceux en couleur par une tatoueuse de Grenoble et ceux en noir par un tatoueur de Lyon. Si tu rentres dans les détails avec des néophytes, comme dit Krän, tu les perds. En plus, en vrai, ils s’en foutent de savoir où tu les as faits, c’est juste histoire de parler

Rouge a écrit:Sauf que dans la réalité 95 fois sur 100, quand c'est un mec qui vient parler à une nana dans la rue (ou un supermarché), c'est pour la draguer plus ou moins lourdement. Donc bon. Je suis aussi étonnée qu'il ait pas demandé son numéro à Lunatik. ^^

On ne doit pas habiter la même planète ou alors je suis trop moche, parce que je suis loin des 95% :lol:
Je me fais aussi aborder quand je suis au coude à coude avec un mec dans un rayon BD spécifique, et on parle BD : « Tu sais si celui ci, c’est un one shot ? Han, la chance, t’as tous les Spawn depuis le n°1 ?? Moi j’ai une dédicace de Loisel, il assure le mec. Il vaut le coup, le dernier Marvel Zombies ? etc » .
Je me faisais aborder pareil quand j’avais mon Dobermann, par des mecs passionnés de la race : « Il est splendide, c’est quelle origine ? Ah ouais, ma chienne aussi elle a eu un problème de démodécie. Il est confirmé, tu vends des saillies ? etc »

Bref, quand un mec m’adresse la parole, je ne me dis pas que c’est forcément parce qu’il a envie de me sauter. Ça m’arrive aussi de me faire aborder par des nanas (beaucoup plus rarement), pour la drague ou juste pour discuter. Je le prends de la même façon que quand il s’agit de mecs.

@ Twi-Twi à propos du hs : oui mais on ne parle pas du tout de la même chose, là ;) il y a un monde entre du harcèlement et une simple discussion. Là, le mec ne m’a pas abordée la bite à la main.
twinings a écrit:me déplacer dans la rue n'est pas une invitation à venir me parler. Le "moment agréable" je ne le choisis pas, il m'est imposé, et du coup il n'a rien d'agréable.

Dim a écrit:jl-l, je m'en fous de l'instant. j'aspire juste à ce qu'on me foute la paix et si je passe à coté d'un moment agréable auprès d'une personne de bonne compagnie, j'ai vécu 29ans comme ça et je ne vois pas ce que ça m'apporterait de faire autrement.
Dans mon cas, ça me met mal à l'aise autant que ça me fait chier qu'on vienne me parler.

Le moment agréable dont parle jl-l, c’est évidemment quand il est partagé, mais je vois mal comment on peut deviner si l’autre est disposé ou non à discuter tant qu’on n’a pas tenté sa chance. Parfois on m’accoste (en mode drague ou pas) alors que je ne suis pas d’humeur, ben je le dis, tout simplement : « Excuse moi mais j’ai pas envie de parler, là » Neuf fois sur dix, cette phrase suffit, l’autre s’excuse et me souhaite bonne journée. De temps en temps, ya un relou ou un comique qui essaient de me faire changer d’avis. Je rembarre le comique gentiment et il lâche toujours avant que ça me gonfle pour de bon. J’envoie chier le relou (je sais montrer les crocs quand ça me gave) et il abandonne vite aussi (en râlant, généralement, mais osef)

Et puis quoi, si aucun mec ne m'avait jamais draguée, vu mon inaptitude à cet exercice et mon naturel plutôt sauvage, j'aurais encore ma petite fleur bien au chaud entre mes cuisses :lol:

twinings a écrit: Mais je pense que les gens n'ont pas conscience de la variété d'artistes et de styles qui existent, ils ne voient pas forcément le tattoo de la même manière que nous et ça ne leur viendrait pas à l'idée de faire des centaines de kilomètres pour aller se faire tatouer, ou d'attendre la venue d'un-e artiste de l'étranger ou encore d'attendre plusieurs mois/années. Même si du coup ça ne t'aide pas trop à savoir quoi leur répondre :geek:

Toutafé.
L’exception, c’est quand tu t’adresses à des artistes ou des gens qui aiment l’art. Là, tu peux leur expliquer les différents styles, pourquoi ce tatoueur là et pas un autre, ça leur parle, ils comprennent, ils font la différence entre du cartoon et du néotrad et de l’aquarelle.
J’ai montré récemment mes tattoos à un auteur de BD (qui a naturellement fondu devant mon rat de Ptiluc) et sa première réaction a été :
« C’est marrant ce mélange gothique et illustration dans tes tatouages ; ce n’est pas le même tatoueur à chaque fois, je suppose ? »
Ensuite, la discussion est partie là dessus, elle n’a pas donné d’appréciation personnelle sur chaque pièce, juste qu’elle trouve ça beau, les tattoos et que le rat est super bien interprété. Elle m’a demandé s’ils avaient une signification et si l’objectif était de me couvrir complètement d’encre. À quoi j’ai répondu que c’était pas le but mais que ce n’était pas exclu que ça arrive, tellement il y a d’artistes différents qui me plaisent. Et cette réponse lui a semblé parfaitement normale. Parce qu’avec son oeil de dessinatrice, elle voit les nuances de styles, de traitement, elle comprend que j’aie envie de pièces différentes.

@ Mello : idem. Tant qu'on ne vient pas me dire "Han c'est moche" ou qu'on n'essaie pas de me tripoter la viande (sinon je mords), ça ne me gêne pas du tout. Comme Krän, et pour les mêmes raisons qu'il évoque, je réponds de façon courtoise mais factuelle et sommaire.
Sur ma peau : Strange Dust, Titukh, Jaffa Wane, Odrëy, Ank von Annika, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink, Bouits...
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 1028
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 55 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar twinings » Dim 8 Oct 2017 15:54

Je mets en spoiler, pardon pour le HS.

Lunatik a écrit:oui mais on ne parle pas du tout de la même chose, là ;) il y a un monde entre du harcèlement et une simple discussion. Là, le mec ne m’a pas abordée la bite à la main.

Je sais, j'apportais juste une précision pour amener à comprendre qu'on puisse être réticente face à une simple discussion. J'ai d'ailleurs évoqué le cas un peu plus loin : j'aime aussi échanger, je ne suis pas fondamentalement hargneuse et méfiante, et je suis toujours agréablement surprise quand je peux avoir un échange agréable et entièrement dénué de sous-entendus avec quelqu'un d'autre ;) Malheureusement, ces cas sont très rares, et je subis plus du harcèlement que des discussions entre êtres humains.

Lunatik a écrit:On ne doit pas habiter la même planète ou alors je suis trop moche, parce que je suis loin des 95% :lol:

Je ne pense pas que ce soit une question de beauté, et je ne pense pas non plus que tu sois trop moche ;) Combien de fois je me suis fait emmerder alors que j'étais habillée avec un sweatshirt et des baskets, sans maquillage et coiffée à l'arrache :roll: Mais je me rapproche des chiffres de Rouge, et je les trouve presque sous-estimés en fait. La preuve, j'ai une anecdote de discussion sympa pour des dizaines qui sont du harcèlement de rue. Moi on ne m'aborde jamais pour parler BD, ou autre sujet sympathique, malheureusement, donc pour moi (parce que bon ce genre de ressenti est bien souvent basé sur l'expérience) oui, je dois subir à 99% du temps des relous. Et donc je me braque dès qu'on m'aborde, parce qu'effectivement l'expérience m'a montré qu'ils ont toujours une idée derrière la tête, et qu'un simple "non" suffit très rarement. Honnêtement, si le mec veut venir me draguer, que je lui mets un stop et qu'il s'excuse et s'éclipse, je me dis que c'est le jeu, et je ne lui en tiens pas rigueur. Effectivement, il a tenté, il a perdu. Mais encore une fois, ils sont super rares ces gars-là. Ou alors je tombe juste sur les plus tarés, et en même temps, ça se vérifie assez régulièrement :geek:

Bref, tout ça pour dire que tu m'abordes dans une librairie, ou au bar, ou à une expo, ou à un salon, honnêtement pourquoi pas, on a peut-être des goûts communs, ça peut provoquer l'échange/la discussion. Mais que tu m'abordes dans la rue, à mon arrêt de bus ou à mon supermarché alors que j'ai quand même bien autre chose à faire et qu'en plus tu ne me lâches pas la grappe, là ça me pose déjà plus problème.


