Page 36 sur 37

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Jeu 29 Aoû 2019 18:30
par Trailer
Première expérience de cicatrisation en milieu humide. Aucun exudat et lymphe de visible pendant les 4 jours de pansement. J'ai enlevé ce dernier au bout de 4 jours. Quelques traces d'encre sont visibles sur le pansement. Aucune croûte. La surface du tattoo est encore en relief mais totalement indolore et insensible au toucher et frottement. Aucune démangeaison pour le moment. J'ai commencé à hydrater ce 5 ème jour post tatouage.

Je ne sais pas si la cicatrisation est plus rapide par cette méthode mais le confort est incomparable malgré que les pansements allaient du coude à l'épaule comprise.

J'ai une petite plaque de boutons sur le dessus de l'epaule mais pas sur une zone du tatouage. Peut être les frottements dus à la ceinture de sécurité sur le pansement.

Tous les traits sont beaux sauf sur une zone du coude où une ligne est plus épaisse que les autres. Vu que les remplissages ne sont pas encore faits, j'espère que ce défaut sera facilement camouflable. Ma tatoueuse a du piquer un peu trop profond à cet endroit. J'ai tendance à toujours m'arrêter sur cette ligne quand je regarde mon tattoo.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 17:05
par Near
Trailer a écrit:J'ai enlevé ce dernier au bout de 4 jours.

Ces pansement sont à enlever toutes les 24 heures.
Ce conseil qui est donné de garder ces pansements sans les changer pendant plusieurs jours c'est vraiment pas terrible et c'est jouer avec sa santé.
Suffit d'avoir un petit développement bactérien dessous et c'est la catastrophe.

Enlever le pansement, nettoyer et en remettre un neuf. Et répéter ça toutes les 24 heures.

Je parle bien entendu de tout ce qui est pansement collant type Dermalize.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 17:16
par Krän
Du coup ce n'est plus de la CMH. Ça peut être pratique pour protéger le tatouage en cas d'activité très salissante, c'est toujours mieux que le film alimentaire. Mais si c'est pour le changer tous les jours autant faire une cica sèche ou bien avec un peu de crème.

Sachant que le film colle très bien et bon nombre de gens indiquent que s'ils le changent après 1-2-3 jours selon le type de tatouage, il n'y a plus suffisamment d' exsudat (donc pas de cmh), et il est difficile de le décoller même de la zone tatouée, ce qui peut participer à une éventuelle irritation de la peau (problème régulièrement rapporté pour les zones en pourtour du tatouage où le film reste bien collé).

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 19:11
par Kini
Ces pansements polyuréthane sont bien destinés à être laissés plusieurs jours.
Il y a risque bactérie si les règles d'hygiènes ne sont pas respectés.

En le changeant toutes les 24h, dès le 2ème pansement, il y a un risque que le tatouage soit sec et croute, il y a donc beaucoup de risque d'arracher les croutes. Ce risque augmentant à chaque changement de pansement supplémentaire.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 21:37
par Near
Oui en effet j'avais zappé qu'on était sur le topic de la CMH. :D

Toutefois il était marqué (en tout cas à l'époque, je ne sais plus maintenant) sur ces emballages qu'il fallait le changer toutes les 24 heures.

En tout cas oui ça fait sens pour la CMH, mais un changement une première fois au bout de 12 heures ne serait-il pas plus sur ?
Comme tu l'as si bien dit Kini en effet pas question d'en remettre sur un tatouage ou il y 'a un risque d'arrachage des croûtes.

Toi qui visiblement à beaucoup utilisé la CMH Kini ça serait pas mal de faire un message récap en début de topic.
Ca pourrait intéresser pas mal de gens moi y compris.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Dim 1 Sep 2019 09:39
par jpa63
Il y a un topic recap au tout début avec un sujet sur le CMH : http://forum-bodywork.com/viewtopic.php?f=23&t=1602.

Bonne lecture.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Dim 1 Sep 2019 15:02
par Kini
Yep, j'y pense à faire un résumé en prenant en compte les retours du topic et le max d'infos, mais faut bien mettre ça en page pour que ce soit propre et clair... faut que je prenne le temps :coffee: :D

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 2 Sep 2019 02:41
par Trailer
8 jours post séance et le tatouage est maintenant complètement lisse. Plus aucun relief et toujours aucune démangeaison. Je ne vois pas vraiment de morceaux qui veulent s'en aller.

