Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Tu te prépares pour ta 1ère séance ? Tu souhaites bien prendre soin de ton tattoo ? Toutes les questions pratiques, c'est dans cette rubrique !

Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar SorenKierkegaard » Ven 25 Sep 2020 09:00

Bonjour,

Sujet plus "psychologique" que "technique" mais je me demandais s'il était selon vous judicieux de se faire tatouer sur des périodes rapprochées dans la mesure où un tatouage correspond également à un moment dans l'existence.

Est-ce important pour vous d'attendre longtemps entre une réalisation et une autre sur votre peau ou bien vous arrive-t-il au contraire d'enchaîner les tattoos sur des périodes (puis plus rien ensuite)?

Je ne me suis pas fait tatouer pendant plus de dix ans et j'avoue être tenté de continuer ce retour au tatouage (expérience plus que satisfaisante pour moi) mais j'ai peur de banaliser l'acte et de le rendre moins fort, moins attrayant.

Quels sont vos ressentis et vos expériences sur cette temporalité du tatouage?
SorenKierkegaard

Timide
 
Messages: 34
Enregistré le: 01 Mai 2016
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar La Pendule » Ven 25 Sep 2020 11:01

Mon avis (comme tu demandes la réflexion de chacun) :

Comme c'est l'envie qui dicte le fait de se faire tatouer ou non, autant écouter ses envies...

Faut certes réfléchir un peu, être un peu posé dans sa tête pour pas partir sur des coups de sang qu'on risque de regretter, mais à partir du moment où on est clair avec soi même, si on attend trop on finit par passer à autre chose...

J'aurais quasi aucun de mes tattoo si j'avais attendu d'y réfléchir à chaque fois, car je finis souvent par passer à autre chose, d'ailleurs c'est arrivé pour un projet, j'en avais très envie, puis ma compagne m'a dit que c'était pas le moment car on avait trop de trucs à faire à ce moment (et elle avait pas tort), et j'ai fini par abandonner le projet alors que j'avais déjà payé les arrhes, parce que j'étais passé à autre chose dans ma tête.

Pourtant, je regrette aucun de mes tatouages, j'ai ma fierté pour chacun d'eux, et j'en parle avec plaisir quand les gens m'en parlent, et je sais que si j'avais fait le projet que j'ai laissé tomber, je le porterais avec plaisir aujourd'hui.

Après, le fait qu'ils représentent une époque est ce qui fait tout leur intérêt selon moi, mon premier tattoo, aujourd'hui, je ne l'aurais jamais fait, il représente une époque qui n'a plus du tout lieu d'être, qui ne correspond plus du tout à la façon dont je voyais ça à l'époque, mais je ne le regrette pas du tout, bien au contraire, je l'adore, justement parce qu'il représente cette époque (pourtant une époque que j'aime pas, donc comme quoi...) mais il fait tellement partie de moi qu'il est impossible que je m'imagine sans et que j'en prends soin régulièrement en l'hydratant et en le protégeant du soleil.

____________

Après tu demandes l'avis perso, mais on est tous très très différents sur ce genre de sujets, et d'autres n'auront absolument pas la même façon de voir donc à toi d'y réfléchir par rapport à toi-même.
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 717
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Entre la mer et les vignes, vers Nantes
Genre: Non spécifié
Remercié: 23 fois
  • Adresse Galerie

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar SorenKierkegaard » Ven 25 Sep 2020 12:10

Merci pour ton expérience.

En fait, ça ne correspond pas tout à fait à mes inquiétudes mais c'est intéressant.

En fait je suis tenté de me faire tatouer beaucoup dans les mois à venir (s'il n'y a pas de reconfinement) parce que je me dis que j'ai déjà 30 ans et que comme ça je peux profiter de mes tatouages plus longtemps^^

Je me suis abonné à de nombreux instagram de tatoueurs parisiens et certains se rapprochent vraiment de mon style. C'est hyper tentant.

