Page 1 sur 1

Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 01:26
par lasadikpacifiste
Bonjoir.

Ça fait longtemps que je me pose une question (depuis que je suis sur le forum en fait). Je sais que les lettrages (notamment les prénoms) n'ont généralement pas trop la cote auprès des connaisseurs. Pourquoi ? :?:

Ce qui m'a toujours ennuyée avec les tatouages, c'est l'aspect définitif (et évolutif) de la chose. Il faut assumer toute sa vie derrière, même quand ça vieillit. Pour ça, il faut être sûr de soi lorsqu'on décide du motif, puisqu'on engage le moi présent ET son avenir.

Après des années de réflexion, j'en suis toujours au même point : les mots sont les seules images éternelles, indémodables, sans équivoque. Une valeur sûre. Un manque de créativité ou d'audace aussi, certainement.
(Bon, après le choix du ou des mots se pose la question du choix de la forme… je n'ai jamais dépassé ce stade.)

Est-ce du gâchis de (temps de) tatoueur que de faire (faire) un lettrage ? :|
Je ne suis pas à la recherche des discours du genre : « le principal c'est que ça te plaise », je cherche vraiment à comprendre cette aversion que j'ai ressentie parfois sur le forum envers les tatouages lettreux.

PS : J'imagine que le sujet a déjà été abordé ici (peut-être même faisant l'objet d'un topic à part entière) mais je vous avouerai que je n'ai pas eu le courage de fouiller l'ensemble du forum, désolée. (Et si jamais vous me dites que j'ai rêvé, que tout le monde adore les lettrages, ben… désolée, j'ai dû inhaler des choses à l'insu de mon plein gré en 2015.)

De bonnes ondes. :tchin:

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 08:23
par 6liv
Je n'ai pas eu cette impression. Certains tatoueurs sont justement reconnus pour leurs calligraphies (Sadu Le Serbe, Owan, Oked...).

J'aime bien mettre un lettrage sans prétention sur mes petits tattoos, pour appuyer la symbolique, quand y'en a.

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 08:44
par Rouge
lasadikpacifiste a écrit:Est-ce du gâchis de (temps de) tatoueur que de faire (faire) un lettrage ?


Non, du tout !

Pour ma part je ne suis pas une fan des lettrages mais c'est parce que j'aime l'ellipse. ;) Du coup avoir un dessin de ce que j'aime me semble moins ferme et moins clair qu'une phrase ou un mot.
Sur le forum, il y a pas mal de gens qui ont des lettrages ! Mais c'est sur que quand on parle de faire un dos entier, on part en général sur un dessin, c'est tout. ;)

Après je pense qu'il y a comme une méfiance vis-à-vis des lettrages pour certains, en raison des citations que tout le monde se tatoue. Que ce soit les envolées d'oiseaux ou les carpe diem, y'a des poncifs, que ce soit en dessin ou en lettrage, qui fatigue à la fois les tatoués et les tatoueurs.
Attention je ne dis pas que se tatouer Carpe diem n'est pas bien, juste que c'est tellement vu et revu que ça peut en faire soupirer certains.
Je dois avouer moi-même que quand j'ai un ou une pote pas tatoué qui me dit "oooh j'aimerais trop faire un lettrage", je me crispe un peu en attendant le texte. Et souvent c'est une citation ultra vue et revue justement. ^^

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 09:04
par Squelch Sasquatch
Je pense que pour te répondre, il faudrait se mettre d'accord sur ce dont on parle quand on évoque le lettrage.

Il y a eu ces dernières années, par exemple, une vogue du tout petit lettrage, oulala le plus petit possible, tant pis si on ne peut plus le lire dans dix ans. Parallèlement à ça, on peut penser au tatouage chicano qui comprend très souvent de grands lettrages très travaillés à coups d'arabesques.
Alors, certes, les deux sont des lettrages, mais finalement, ils ne se ressemblent guère, et le fait d'apprécier l'un n'implique pas forcément qu'on apprécie l'autre. Difficile, partant de là, de dire qu'on aime "les lettrages"... On en aime certains, selon leurs styles, en fonction de sa sensibilité.

