Page 35 sur 36

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 13 Mai 2019 09:01
par Miya
J'ai vu passer les termes "second skin healing" et "saniderm healing".
Attention il semblerait qu'ils utilisent "wet healing" pour une technique "lotion/crème + cellophane" (vive l'étouffement :eek: )

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 13 Mai 2019 14:15
par Kini
Second skin healing est effectivement la meilleur traduction à mon sens pour être sûr qu'il n'y ai pas de confusion avec les cica crème/cello.

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 13 Mai 2019 16:49
par Alexis29
Ok super merci à vous ! Hâte de commencer ce projet, le premier ^^

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 24 Juin 2019 13:51
par Mello
Hello,

pour mon dernier tatouage, mon tatoueur ne pose jamais de cellophane mais du film type tegaderm (je ne me souviens plus de la marque mais il m'a dit que c'était la même chose), qu'il pose donc directement à la fin de la séance et qu'il m'a conseillé de garder 48h. Et ben franchement, je suis conquise par cette méthode ! C'est vraiment pratique et là à J+8, la cicatrisation est pratiquement terminée, alors qu'il me faut bien deux semaines et demi d'habitude.

Je pense donc réutiliser cette méthode pour les prochains, mais j'aurais une question : il y a une différence fondamentale entre mettre directement le film à la fin de la séance, et mettre un cello puis laver et seulement ensuite mettre le film ?

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 24 Juin 2019 13:59
par Miya
Je n'ai pas tenté la CMH mais j'ai beaucoup lu dessus, je dirais que ça dépend de comment tu lymphes. Pour mon tatouage j'ai très peu lymphé, 70% était juste après la séance. Du coup une fois que j'avais enlevé le cello 1h30 après la séance, je ne suis pas sûre que si j'avais mis du tega j'aurais suffisamment lymphé ensuite pour que ça reste vraiment humide plusieurs jours.

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 24 Juin 2019 14:12
par Mello
Je dégorge assez peu, et même là en l'ayant posé directement après la séance, je n'ai pas eu de grosse poche de liquide comme j'ai pu voir que certains en faisaient.
De fait, je pense que le mieux pour moi serait sûrement de le poser dès que fini :pink:

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Lun 24 Juin 2019 14:32
par Miya
Dans ce cas, si tu peux, c'est peut-être bien de le mettre directement oui !
Il faut rincer le savon avant par contre je pense...

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Mer 3 Juil 2019 21:54
par Krän
La réaction du corps de chacun est un facteur, et aussi beaucoup le type de tatouage réalisé comme évoqué plusieurs fois dans ce topic.
Du tracé engendre peu de rejet, du gros remplissage généralement bien pluS.
C'est simplement lié au fait que la plaie est plus importe dans le second cas (plus grande surface et multiples passages du dermo).
La cmh sur une pièce type tracés/dot par exemple n'est pas particulièrement pertinente.


Si le film est posé post séance, il faut effectivement que le tatoueur ait bien nettoyé la peau avant pour ne pas laisser de résidus de corps gras ou autre. Le film se pose sur peau propre et saine.

Re: Cicatrisation en milieu humide

MessagePosté: Mer 3 Juil 2019 23:34
par Mello
Je dégorge assez peu en général, et même là où la pièce fait tout un côté de mollet tout en couleur, ça n'a pas des masses recraché, donc c'est vrai que si je le pose après qu'il ait un peu recraché dans le cello + douche, je ne sais pas si ça ne risque pas d'être trop sec.

Après le tatoueur avait de toutes façons bien nettoyé après la séance et avant de mettre le film, donc je n'ai eu aucun soucis ^^

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 26 Aoû 2019 17:50
par Trailer
Salut,

J'ai fait une séance de tattoo samedi et ma tatoueuse m'a demandé de faire une CMH en gardant 4 jours le film qu'elle a appliqué à la fin de la séance.

Jusqu'ici, tout était parfait. J'avais pas l'impression d'avoir eu 3 heures de tatouage.

Mais j'arrive à 48h après la session et je commence à sentir un inconfort avec quelques zones qui grattent et tiraillent. Quand je regarde le film, je ne rejette absolument rien. Ni lymphe, ni encre.

J'ai l'impression que le tout est bien sec. Dois je enlever le film pour passer à une cicatrisation classique ou est ce quelque chose de normal et je suis mieux d'attendre encore un peu avant d'enlever le film ?

Merci pour votre aide.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 26 Aoû 2019 18:00
par Kini
Fais en fonction de ton confort.

Garder le pansement si c'est sec, ce n'est pas un problème pour la cicatrisation, mais ça va tirer et gratter sévère.
Enlever le pansement pour passer sur une cica classique n'est pas un problème non plus.

Donc fais comme tu te sens le plus à l'aise :)

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 26 Aoû 2019 18:45
par Trailer
J'avais des interrogations sur le fait d'avoir un tatouage sec au lieu d'un milieu humide. Les 2 sont totalement opposés.