Mais en même temps j'ai peur de "banaliser" un acte qui était pour moi assez extraordinaire (je crois que ça s'est vu à mes posts de flippé d'ailleurs :lol: ) puisque je portais un seul tatouage jusque récemment réalisé en mai 2010 et du coup de moins apprécier les tatouages.

Secondairement, j'ai peur aussi qu'en avoir beaucoup rendent moins forts chaque tatouage et qu'ils se perdent dans une série.

Je ne sais pas si je suis clair haha.
SorenKierkegaard

Timide
 
Messages: 34
Enregistré le: 01 Mai 2016
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar hetfield » Ven 25 Sep 2020 13:04

Il y a quelques temps, j'allais plus chez le tatoueur que chez le coiffeur donc oui ça banalise le truc, le rend moins extraordinaire mais est-ce extraordinaire ?
Je suis passionné de tatouage et devrais sauter de joie quand mon prochain rendez-vous sera calé mais ça n'en est pas moins qu'un dessin sur la peau aussi beau soit-il.
rendez-vous avec Belly Button dans ... :lol:
Avatar de l’utilisateur
hetfield

Investi
 
Messages: 676
Enregistré le: 02 Mai 2015
Localisation: Lorient
Genre: Homme
Remercié: 16 fois
  • Adresse Galerie

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar La Pendule » Ven 25 Sep 2020 13:38

Je rejoins hetflield, tu vois ça pour l'instant comme quelque chose d'extraordinaire car il y a une sorte de sacralisation du tatouage, le côté définitif, tout ça, mais ça reste un dessin dans la peau, c'est pas si dingue que ça quand on y pense, et la plupart des gens très tatoués, à mon avis, n'ont plus ce côté sacré.

Après ça reste un rendez-vous avec un artiste, ça reste un projet à mettre en place, ça reste un moment à partager, ça reste souvent une grosse somme d'argent, mais alors qu'ils arrivaient à peu près au moment, j'étais pour ma part plus excité par la finale de la champions league que par mon dernier tatouage :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: , pourtant je l'aime beaucoup !
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 717
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Entre la mer et les vignes, vers Nantes
Genre: Non spécifié
Remercié: 23 fois
  • Adresse Galerie

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar Harper » Ven 25 Sep 2020 13:48

.
Modifié en dernier par Harper le Dim 15 Nov 2020 13:50, modifié 1 fois.
Tant qu'il me reste un souffle je préfère continuer de salir ton image et vivre malgré tout. Tout est dit .
Avatar de l’utilisateur
Harper

Curieux
 
Messages: 270
Enregistré le: 03 Déc 2019
Localisation: Somewhere else
Genre: Non spécifié
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar SorenKierkegaard » Ven 25 Sep 2020 22:34

Quand les tatouages ont une signification profonde ou alors qu'ils sont le fruit d'un désir particulier, si, je suis peut-être bizarre mais je trouve ça assez dingue justement, de pouvoir (em)porter à jamais un motif sur sa peau (qu'il soit le fruit d'un coup de cœur, d'un flash ou d'une longue réflexion d'ailleurs). C'est assez extraordinaire quand on y pense, au contraire.

Après, même si je ne rejoins pas la vision qui émerge de vos réponses (un acte comme un autre pour aller vite) cette réflexion me pousse quand même à continuer à me faire tatouer car je n'ai plus 20 ans et si je veux profiter de ces motifs autant enchaîner surtout que j'ai la chance d'habiter à la capitale avec pleins de supers artistes autour de moi et l'inspiration qui va avec. En gros je ne compte clairement pas attendre 40 ans, puis 50 ans pour me faire tatouer à nouveau! :D

J'ai juste peur que si je cède à la "folie tattoo" et que j'en fais réaliser beaucoup, ils s'annulent les uns les autres.

