Tatouage après un ou des événements difficiles

Discussions sur un sujet du quotidien, questions rigolotes… Envie de discuter avec les users de sujets généraux sur les bodmods ? Par ici !

Re: Enquête Tatouage, Piercing, Bodmod / Prendre soin de soi

Messagepar Dragontowtue » Mar 14 Avr 2015 20:28

Skogkatt a écrit:Fait.

La formulation est assez difficile à comprendre, pour moi, dans les questions qui parlent d'événements de vie et celles qui parlent d'événements stressants ou traumatiques.

Je reconnais que parfois ça fait un poil euh compliqué mais je n'ai pas toujours eu le choix du matériel :?

En tous cas zêtes bien mignons tous de prendre un peu de temps pour répondre pendant que moi je lis attentivement d'autres sujets édifiants
viewtopic.php?f=16&t=1240&hilit=remarque

C'est à cause de remarques de ce genre que j'ai eu envie de faire une étude pour montrer aux gens que les tatoués et les bodmods c'est pas tous des affreux marginaux qui prennent tout le temps des risques.
:fouet:
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Profil supprimé » Mar 14 Avr 2015 20:38

Que veut tu dire par marginaux qui prend des risques?
Profil supprimé
 

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Mar 14 Avr 2015 22:19

La grande majorité des articles scientifiques qui traitent du tatouage et du piercing n'en parlent que comme un marqueur de comportements à risque.
Ou bien les associent à l'usage de drogue, la délinquance, j'en passe et des moins bonnes.
Ca m'ennuie parce que pour moi c'est vraiment autre chose.
Donc je veux donner un autre éclairage.
Et il y a du boulot... :?
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Profil supprimé » Mer 15 Avr 2015 03:07

Et si une personne qui à commit des délits, consomme ouà consommé de la drogue et à eu un deuil dans sa famille qui à la suite de ca a ete l'element déclencheur d'une modification corporelle veut répondre à ton questionnaire ne va t'il pas se sentir exclu et donc encore plus mit en marge?

Les affreux comme tu dis.

Tu ne veux pas montrer que ça mais à mon sens pour être objectif il y a un juste milieu à avoir.

Comme tu dis les mentalités un vrai jeu d'echequier.

J'ai l'impression que tu cherche un profil type, ce n'est pas parce que certaines personnes ont subit des traumatismes, accident, deuil que ça fait d'eux des personnes bien sous tout rapport comme à l'inverse une personne ayant un casier judiciaire rempli qui fume de la weed est un affreux.

Le loup est parfois bien plus sympathique qu'une bande d'agneaux même sur un tourne broche.
Profil supprimé
 

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Mer 15 Avr 2015 06:29

Mouthofdad a écrit:
Le loup est parfois bien plus sympathique qu'une bande d'agneaux même sur un tourne broche.

:lol:

Je suis consciente que mon enquête va comporter un certain nombre de biais.
J'ai choisi un axe particulier donc forcément ça ne peut pas tout englober.

Maintenant on sait que parmi les gens qui sont passés par la case prison ou qui sont dans les addictions, nombreux sont ceux qui ont subi des choses très difficiles, en particulier pendant leur enfance.
Donc non j'espère que personne ne se sentira exclu.
Tout le monde peut répondre.
8-)
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Profil supprimé » Mer 15 Avr 2015 07:12

A la bonne heure.
Profil supprimé
 

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Mer 15 Avr 2015 09:22

:smurf:
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Axelle Tea » Jeu 16 Avr 2015 12:45

Well done.
Pour ma part, je me rends compte que j'ai eu besoin de marquer un évènement important pour moi, mais qui n'est pas celui qui fut le plus "traumatisant". J'ai eu, à deux reprises, la sensation de mort imminente. Pourtant, c'est la perte d'un autre que j'ai inscrit en moi. 9 ans plus tard. Et du coup, dans le questionnaire, j'ai vécu comme plus traumatisant les morts imminentes, en tout cas sur le moment, puisque par la suite, je n'ai pas eu les "symptômes" pour cet évènement là. Alors que pour la perte, j'ai eu énormément de signes. Enormément de phénomènes.
Avatar de l’utilisateur
Axelle Tea

Curieux
 
Messages: 196
Enregistré le: 23 Jan 2014
Localisation: Sur mon Caillou
Genre: Femme
Remercié: 2 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Jeu 16 Avr 2015 16:02

je pense qu'il y a parfois un effet "boule de neige".
Ce n'est pas le premier événement qui est vécu comme traumatique, ni le 2ème.
Des fois on dit :"Nan j'ai pas besoin d'aide je gère", et c'est vrai.
Mais c'est l'accumulation des tuiles et des traumatismes qui fait que un jour, c'est trop.

Donc ce n'est pas étonnant que ça n'impacte pas la 1ère fois.
Prendre un coup, ça peut aller.
En prendre plein, ça ne va plus.

Mais des fois c'est très très à distance.

Je me suis cassé salement une jambe il y a très longtemps.
C'est maintenant que ça me handicape vraiment.
:?
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Axelle Tea » Ven 17 Avr 2015 04:38

Le fait de perdre mon grand-père n'est pas du tout en lien avec une menace de mort. Et je ne me suis pas mise dans cette situation par rapport à mon grand-père. Par contre, j'ai un tatouage non pas de la perte de mon grand-père mais de sa présence symbolique.

Il y a aussi des traumatismes qui sont VRAIMENT réglés. Il y a des personnes qui arrivent non pas à encaisser (parce que justement à force d'encaisser, on prend le risque de saturer) mais qui arrivent à l'intégrer à leur histoire de vie (par là, je ne dis pas que c'est simple, ça peut être après une période, l'intervention d'un professionnel ou autre). Et ces mêmes personnes qui ne digèreront pas un autre traumatisme. Je ne sais pas si je suis très claire... Mais voilà, ce que je veux dire, c'est que je ne pense pas qu'on puisse partir dans l'idée que les gens gardent forcément des traces de leurs traumatismes, mais qu'ils ne veulent pas se l'avouer, que c'est inconscient etc... Il faut aussi entendre le fait que lorsque des personnes disent, "Je sais que ce n'est pas en lien avec ça", et bien elles peuvent être totalement lucides, parce qu'elles ont déjà fait un "travail" dessus.

Et des fois, je trouve qu'on essaie justement de trop analyser l'inconscient, les actes manqués des personnes, les intentions et ce qui pourrait peut-être, probablement, a priori intervenir dans une démarche quelle qu'elle soit. Mais c'est MON avis et cela n'enlève rien à l'intérêt de ton travail, sinon je n'aurais pas répondu, mais je pense qu'il faut faire attention aux interprétations et à tes propres filtres/représentations qui peuvent modifier ton analyse des réponses.
Avatar de l’utilisateur
Axelle Tea

Curieux
 
Messages: 196
Enregistré le: 23 Jan 2014
Localisation: Sur mon Caillou
Genre: Femme
Remercié: 2 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Ven 17 Avr 2015 09:57

"Trop de tête, pas assez de tripes" disait mon psy.

Effectivement, on ne peut / doit pas tout analyser ou intellectualiser.
L'instinct, la part animale sont au moins aussi importants que la "tête".
Donc oui plein de fois on fait des choses et on sait pourquoi ; d'autres fois, non. Et c'est comme ça.
C'est valable aussi pour le tatouage évidemment.

Est-ce que ça correspond à ce que tu dis Axelle Tea ?
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Axelle Tea » Ven 17 Avr 2015 10:05

Oui dans le sens qu'il ne faut pas tout réfléchir. Et dans le sens qu'il y a de tout, ceux qui ont intégré, ceux qui n'ont pas intégré et le savent, et ceux qui n'ont pas intégré, pensent avoir intégré et ne savent pas qu'ils n'ont pas intégré réellement. Et ceux qui n'ont pas intégré et ne savent même pas que ça a un impact sur leur vie. (J'en ai oublié? ^^)
Avatar de l’utilisateur
Axelle Tea

Curieux
 
Messages: 196
Enregistré le: 23 Jan 2014
Localisation: Sur mon Caillou
Genre: Femme
Remercié: 2 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Ven 17 Avr 2015 13:53

Gné ? :geek:

Enfin tant qu'on ne souffre pas tout va bien :mrgreen:
Mon interrogation c'est : est-ce que les tatouages - et peut-être les piercings - peuvent vraiment faire du bien pas seulement parce que c'est sympa ou qu'on se sent plus joli-e avec ?
Si oui (et je pense que oui) comment ça marche ?
Je ne crois pas que j'aurai une réponse claire mais bon je commence par déjà voir s'il y a beaucoup d'événements stressants, traumatiques chez les bodmodeurs.
Pour le moment je n'ai pas la réponse.
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Panic Queen » Ven 17 Avr 2015 16:47

Dragontowtue a écrit: je commence par déjà voir s'il y a beaucoup d'événements stressants, traumatiques chez les bodmodeurs.
.


Bah heu... Chez tous les êtres humains de manière générale nan ?
Ma Geisha by Roberto (Artcorpus)
Prochaine séance pour ma jambe : 5 juillet 2015 (Roberto - Sanhugi)
Avatar de l’utilisateur
Panic Queen

Accro
 
Messages: 1667
Enregistré le: 09 Oct 2013
Localisation: Paris
Genre: Non spécifié
Remercié: 40 fois
  • Adresse Galerie

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar EPSYLOU » Ven 17 Avr 2015 16:51

En tant que psy ça me donne une idée de recherche:

Le tatouage et la résilience (je pense notamment aux travaux de Cyrulnik.)
À nos qualités nombreuses et variées!
Avatar de l’utilisateur
EPSYLOU

Curieux
 
Messages: 170
Enregistré le: 09 Fév 2015
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Ven 17 Avr 2015 19:23

@EPSYLOU"
Sûr qu'il y a des tas d'aspects à explorer et à faire découvrir en particulier dans le monde universitaire.

Personnellement il n'y a rien à faire je n'arrive pas du tout à adhérer au concept de résilience et surtout à la façon dont il est utilisé.
Un des intervenants de mon DU de psychotraumatologie a même dit que c'était tout simplement de la dissociation.
C'est probablement un peu abusif comme point de vue...

Panic Queen a écrit:Bah heu... Chez tous les êtres humains de manière générale nan ?

Pour toi c'est évident mais pour les chercheurs universitaires ça n'a pas l'air d'être le cas.
Pour eux les tatoués, piercés, tout ça c'est des gens qui recherchent des sensations, qui prennent des risques (voire des drogues) plus que la moyenne nationale.

C'est pour ça que maintenant j'entre dans la 2ème phase de mon étude et que je l'élargis aux non bodmods :

http://tiny.cc/5ik7wx

Image

Là tout le monde peut répondre.
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Axelle Tea » Ven 17 Avr 2015 23:54

EPSYLOU a écrit:En tant que psy ça me donne une idée de recherche:
Le tatouage et la résilience (je pense notamment aux travaux de Cyrulnik.)


Cool. Alors là aussi, je suis le dossier avec grand grand intérêt... Si jamais, tu nous tiens au courant hein?! :)

Dragontowtue a écrit:Personnellement il n'y a rien à faire je n'arrive pas du tout à adhérer au concept de résilience et surtout à la façon dont il est utilisé. Un des intervenants de mon DU de psychotraumatologie a même dit que c'était tout simplement de la dissociation. C'est probablement un peu abusif comme point de vue...


:shock:


Ca n'engage que moi, mais par rapport à ton intervenant, je ne comprends pas que certaines personnes diminuent à ce point les capacités de l'Homme à s'adapter, à sublimer ce qui peut leur arriver. C'est comme ça que je le ressens. Pourquoi réduire ce phénomène de résiliation à "simplement de la dissociation". Bon après, mine de rien, ce sont surement ses filtres, son expérience qui lui font dire ça. Mais dans le cadre d'un enseignement, je trouve ça dommage et dommageable qu'il réduise ce concept à "ça", il n'amène pas à la réflexion. Après, avoir du mal à l'appréhender, le comprendre et tout, ça c'est autre chose hein. :)
Avatar de l’utilisateur
Axelle Tea

Curieux
 
Messages: 196
Enregistré le: 23 Jan 2014
Localisation: Sur mon Caillou
Genre: Femme
Remercié: 2 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Shinigamylle » Sam 18 Avr 2015 04:03

Dragontowtue a écrit:Gné ? :geek:

Enfin tant qu'on ne souffre pas tout va bien :mrgreen:
Mon interrogation c'est : est-ce que les tatouages - et peut-être les piercings - peuvent vraiment faire du bien pas seulement parce que c'est sympa ou qu'on se sent plus joli-e avec ?
Si oui (et je pense que oui) comment ça marche ?
Je ne crois pas que j'aurai une réponse claire mais bon je commence par déjà voir s'il y a beaucoup d'événements stressants, traumatiques chez les bodmodeurs.
Pour le moment je n'ai pas la réponse.