Lunatik a écrit:L’exception, c’est quand tu t’adresses à des artistes ou des gens qui aiment l’art.

Je ne peux que te croire face à ce constat, je ne connais pas beaucoup d'artistes :pink:
Mais même en-dehors du milieu artistique il existe quelques personnes assez curieuses et ouvertes d'esprit avec qui il est agréable de discuter car elles veulent comprendre, écouter et échanger sur le sujet. Elles sont assez rares, je le concède :mrgreen:

Et j'avoue que pour l'instant mes tattoos sont bien cachés, donc j'ai eu très peu de remarques de faites à ce niveau-là. Le seul qui m'attire des "ça veut dire quoi ?", "tu l'as fait où ? tu ne pouvais pas trouver plus près ?", "ça t'a coûté combien ?", "ça fait mal ?" et "oh moi aussi, je voudrais me faire tatouer, je pensais à *motif quelconque sur emplacement quelconque*", c'est celui de mon bras, donc je me dis que ça va être marrant quand je vais démarrer la manchette :lol:
Avatar de l’utilisateur
twinings

Investi
 
Messages: 1232
Enregistré le: 18 Aoû 2014
Localisation: Je me balade.
Genre: Non spécifié
Remercié: 44 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Mello » Dim 8 Oct 2017 17:11

Lunatik : bon ben t'as tout dit, tout pareil !

D'ailleurs si j'ai été abordée par des connards, j'ai aussi eu de chouettes discussions, la dernière en date c'était une fille qui m'a abordée au Cultura en me voyant choisir un bouquin de l'ancien UE de Star Wars, on a dû papoter pendant près d'une demi-heure (avec le débat de l'année pour savoir qui était le meilleur mieux the best entre Hobbie Klivian et Wes Janson :lol: ) et elle m'a dit elle-même qu'elle avait osé me parler parce que j'étais tatouée et qu'elle pensait que les tatoués étaient plus ouverts d'esprits et plus sympa. C'est d'ailleurs un truc que j'ai entendu plusieurs fois et même si ça reste un peu cliché, je me contente de décliner gentiment quand j'ai pas envie de parler, je ne me sens pas obligée d'envoyer chier les gens juste pour niveler par le bas.

Twinings : tu dis toi-même que tu te braques dès qu'on t'aborde donc au fond, comment peux-tu être sûre que les gens t'abordent pour te harceler sexuellement et pas juste gentiment ? C'est peut-être bête à dire mais si dans ta tête, tu te dis direct que le mec en face est un gros queutard, forcément ce bout de discussion risque de mal se passer (attention je juge pas en disant ça hein, je me demande juste parce que j'ai une amie qui se sent agressée chaque fois qu'un homme lui adresse la parole au point que la dernière fois qu'on est passées au supermarché ensemble, un mec tout en panique avec un bébé en pleurs dans les bras nous a demandé si on savait où se trouvait tel rayon. On lui a indiqué, il a remercié et il est partit. Moi j'ai simplement vu un gars un peu paniqué avec son bébé, elle elle était limite choquée en mode ''maintenant ces gros macho instrumentalisent des enfants pour draguer'' :grat: )
Avatar de l’utilisateur
Mello

Investi
 
Messages: 395
Enregistré le: 08 Aoû 2015
Localisation: Lorraine
Genre: Non spécifié
Remercié: 6 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar twinings » Dim 8 Oct 2017 17:50

Mello
Mmoui, je ne suis pas au niveau de ta copine, même si je me méfie des mecs, et que je déteste me faire aborder. ;)