Je crois que j'aimerais en avoir une dizaine idéalement, bien répartis sur le corps, 5 pièces assez grosses (j'en ai déjà deux assez grosses et un petit lettrage sur la clavicule que je ne considère pas comme un tattoo à part entière, c'est pour ça que je ne comptais que celui de 2010 avant celui de Jeudi dernier) et sinon des petites pièces (lettrages, tatouage minimaliste et très simples à réaliser).

La grande question qui demeurera encore un moment dans ma tête : se faire tatouer sur les bras (et rendre cette passion visible) ou pas.
SorenKierkegaard

Timide
 
Messages: 34
Enregistré le: 01 Mai 2016
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar Moebius » Sam 26 Sep 2020 07:10

Les salons de tatouages sont ma deuxième maison depuis quelques années ... :lol:

Alors oui il y a une sacralisation de l acte en lui même dans les premiers temps. Lexcitation, l attente, l élaboration d un projet avec ses significations profondes et variées que l on cherche bien souvent à lui donner ...

En ce qui me concerne cela était valable pour mes premiers projets car pour être légitime, il devait avoir impérativement une signification. Par la suite j ai laissé place à l esthétisme plus qu à la signification tout en essayant de garder une cohérence entre mes pièces et en ayant en tête une vision d ensemble de mon corps.

Je ne pense pas que d avoir plusieurs pieces " annule" (pour reprendre ton terme), ou écrase les autres tatouage.
Pour peu qu ils soient bien placés et de bonnes tailles.

Les yeux grands ouverts depuis 5h ce matin car je repasse sous le dermo dans quelques heures, oui l excitation est toujours présente. :pink:
L acte en devient presque anodin alors que justement c est tout sauf anodin et ca peut être même tres traumatisant pour le corps.
Rentrée 2020, lacération de genoux avec Saturne7... :fouet:

Ma galerie :http://www.forum-bodywork.com/viewtopic.php?f=14&t=10738#p253331
Avatar de l’utilisateur
Moebius

Investi
 
Messages: 832
Enregistré le: 14 Avr 2017
Localisation: france
Genre: Homme
Remercié: 6 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar SorenKierkegaard » Sam 26 Sep 2020 07:58

Merci pour ta réponse et bonne séance Moebius! :)

Pour mon prochain projet (si je le réalise) il est un peu plus esthétisant que les autres aussi mais il reste en lien avec l'art (inspiration d'une gravure néerlandaise du 17ème siècle) et une forme de méditation sur le temps qui passe et en quelque sorte un memento mori. Ce sera mon premier motif purement animalier alors que dès très jeune (dès 12 ans) je me disais que je voulais absolument un tatouage d'animal plus tard. De tigre plus précisément (la gravure ne représente pas un tigre^^).
SorenKierkegaard

Timide
 
Messages: 34
Enregistré le: 01 Mai 2016
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar Harper » Sam 26 Sep 2020 16:42

SorenKierkegaard a écrit:un acte comme un autre .


Je ne considère pas que de se faire tatouer soit un acte comme un autre après tout c'est généralement un ou une inconnu(e) à qui tu confies ton corps et qui va le pénétrer avec une ou plusieurs aiguilles certes mais pénétrer quand même , c'est plutôt intime comme geste je trouve.
J'y laisse un peu d'âme, d'esprit, c'est un peu maso aussi mais bon j'estime que tant qu'on a pas chier dans la douleur on ne sait pas ce qu'est vraiment la souffrance.
Et cette souffrance m'a souvent permit de me rappeler que j'étais vivante et donc capable de ressentir.

J' éprouve toujours cette euphorie avant un projet et je suis toujours triste quand il est terminé mais je me débrouille toujours pour revenir dans cette boucle ou de revivre "mon jour de la marmotte".
Tant qu'il me reste un souffle je préfère continuer de salir ton image et vivre malgré tout. Tout est dit .
Avatar de l’utilisateur
Harper

Curieux
 
Messages: 270
Enregistré le: 03 Déc 2019
Localisation: Somewhere else
Genre: Non spécifié
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar SorenKierkegaard » Sam 26 Sep 2020 20:35

J'ai peut-être mal compris ton post mais pour le coup je trouve vraiment extrêmement réducteur de penser que faire un tatouage apprend ce que c'est la douleur. Je dirais plutôt que quelqu'un qui pense cela ne sait absolument pas ce qu'est la douleur car le tatouage est une douce caresse à côté de la véritable douleur.

Par exemple ce n'est pas grand chose comparé à une bonne grosse infection dentaire qui doit être soignée en profondeur ou autre désagrément médical, crois-moi...

Sans vouloir faire le fier à bras, je ne m'en souvenais plus mais c'est vraiment quelque chose de très léger et superficiel tout de même. Surtout que le tatoueur lève son aiguille à peu près toutes les 20 secondes voire moins donc c'est hyper supportable. Je sais que nous sommes tous différents mais par rapport au dentiste et autres actes médicaux c'est vraiment que dalle...

Et là encore on en reste à la douleur physique, je ne parle même pas de la douleur morale. Désolé si ma réponse est désagréable mais ton post me dérange au sens où penser qu'un tatouage apprend ce que c'est "en chier" et ce qu'est "la douleur" me paraît surréaliste (même de la part d'un/e ado en supposant que tu sois très jeune). Il ne faut pas avoir eu souvent de vrais bobos dans sa vie pour penser ça.


Bref, tout ceci est de toute façon hors-sujet car je parlais plus au niveau de la symbolique du tatouage et de l'acte de se faire tatouer , non de la "douleur".

Sinon pour ce que tu dis sur "confier son corps" et le laisser marquer à vie par cette personne, je suis d'accord que ce n'est pas anodin (le terme "pénétration" me dérange un peu aussi) l'aiguille ne rentre jamais qu'à 1mm dans la peau... ;)

Mais oui, pour moi c'est vraiment le côté "définitif" (sachant que le laser est très compliqué à mettre en place si revirement) qui rend le tatouage si exceptionnel. Il y a peu d'acte aussi doux dans l'existence qui soient aussi définitifs par ailleurs quand on y pense.
SorenKierkegaard

Timide
 
Messages: 34
Enregistré le: 01 Mai 2016
Localisation: PARIS
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar Dim » Sam 26 Sep 2020 21:52

Les douleurs ne sont pas comparable entre elles. C'est comme comparer un enfantement à un poing dans la tronche. Avant de te faire une idée de ce que c'est pour le tatouage, attend de te retrouver face à des séances longues plus de 5 ou 6 heures par exemple ou de te faire tatouer des endroits vraiment pénibles comme par exemple, les paumes. Surtout que d'une personne à l'autre, les sensibilités et la perception de la douleur ne se traduit pas de la même manière.

Les séances peuvent aussi mal se passer pour une tonne de raisons. Si tu es dans un mauvais jour, que tu n'es pas en forme, sous médocs, défoncé, que tu es réglée si tu es une nana, que tu te tapes une dépression et j'en passe et que vous, ton tatoueur/ta tatoueuse et toi, devez absolument avancer sur une grosse pièce mais que tu n'es pas capable de tenir plus d'une heure parce que tu en chies, crois-moi du haut de ma petite expérience, ça te fout dans le mal pour des semaines et pluS et je ne vais pas faire le listing de tout ce par quoi je suis passé en matière de douleur. Ce serait aussi peu constructif qu'un concours de b*tes.