Ma tatoueuse m'a aussi dit de ne pas mettre de crème hydratante avant le 5eme jour même si je venais à enlever le film plus tot au cas où il se decollerait. Je trouve cette recommendation etrange. Elle m'a aussi dit de ne pas mettre de crème dans le pli du coude vu que c'est une zone plus humide que les autres.

e vais essayer de garder le film encore 24h mais j'appréhende le retrait du film. :eek:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 26 Aoû 2019 21:33
par stumpyjoe
Peut-être les spécialistes de la CMH pourront m'éclaircir sur un petit problème qu'a rencontré ma fille.
Pour faire court, elle voulait un tatouage "souvenir" d'un voyage d'anniv' à Barcelone. Je lui ai donc pris RDV chez Family Art Tattoo, ou officient entre autres Victor Chil, Javier Obregon ou Nicklas Westin ; bref, une maison de confiance.
Elle a été tatouée par Emerson Ventura, qui a fait un travail très propre ; après la séance, il lui a posé un film qu'il lui a dit de garder au minimum 48h.
Lorsqu'elle a enlevé le film, les points de son tatouage étaient très épaissis, et le restent encore un mois et demi après, alors que la cica est terminée.
Je n'ai jamais vu des traits s'épaissir comme ça après un tatouage ; inutile de dire que ma fille est dégoûtée. J'ai joint le tatoueur, qui m'a proposé de reprendre le truc la prochaine fois, mais je ne vois pas ce qu'il peut faire. Pensez-vous que la CMH puisse être en cause ?
Je vous mets une photo comparative entre un détail du tatouage après la séance (désolé pour la qualité, je n'en ai pas d'autre) et les mêmes lignes un mois après.

tat_ex.jpg

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Lun 26 Aoû 2019 22:44
par Trailer
Je ne trouve pas que le travail réalisé soit propre. Il y a plusieurs gros défauts sur la première photo:
- Le diamètre et la forme des ronds sont irréguliers
- les espacements entre les ronds ne sont pas constants
- Pas de symétrie par rapport à la ligne verticale.

À moins que toutes ces irrégularités étaient voulues et demandées par ta fille, je dirais que c'est la réalisation du tatouage qui est en cause et non la cicatrisation.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 07:44
par jpa63
T’as pas la possibilité d’avoir une photo de plus loin, pour voir ce que ça donne?

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 10:11
par Kini
Je dirais qu'il n'y a pas spécialement de raison que la cmh soit à l'origine de ce résultat.

Quand on regarde bien les photos (montage top pour la comparaison d'ailleurs ), le trait au milieu n'a pas l'air d'avoir bougé plus que la normale, contrairement aux point.
Comme ça je dirais que c'est le tatoueur qui n'a pas maitrisé ses points (machine trop rapide/trop d'encre pour les points).
Peut-être aussi la peau, suivant la zone que c'était.

Trailer a écrit:Je ne trouve pas que le travail réalisé soit propre. Il y a plusieurs gros défauts sur la première photo

C'est assez difficile de juger ça ne connaissant pas l'échelle.
À la vue du grain de la peau et de la texture de la première ligne, je dirais même que le tatouage à l'air vraiment petit, donc que les irrégularités sont relativement cohérentes par rapport à la taille, mais c'est une simple supposition.
Les tatoueurs ne sont pas des imprimantes, le corps pas une feuille de papier :)

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 12:00
par stumpyjoe
Jpa63, Je mets une comparaison du tatouage dans son ensemble, avec les mêmes photos (ma fille n'est pas là, je ne peux pas en faire d'autres).
Les points (que je persiste, même si je ne suis pas un spécialiste, à trouver propres sur la première photo) se sont vraiment épaissis. Comme je le disais, je n'ai jamais eu ce problème, en tout cas jamais au bout de 2 jours. D'où ma question initiale, parce que l'aspect du tatouage à travers le film était quand même bien "sale" (il faisait chaud). Ce qui m'interpelle, c'est que les points en bas et sur les côtés sont restés quasiment les mêmes, alors que ceux du haut sur les rangées du milieu ont épaissi.
Merci pour vos réponses en tout cas.
tat_ex_02.jpg

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 16:11
par jpa63
Merci pour la photo d’ensemble.
En effet, y a un souci de fuse, je rejoins kini sur certainement le manque de maîtrise du tatoueur...dommage, car le motif de base se voulant fin, je comprends la déception de ta fille, car il paraissait bon sur la première photo à la fin de la séance.

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 18:27
par Rarity
Je suis pas une spécialiste, mais en allant voir son travail je trouve pas ses lignes tops, du coup pour le tattoo de ta fille qui ne demandait "que" ça... :?
Je suis déçue pour elle, le motif est vraiment mignon :calin:

Re: Cicatrisation en milieu humide (CMH)

MessagePosté: Mar 27 Aoû 2019 20:06
par Squelch Sasquatch
Le fait que l'épaississement ait eu lieu si rapidement me pousserait aussi à penser que c'est un problème lié à la pique plutôt qu'à la cicatrisation qui est à peine entamée à ce stade.
Pour prendre un exemple un peu différent (mais c'est tout ce que j'ai sous la main), j'ai un tatouage qui a fait blow-out par endroit : la tatouage était très propre immédiatement après la séance, le blow-out était visible dès le lendemain... Les problèmes liés à la précision ou la qualité de la pique ne se voient donc pas immédiatement.