Disons que je ne suis pas hargneuse, et j'accorde toujours le bénéfice du doute. Je ne vais pas rembarrer quelqu'un qui demande un renseignement, ce qui me vaut souvent d'être victime de ce dont Dim parlait plus haut, la fameuse phrase d'accroche à laquelle je réponds en toute insouciance. Enfin, il m'est arrivé plusieurs fois qu'on me demande une clope ou un renseignement innocent avant de me demander si j'ai un numéro/si je suce, je crois que là le doute n'est pas vraiment permis :lol: Et que je sois gentille ou froide comme la glace, neuf fois sur dix je tombe sur un mec qui ne veut pas "juste" discuter gentiment. Même quand je dis que je n'ai pas envie de parler et que je ne suis pas intéressée, je tombe souvent sur des relous qui insistent. De plus, pour moi la rue n'est pas vraiment un lieu où j'ai envie de discuter avec les gens. Souvent j'y suis pour me rendre à un rendez-vous, ou au boulot, ou pour faire quelque chose de précis, pas pour flâner et discuter avec tout le monde. Et je trouve différent quelqu'un qui m'aborde dans une librairie, ou un bar, par exemple, c'est quand même pas la même démarche, et je suis moins sur la défensive.

Je suis toujours ravie de me tromper et de finalement me rendre compte que ce mec (que je prends pour un grand queutard) veut juste savoir où se situe le Musée des Beaux-Arts, ou savoir où j'ai acheté mes chaussures parce que sa copine cherche les mêmes. Mais honnêtement, c'est très rarement le cas. ;)
Avatar de l’utilisateur
twinings

Investi
 
Messages: 1232
Enregistré le: 18 Aoû 2014
Localisation: Je me balade.
Genre: Non spécifié
Remercié: 44 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Moebius » Dim 8 Oct 2017 18:18

C' est ça le problème avec vous les filles, des que l'on vous aborde pour discuter, vous demander quelque chose, ou par pure sociabilité, vous ne pouvez avoir les idées mal placées en pensant directement à mal ... Franchement c' est lourd nous ne sommes pas tous des queutards comme j' ai pu le lire plus haut ...
Si vous ne voulez pas parler quand quelqu'un du sexe opposé essai de rentrer en contact, très bien je le comprends tout à fait, mais ne l' assimilé pas systématiquement à un dégénéré qui en veut qu' à vos fesses. :bfouet:
Rentrer en contact avec la gente Féminine à la bibliothèque, au supermarché, à la piscine, à la crèche ou je ne sais où, n' est pas synonyme automatiquement de manque sexuel ... Ce genre de raisonnement ne vaut mieux que dire ou penser que les filles qui portent des minis jupes sont toutes des putes :roll:
Maintenant tout dépend bien évidemment de l' approche, attention je ne cherche pas a défendre les gros lourds qui pensent avec leurs teubs, mais les Femmes qui se sentent systématiquement agressées quand ont essai de rentrer en contact avec elles, ont indéniablement un problème d' ordre psychologique ...
Avatar de l’utilisateur
Moebius

Investi
 
Messages: 353
Enregistré le: 14 Avr 2017
Localisation: france
Genre: Homme
Remercié: 0 fois

Re: SOCIAL - Les reflexions et points de vues extérieurs

Messagepar Mello » Dim 8 Oct 2017 18:31

twinings : je compatis, j'aime pas me faire aborder non plus, mais ça ça vaut pour les deux sexes pour ma part.
Après c'est sûr que quand le mec te demande cash si tu suces, ça ne laisse plus guère place au doute comme tu dis !

Mais de mon côté, la drague la plus relou/grossière/insistante/que j'te touche joyeusement le cul ... que j'ai eu à subir, elle venait d'une femme, donc là dessus c'est clair que les mecs n'ont pas le monopole de la connerie
Avatar de l’utilisateur
Mello

Investi
 
Messages: 395
Enregistré le: 08 Aoû 2015
Localisation: Lorraine
Genre: Non spécifié
Remercié: 6 fois

PrécédenteSuivante

Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités