Page 88 sur 104

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 07:48
par Elow
Bon ça y est je peux partager mon avis pour la cuisse ! Vu que j'en avais un petit peu peur (première "longue" séance. Même si à côté de certains c'est rien du tout 3h30/4h :lol: )
Et c'est vraiment relax le côté extérieur de la cuisse. Ça pique un peu plus tout en haut de la cuisse ainsi que vers le bas, mais sinon ça va. A certains moments je ne sentais même pas le dermo ! Le plus dur aura finalement été de tenir cette position. Couchée sur le côté, les jambes repliées, j'aurais pas cru mais c'est long et douloureux !

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 09:56
par Anna-Livia
J'ai eu aussi l'extérieur de la cuisse avant-hier et j'ai trouvé ça agréable à certains endroits, comme si on me gratouillait doucement la peau avec des ongles :geek: Mais ça a duré 1h30 max du coup pas le temps de se lasser de la position :pink:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 10:21
par Snurr
Rouge a écrit:Salut Snurr,

Comme l'a dit Twinings, tu trouveras toutes sortes de témoignages. ^^
Pour ma part j'ai pas le genou mais le coude, intérieur et extérieur. Comme Cqgkcqs, je m'attendais à un truc HORRIIIIIIBLE, je m'étais préparée psychologiquement en conséquence ^^, et franchement ça a été tranquille.
Clairement, pour moi l'intérieur du coude est pire de l'extérieur. A l'extérieur, le passage sur la pointe du coude fait pas plaisir mais c'est surtout que les vibrations directement sur l'os c'est... Je sais pas. Désagréable en tout cas, mais pas plus douloureux, ptet même moins, mais j'aime pas la sensation. :D L'endroit que j'ai trouvé le plus douloureux c'est le petit creux (tu sais celui qui te fait une décharge si tu te cognes), mais c'est super localisé donc ça ne dure pas longtemps.
Pour l'intérieur du coude, ben la peau est suuuper fine, donc la zone est sensible, surtout sur le pli. Mais bon, la séance a duré 4h30 à cet endroit et c'est resté supportable, donc bon. Je me demande même si la peau tendre de l'intérieur de l'avant-bras n'a pas été plus délicate que le coude lui-même... Me souviens plus.

Le truc vraiment chiant avec le coude... C'est que ça gonfle ! :D

Sinon niveau technique perso je respire et ça marche du tonnerre. Le bruit du dermo m'endort aussi, mais comme j'arrive pas à dormir en journée ça me met juste un peu KO. :lol:
D'une manière générale, je te dirais : fais-t-en une montagne, imagine toi que ça va te faire horriblement mal. Et tu verras, ça ira. ;)


Haha, ça me fait déjà 3-4 retours sur coude qui ne sont pas si "horrible" que ça, par contre le genou c'est une autre histoire.
Comme mon projet pour le coude n'est pas encore réalisé (je vois la tatoueuse la semaine prochaine), en attendant ce sera l'intérieur bas de la jambe qui y passe le 13 et j'ai aucune pression pour cet endroit-là !

Merci pour vos retours :)

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 17:59
par Krän
Extérieurs genou et coude, rien de spécial pour moi.
En revanche, intérieurs genou et coude, là j'ai détesté ! :evil:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 30 Mai 2017 18:18
par SeniZaman
Pour le moment je n'ai que l'intérieur du coude
Moi qui appréhendais beaucoup , bah c'est passé comme une lettre à la poste :mrgreen: j'ai eu bien plus mal au niveau du poignet !
À voir pour l'extérieur :-)

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Dim 4 Juin 2017 09:52
par magmag
Bonjour
Alors tatouage au dessus de la cheville fais hier
Steph ma prévenu pour les gonflement d'abord le bas de la jambe et après le pied vu que j'ai pas mal marcher à la convention
Par prévention j'ai dormi la jambe surélevé
Mais ça n'a pas loupé j'ai un poteau ce matin :mrgreen: :mrgreen: et première fois que je lymphe autant!
Ça va être sympa le taff ce soir ^^

Sinon le tatouage en lui même c'est douloureux à cet endroit là mais bizarrement j'ai bien gérer et pas fais une seule grimace
Le fait d'avoir papoter durant toute la séance ça aide ^^

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Dim 11 Juin 2017 09:38
par SeniZaman
Bon.. dans la suite logique de l'avancement de mon Bras, j'ai pu goûter vendredi à :
-l'intérieur du biceps , pré tracés du chrysanthème et gros noir en fond
-près de l'aisselle
-coude , en long , large, travers, intérieur + extérieur
-remplissage du reste de l'avant bras intérieur
Le tout pendant 6h :bfouet:

Bah... ça pique :sad:

Mais qu'est-ce que c'est beau :mrgreen:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 12 Juin 2017 19:02
par Fraiztagada
J'avoue je suis allée à ma première séance de tattoo un peu la fleur au fusil, sans appréhension aucune. Je ne savais pas bien à quoi m'attendre niveau douleur, ça dépend de tellement de facteurs (de sa forme ce jour là, l'endroit, la durée, le tatoueur/se...). Et ce que j'ai trouvé de plus approchant lors des tracés les 3 premières heures c'est encore la douleur de l'epilateur electrique les premières fois -souvenir d'ado bonjour- ! Bon par contre les 4h suivantes, quand la peau commence à avoir bien gonflé ça pique aussi mais.. différemment !^^

J'ai trouvé que le pire c'était encore les jours suivant : œdème puis 3 jours de gratouille intensive à n'en pas pouvoir dormir !

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 10:24
par Lapinoudesneiges
Bien bien bien... ma pire séance aura été une paume de main :fouet: (et un peu le pli du genou et sous la fesse et le sternum :sad:)

Bisous les masos :fouet: :twisted:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 13:02
par Rouge
Bon ben suite à mon deuxième coude fraîchement tatoué (samedi dernier), je viens poser une question idiote : est-ce que vous sentez une différence de vibration entre une rotative et un dermo à bobines ? Je dis ça parce que mon premier coude a été tatoué avec une machine classique, et le deuxième avec une rotative, et j'ai bien moins ressenti ce côté "je tape dans l'os" la deuxième fois. Du coup je me dis que les allers-retours de l'aiguille doivent être plus doux. Bon après les tracés étaient bien moins bourrins que sur le premier coude donc ça joue peut-être pas tant que ça...

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 13:20
par Lapinoudesneiges
Yes, perso je trouve les séances à la rotatives "plus douces" que celles où des machines à bobines sont utilisées. En tout cas je trouve que ça vibre beaucoup moins.

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 13:22
par jpa63
Pas de différence chez moi entre la classique et la rotative, même des fois utilisées au cours d'une même séance.
Seule différence, le bruit de la machine, qui enlève un peu de charme á la séance tattoo.

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 13:31
par Rouge
jpa63 a écrit:Seule différence, le bruit de la machine, qui enlève un peu de charme á la séance tattoo.


Ah pour le coup j'ai connu des rotatives très silencieuses mais celle de samedi faisait vraiment pas mal de bruit, j'imagine que ça doit dépendre du moteur... (Ou alors c'est moi qui étais vraiment dans le coaltar et la machine que j'entendais c'était celle de l'apprenti :D :D :D Ce qui est tout à fait possible vu mon état de décrépitude ces temps ci ^^)

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Lun 19 Juin 2017 15:56
par desperados61
Qui a testé le tatouage à quatre mains ? Je me fais piquer vendredi par deux tatoueurs en même temps et je me demande comment mon cerveau va gérer la douleur à plusieurs endroits différents. En plus je change de tatoueurs, autant je sais comment Julien Thibers travaille, autant ces deux là c'est la grande inconnue (Eliot Kohek et Michael Taguet). Le tattoo sera derrière la cuisse.

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mar 20 Juin 2017 20:45
par jl-l
bon je viens de re-goûter au bide et poignées d'amour ...

Et je confirme ... ça douille !!!! :eek: :eek: :eek: top 1 ?? pas impossible ...

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mer 21 Juin 2017 19:50
par dark987
@desperados61 pour ma petite expérience à 4 mains (sur mon mollet en aplat de noir), franchement j'en garde pas un mauvais souvenir y en avait toujours un qui faisais plus mal que l'autre du coup j'arrivais à oublié qu'il y avait 2 autres mains qui bossait en même temps en me concentrant sur celui qui me piquait le plus :mrgreen:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mer 21 Juin 2017 20:53
par desperados61
Bon bah j'espère qu'il y en a un qui pique très très fort et l'autre tout doux :lol:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Mer 21 Juin 2017 22:12
par Anna-Livia
J'avais posé la question à Julien Liem qui tatoue à quatre mains avec son frère, c'est apparemment le ressenti de leurs clients aussi ! Il y en a un qui y va plus fort du coup ça couvre l'autre :pink:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Jeu 22 Juin 2017 20:57
par dark987
:lol: j'espère pour toi que ce sera la cas

Je crois que le corps fonctionne comme ça, y a pas un truc comme quoi quand tu te fais mal tu te fais mal ailleurs plus fort pour aider à faire passer la douleur (scientifique du jour bonjour :lol: ), je me brûle les yeux rien qu'en me relisant. :mrgreen:

Re: Le tatouage et la douleur

MessagePosté: Jeu 29 Juin 2017 20:38
par todosmismuertos
Bonjour bonjour,

J'avoue que j'ai pas eu le courage de m'attaquer au 88 pages de ce topic pour vérifier si quelqu'un avait déjà parlé du sujet que je compte aborder, mais si c'est le cas je vous prie de m'en excuser par avance !