C'est pas forcément un exemple fort, mais une amie s'est fait piercer son labret centré pour "symboliser" sa rupture après une relation "longue" très toxique qui l'a fait beaucoup souffrir sur plein de choses. Du coup, certes elle le trouve super beau et ne se voit plus sans, mais en plus il a vraiment une forte signification pour elle : prise d'indépendance, affirmation et liberté, et lui rappellera qu'il faudra plus jamais côtoyer de mauvaises personnes.
Alien de la planète Vegeta naturiste des pieds.
Avatar de l’utilisateur
Shinigamylle

Accro
 
Messages: 2099
Enregistré le: 31 Déc 2013
Localisation: Nouvelle-Calédonie
Genre: Femme
Remercié: 38 fois
  • Adresse Galerie

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Dragontowtue » Sam 18 Avr 2015 08:16

On ne sait pas toujours pourquoi on se fait tatouer tel ou tel motif à tel ou tel moment.
Des fois c'est après que ça prend un sens.
Des fois rien du tout, c'est "juste" pour le fun ou pour je ne sais quoi.

Pourquoi après avoir tant hésité (25 ans quand même ! Un record...) un jour hop, j'ai franchi le pas ?
Pas d'événement particulier à commémorer, enfin pas au premier abord.

@
shinigamylle ton exemple est bien typique parce qu'il y a l'idée de franchir une étape.

Et pour la résilience ma foi c'est un long débat plutôt passionnel parce qu'il s'agit des capacités de chacun-e à surmonter spontanément et plus ou moins seul-e des épreuves de la vie.
"Là où sont mes pieds, je suis à ma place." Mais des fois faudrait arrêter de bouger. (merci Axelle Tea)
Avatar de l’utilisateur
Dragontowtue

Timide
 
Messages: 56
Enregistré le: 24 Jan 2014
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Tatouage après un ou des événements difficiles

Messagepar Roussell » Mar 5 Mai 2015 10:42

Je rajoute mon caillou à l'édifice :pink:

Pour ma part, la plupart de mes tattoos font référence à une période calme de ma vie.
J'ai vraiment besoin de me retrancher dans cette partie de mon enfance pour me rappeler que ma vie n'a pas été uniquement merdique tout le temps.

Chaque fois que je regarde mes tattoos j'arrive à me calmer et à reprendre le dessus sur mes colères ce qui m'empêche de sombrer.

C'est vraiment le principe de " L'immense édifice du souvenir - la madeleine de Proust"
et il me suffit de voir certains de mes tattoos pour me rappeler des moments de bonheur et me permettre de ressentir à nouveau la joie.
C'était jusqu'il y a peu, le seul remède à mon mal.

j'ai été témoin d'atrocité, dont plusieurs assassinats, c'est déjà très dure de l'écrire mais je souhaite pas m'étaler devant tout le forum sur ce sujet.
En gros, mtn ma vie est stable mais sinon la seule bonne période de ma vie est entre mes +- 5 ans jusqu'au début de l'adolescence.
voila pourquoi, malgré ce que m'évoque mes tattoos, ce sont principalement des pièces geek en lien avec les dessins animés de notre enfance et les jeux video.

comme quoi, il n'est pas nécessaire de se faire graver une date, un prénom ou autre chose en rapport direct avec un évènement marquant pour permettre de surmonter un/des évènement(s) difficile de sa vie( bien que je n'ai rien contre ca et que je comprend très bien la démarche d'autres personnes).

Voila, j'ai fais très court pour pas m'étaler non plus :pink:
Lien vers ma galerie : viewtopic.php?f=14&t=413
Avatar de l’utilisateur
Roussell

Investi
 
Messages: 420
Enregistré le: 30 Sep 2013
Localisation: Belgique
Genre: Homme
Remercié: 1 fois

PrécédenteSuivante

Retourner vers Papotage autour des Bodmods

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : MissBeetle et 2 invités