Oui, ce n'est pas profond et la douleur s'en va généralement dés que le tatoueur/la tatoueuse lève sa machine mais encore une fois, si ça fait des heures que vous êtes déjà dessus et qu'il/elle doit repasser à des emplacements sur lesquels il/elle est passé durant la séance, c'est... compliqué sans parler des moments ou tu tombes à court d'endorphines, que tu tombes dans les pommes, que tu gerbes, ... et que derrière, vous en avez encore pour 3h... :mrgreen: Et ça pénètre la peau. Ça a beau n'être qu'une effraction mineure de la peau, factuellement et au niveau du ressenti, ça pénètre et on passera sur l'aspect sexuel du mot "pénétrer" même si pour en avoir discuter avec certains et certaines, ils y voient carrément une métaphore sexuelle mais c'est un autre sujet :mrgreen:

Oui, c'est définitif.
Pour le laser, il faut bien se rendre compte que au mieux si c'est bien fait et que tu réagis bien, ça serre juste à atténuer un maximum ton tatouage dans le but à terme de le recouvrir.
Il ne faut pas non plus trop sacraliser le tatouage sous peine je trouve, de psychoter pendant 1000 ans et de flipper parce que ça ne correspond pas au poil de cul près à l'idée qu'on s'en fait. De toute façon, ça ne correspond jamais vraiment à ce qu'on a en tête à moins de se faire tatouer quelque chose de simple dont le motif existait déjà avant. Si tu pars sur quelque chose de personnalisé même si tu donnes des exemples à grand renforts de supports visuels, il y a toujours une perte entre ce que tu expliques à ton tatoueur/ta tatoueuse et ce qu'il/elle en comprend et interprète. Il y a aussi le fait que ton idée n'est bien souvent pas "tatouable" en l'état et que ça a besoin d'être adapté pour que ça fonctionne sur la peau. C'est un support vivant qui s'étire, se déforme, bouge, plein de creux de bosses, ... pas une feuille de papier lisse posée bien à plat sur une table.

Perso, les séances, je vois ça comme des moments d'introspection durant lesquels je me concentre sur moi et sur ce que je ressens en suivant mentalement et/ou des yeux ce qui prend forme sur ma peau, de partage avec le tatoueur/la tatoueuse, de "déconne" parce que je me fais tatouer une "connerie" qui ne fait rire que moi, d'avoir sur moi le travail de quelqu'un dont j'admire le boulot depuis plus de 10ans, ...

Pour répondre à ce que tu posais dans le premier post de ce sujet, en ce qui me concerne, ça dépend. J'ai enchainé des projets pendant des années à raison de 3 par an et par des tatoueurs différents. J'ai commencé à me faire tatouer en aout 2009 et jusqu'à présent 17 tatoueurs et tatoueuses différents me sont passés dessus mais je ne me suis aussi pas fais tatouer pendant des années pas par lassitude, par manque d'occasion, manque d'idée ou problème de fric, ... c'est juste que je ne le sentais pas. Je porte autant des trucs symboliques, que des trucs que je trouve beaux, que des pièces de gens dont j'admire le boulot, de motifs que j'ai juste fais parce que je ressentais le besoin de me faire tatouer, que des souvenirs, ...
Pour moi, c'est toujours un mélange d'excitation, d'angoisse, de joie et de doute quand je suis sur le point de me faire tatouer. C'est toujours aussi fort et encore plus quand ça fait des années que je n'y suis pas passé et que c'est par quelqu'un de nouveau qui m'apprendra sous un angle nouveau sa vision et son savoir-faire sur un sujet qui techniquement et "humainement" me passionne comme au premier jour.
Modifié en dernier par Dim le Dim 27 Sep 2020 10:25, modifié 1 fois.
Papa recherche en lui un gosse mort... à la buvette.
Avatar de l’utilisateur
Dim

Accro
 
Messages: 2052
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Province de Liège(Belgique)
Genre: Homme
Remercié: 154 fois

Re: Se faire tatouer sur des périodes rapprochées

Messagepar Harper » Dim 27 Sep 2020 06:41

Tu as tout dis.

Merci Dim. :calin:
Tant qu'il me reste un souffle je préfère continuer de salir ton image et vivre malgré tout. Tout est dit .
Avatar de l’utilisateur
Harper

Curieux
 
Messages: 270
Enregistré le: 03 Déc 2019
Localisation: Somewhere else
Genre: Non spécifié
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie


Retourner vers Tatouage : de la découverte au passage à l'acte

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 20 invités