Je verrai ce que ça donnera lors de ma séance de remplissage, mais en ce qui concerne la cicatrisation des tracés, cette méthode est vraiment magique :love:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mer 4 Sep 2019 21:22
par Bett
Ca sera sans tegaderm cette fois-ci. Que ce soit les fesses/cuisses ou le dos/nuque, ca n'a pas tenu, après il faut dire que je ne le pose pas à j+1 mais juste après la séance (question de confort pour rentrer et j'ai pas forcément quelqu'un pour me le poser le lendemain), mais ce n était pas le fait que l'encre dégueule de trop vu la taille des lignes
Ça m'a agacé et donné envie de reprendre la façon 1 nuit de cello ou 2 max. Et apres crème la journée sous des habits en coton.
Pour resumer, j'imagine que ce n'est pas étudié pour couvrir des surfaces avec trop de relief.
Je resterai une prochaine fois car quand tout se passe bien c'est nickel. (et que j'ai un rouleau de 5m aussi :mrgreen:)

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mer 18 Sep 2019 06:50
par BubuShok
Un petit récap des modèles de pansements que vous utilisez ?

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mer 18 Sep 2019 18:45
par Rhinoféros
Tegaderm !
Pas d'allergie, la colle tient bien mais s'enlève tout aussi bien. Je ne vais pas voir ailleurs :)

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Jeu 19 Sep 2019 08:41
par Kini
Tegaderm
Hypafix (film mat, sensation un peu différente du tegaderm, un poil moins souple donc moins adapté aux zones étirables et pliées, mais j'ai eu l'impression que leur colle étant moins irritante)
Dermalize pro (pas encore essayé sur moi, mais film transparent et souple comme le tegaderm)

Il existe 2 ou 3 autres marques qui en font mais jamais testé et je n'ai plus le nom en tête.

Le tegaderm reste le plus facile à trouver en pharmacie.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 21 Sep 2019 07:14
par BubuShok
Merci pour vos retours. J'ai finalement commandé des Tégaderm hydrocolloïdes parce que le rouleau d'Hypafix, j'ai trouvé que mes tattoos s'asséchaient pas mal dedans malgré les gros aplats et j'ai galéré à les enlever. Je vous dirai comment se sera passée la cicatrisation.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Dim 29 Sep 2019 07:11
par BubuShok
Bon... je pense que l'expérience Tegaderm va vite prendre fin :sad: Tatouée hier sur 6h de séance. J'ai posé les pansements (super épais au passage) après la douche au moins 6h après la fin de séance comme j'ai pu (tatouée sur le bras droit alors que je suis droitière). Réveillée en pleine nuit par une fuite au niveau du pli du coude. Du coup, j'ai rajouté un pansement mais ce matin, je me rends compte que je n'ai pas posé les pansements avec une marge assez grande sur les côtés et ça commence à bailler. Je n'ai plus de pansement... Bref, va falloir tout enlever et passer en cicatrisation sèche :sad:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Sam 12 Oct 2019 09:49
par Kikou2419
Bonjour a tous,

Madame se faisait tatouer hier dans l'après midi et elle avait décidé de pratiquer la cmh avec du tegaderme.

Donc hier retour de tatouage quelques heures après et pose du tegaderme.
Probleme ce matin, quasi aucun exudat. Nous sommes inquiet que ça reste très secs et que ca tire sur le tatouage :/

Est ce que certain ont eu le cas ici ?

Voici quelques photos avant pose du film. Tatouage fait chez fabbio a bordeaux, pas mal en dot

Image
Image

Edit : bon, fausse alerte. Depuis qu'on est levé, ca degorge. Madame ne flippe plus :D

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 14 Oct 2019 18:04
par vergonde
Bonjour tout le monde :tchin:

On part à Tenerife le 16.11 avec mon mari, et je m'suis dit que.... pourquoi ne pas en profiter pour se faire un tattoo à cette occasion... Une démarche très différente que pour mes deux précédents tattoos, réfléchis, planifiés, etc. et idem pour mon mari, qui est en "plein travail" sur un gros truc... Mon mari kiffe l'idée et j'ai donc cherché via mon ami google des sudios et des images de tattos, etc...

Bref, j'ai trippé sur le travail d'Iñaki Recio de Stanta Cruz Tattoo, ai contacté le studio, expliqué mon projet (enfin, la démarche, parce que le projet, ce sera plus que probablement des fleurs, mais le reste, ce sera comme il le sent) et... Je dois passer au studio au tout début de notre séjour, on en parle et il me piquera à la fin de mes vacances parce que ça l'amuse ! Yay ! :D Ce sera pas une "grosse" pièce, qqch dans le genre 3h de pique (enfin, ça dépend à quelle vitesse il travaille, mais je pense que ce sera +/- ça). Mon mari, il aime bien aussi son travail, après, à lui de voir ! On va ensemble au studio et on verra bien qui le piquera, selon son envie et les dispos des divers tatoueurs!