Le fait est que j'ai déjà écrit dans un autre sujet qui parle de douleur et tatouage, mais je viens vous demander conseil pour justement réduire la douleur lors de mes séances dans le dos...

Alors voilà j'ai beau avoir de manchettes tradi couleur, je me suis lancée il y a un an dans un dos complet en tradi bien épais avec mon tatoueur mexicain qui arrive du Mexique (donc forcément comme il fait des guests un peu partout en Europe c'est compliqué de le capter un peu partout pour avancer).
Je tiens pas du tout la douleur du tatouage dans le dos. C'est un enfer mais vous vous imaginez même pas. Obligée de prendre du tramadol pour tenir un peu mais hier, dernière séance en date, ça m'a juste aidée pour les côtes mais pour le traçage d'un cadre en bas du dos j'ai cru que j'allais mourir !!! J'avais l'impression qu'on m'ouvrait littéralement le dos avec un scalpel en dents de scie et qu'on sciait mes os en même temps.
Du coup, déjà le tramadol avec ses effets secondaires parfois violents (bouffées de chaleur, suées, vomissements même) je me vois pas du tout en prendre à chaque fois. D'autant plus que c'est pas toujours hyper efficace dans mon cas. D'autre part, on n'avance pas suffisamment à chaque séance et ça me saoule de pas tenir au moins 4 heures par séance ! J'ai du mal à capter mon tatoueur qui 6 mois de l'année est donc au Mexique... ça commence à revenir cher et puis merci le dos en 40 séances quoi !
Enfin, c'est un vrai problème tant pour moi que pour le tatoueur et les gens alentours dans le shop que d'entendre quelqu'un gueuler de douleur. Ca me fout une honte pas possible, ça dérange tout le monde, c'est nase.

Je m'en remets donc à vous car je suis un peu à sec niveau astuces pour parer la douleur...

J'ai donc pensé à l'hypnose et je me demandais si quelqu'un avait testé ???
J'ai lu pas mal d'articles à ce sujet et vu pas mal de reportages mais ça concerne essentiellement le milieu médical : on introduit de plus en plus l'hypnose en chirurgie pour réduire drastiquement l'utilisation de sédatifs lourds pour permettre des suites opératoires plus simples et avec moins d'effets secondaires indésirables (infections etc.).
Dans un reportage qui parlait de la "tendance" actuelle concernant notamment l'hypnose de rue, et qui évoquait notamment les dangers de cette hypnose à la dérobée, un hypnotiseur faisait une expérience en hypnotisant un jeune dans la rue (avec son accord) pour lui voler sa montre mais le jeune, dans un état de conscience modifiée, la lui a donné "volontairement" (grâce à l'hypnose). Ca permettait de démontrer que l'hypnose peut être un outil dangereux. Mais ce qui m'a interpelée, c'est que le mec, après cette expérience, a expliqué qu'il était possible de modifier un comportement quotidien sur le très long terme (genre un an ou plus), par exemple en faisant croire à quelqu'un qui habite une maison sans digicode qu'il y a un digicode à l'entrée de chez lui sur le mur. Il n'y a rien, mais chaque fois qu'il rentrera chez lui avant d'ouvrir la porte avec ses clefs, la personne tapera sur un digicode imaginaire (ce n'était pas l'exemple du reportage mais c'était un truc carrément similaire, y'a juste que je m'en souviens plus).

Du coup je me suis fait un petit film dans ma tête : si on peut bloquer une personne sur un seul truc comme ça grâce à l'hypnose, est-ce qu'on peut bloquer sur le court/moyen/long terme les récepteurs de douleur de quelqu'un lorsqu'il se fait tatouer ?

J'ai tellement mal quand je me fais tatouer que j'en suis arrivée à demander autour de moi qu'on me fournisse en anesthésiant de type flacon à s'injecter... Sisi, vous m'avez bien lue, j'en suis là... Un de mes tatoueurs m'a même avoué que des clients à lui (qui travaillent je suppose en milieu médical et savent donc ce qu'ils font) le font pour certaines séances sur des zones où ils tiennent plus du tout la douleur. Mais je ne suis pas médecin, je ne connais pas les posologies, j'ai aucune idée de la façon dont on doit faire une piqûre, qui plus est dans le dos et toute seule non mais bonjour l'ambiance et surtout bonjour les risques !!!
C'est ma dernière option si l'hypnose n'est pas une solution viable, mais ça me paraît vraiment dangereux. A la limite ok si la séance est à paris et que je peux capter mon médecin traitant avant mais si je dois me déplacer dans des pays voisins c'est trop la merde.

Donc l'hypnose ?? Quelqu'un sait quelque chose ? A des contacts ? A déjà tenté ? Connait quelqu'un qui a déjà tenté ??

Meci d'avance et bisous les bodyworkers