Du coup, ma question : selon vous, vu que je vais me taper +6h de voyage pour le retour, entre voiture et avion, j'ai intérêt à le faire la veille ou l'avant-veille ? sachant que je veux au maximum profiter du soleil (pas faire la crêpe, hein, mais être dehors !) et de l'océan (on a un appart qui donne directement sur l'océan, donc difficile de résister, lol), mais pas devenir dingue assise dans mon siège d'avion pendant plus de 4h30 + le reste... Niveau emplacement, je pensais le faire faire en-dessous de celui de mon avatar, donc frottements avec la ceinture de sécurité et va falloir que je porte mon sac sur l'autre épaule, sinon, ça va taper sur la hanche aussi.... Est-ce que la cmh serait LA solution pour éviter de tout massacrer lors du voyage de retour ? Et quel est le meilleur timing, sachant qu'on repart le 26 et qu'on décolle en fin de matinée ?


Mille mercis :love:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 15 Oct 2019 12:10
par Rarity
J'ai pris plein de fois l'avion avec des tattoos frais et j'ai jamais eu de problèmes. Je sais que je préfère me faire tatouer la veille du vol parce-que le lendemain je vais bien, mais 48h après selon les endroits je gonfle, je douille,je suis de mauvaise humeur, bref j'aurais pas forcément le courage de me taper l'avion en plus :geek:
Perso j'emballe mon tattoo dans du (de la?) cellophane et roule ma poule :mrgreen:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mer 16 Oct 2019 12:40
par vergonde
Top, merci ! :love:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Dim 20 Oct 2019 18:16
par Krän
Tu peux le faire quand tu veux et opter pour la méthode de cica de ton choix. Seule l'hygiène compte, le reste c'est du confort pour toi donc tu te mets les éventuelles contraintes que tu veux, si toutefois tu estimes que ça en est d'ailleurs.

J'ai fait des retours de séances de différentes façons le jour même ou le lendemain, plusieurs heures d'avion, de train, de route, jusqu'à 10h de temps de retour, je n'ai jamais vu ça comme une contrainte notable. Ce n'est rien en comparaison de la séance généralement. :D

Si c'est post séance je garde le cello le temps d'arriver chez moi, généralement le temps de retour est logiquement court puisque ça veut dire que je fais séance+retour le jour même.
Si c'est le lendemain, généralement grosse séance et tatoueur éloigné, je ne mets rien ou une petite dose de crème bien étalée avec un coup de sopalin ensuite pour que ce ne soit pas du tout "humide", et ainsi limiter le dégorgement, un vêtement en coton et/ou du sopalin scotché et zou. :)

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 21 Oct 2019 17:08
par vergonde
Krän a écrit:Tu peux le faire quand tu veux et opter pour la méthode de cica de ton choix. Seule l'hygiène compte, le reste c'est du confort pour toi donc tu te mets les éventuelles contraintes que tu veux, si toutefois tu estimes que ça en est d'ailleurs.

Oui, mais non... Enfin, pas dans ces circonstances... On va au soleil, au bord de l'océan, on va faire un peu de rando, etc... C'est nos seules vacances de l'année, et après, on rentre directement dans la saison d'hiver -mon mari a un restau de montagne- et... le faire ne seriat-ce qu'au milieu de notre séjour serait nous empêcher de faire ce pour quoi on est partis....

Krän a écrit:J'ai fait des retours de séances de différentes façons le jour même ou le lendemain, plusieurs heures d'avion, de train, de route, jusqu'à 10h de temps de retour, je n'ai jamais vu ça comme une contrainte notable. Ce n'est rien en comparaison de la séance généralement. :D

Le jour même, impossible, on décolle à 11h00 du mat

Krän a écrit:Si c'est post séance je garde le cello le temps d'arriver chez moi, généralement le temps de retour est logiquement court puisque ça veut dire que je fais séance+retour le jour même.
Si c'est le lendemain, généralement grosse séance et tatoueur éloigné, je ne mets rien ou une petite dose de crème bien étalée avec un coup de sopalin ensuite pour que ce ne soit pas du tout "humide", et ainsi limiter le dégorgement, un vêtement en coton et/ou du sopalin scotché et zou. :)

Mais là, c'est départ de l'appart à 08h30 du mat, attente d'environ 1h45 pour embarquer, vol de 2h, escale d'une heure puis vol de 2.5 h, puis 1h de voiture.....