A cela, j'ajouterai que les lettrages sont des motifs qui supportent mal les approximations techniques, tout en étant pourtant souvent considérés comme des pièces faciles à réaliser, qui ne demanderaient pas l'effort de la recherche du bon tatoueur, oh, c'est bon, c'est pas un dessin !
Il en résulte des kilomètres de lettrages un peu bancals, sans imagination d'un point de vue esthétique, qui peuvent bien sûr être très symboliques pour leurs porteurs mais qui n'ont aucun intérêt pour les observateurs.

Je ne crois cependant ni que les mots soient des images "éternelles" ou "indémodables", ni qu'ils relèvent d'un manque d'audace ou de créativité. Il me semble que ces questions sont justement une affaire de choix, de fond et de forme.

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 09:52
par Ysatis
Et bien moi c'est les deux du coup, mes motifs sont accompagnés de lettrage. Ça s'est fait un peu par hasard pour un, mais finalement ça venait très bien le compléter.

Pour le reste, on t'a déjà très bien répondu au-dessus. J'insiste sur le côté technique. On voit tellement de mauvais lettrages, pas réguliers ou mal positionnés, ou pire... Avec des fautes ou des erreurs dans le texte... :sad:
Pour le côté prénom des enfants, c'est le côté très très très vu et revu je pense qui fait que ça soule un peu. Mais ça n'enlève rien à la force de l'intention du porteur. Mais parfois quelque chose de plus symbolique est plus évocateur, et d'autres fois, rien ne remplace le poids des mots.

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 11:02
par Jo de Lyon
lasadikpacifiste a écrit:Après des années de réflexion, j'en suis toujours au même point : les mots sont les seules images éternelles, indémodables, sans équivoque. Une valeur sûre.

Ah bon ? Ça me fait penser à quelques citations qui me suivent depuis longtemps :

« Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n’avaient changé de sens ; et les sens, de mots. »
(Jean Paulhan)


« La page de perfection, la page dont aucun mot ne peut être altéré sans dommage, est la plus précaire de toutes… Inversement, la page qui a une vocation d’immortalité peut traverser le feu des errata, des versions approximatives, des lectures distraites, des incompréhensions sans perdre son âme dans cette épreuve. »
(Jorge Luis Borges)

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 11:06
par Rainef
je pense que cela dépends de ta personnalité!!!!

je n'aime pas les "lettrages" vus et revus comme disent mes camarades du dessus mais des lettrages originaux ou personnels ne me choquent!!!
j'ai passé le cap du lettrage il y a peu et je ne regrette pas!!!

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 11:28
par Bébert81
Tant que tu évites les citations "bateaux", sur quelque chose qui a du sens pour toi et que tu vas vers une réalisation soignée y'a pas de raison.
C'est souvent dans la simplicité que l'on trouve l'efficacité... ;)

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 11:32
par Gaston
Mon point de vue de tatoueur (qui n'engage que moi...) :

Les lettrages ont remplacé le tribal : A l'époque, celui qui voulait se faire tatoueur sans savoir quel motif optait pour un tribal. C'est joli (oui, bon...),ça fait mastoc, bref ça mange pas de pain.
Mais... Ça ne voulait rien dire ! Et se faire tatouer un bidule sans signification, pour la majorité des gens, c'est idiots. Ils se retrouvaient donc confronté à des réflexions du genre : "Ça veut rien dire, c'est nul".
Les lettrages ont donc remplacé ces motifs sans signification : Le papa, la maman, es gosses, la soeurette... Bref, le livret de famille c'est bien, ÇA SIGNIFIE QUELQUE CHOSE. Si ce n'est pas un prénom, c'est une phrase bateau pleine de sagesse et de leçon de vie (comme sur les agendas des collégiennes).

Là où le bât blesse, c'est la manière dont le lettrage est abordé : 90% des clients arrivent avec une police d'écriture chopée sur Dafont. Et là, on peut établir un palmarès, puisque ce sont (presque) toujours les même qui reviennent, comme Chopin script ou Scriptina. A l'époque il y avait eu un sursaut avec VTC Nue Tattoo, plus proche du lettrage chicanos.

La plupart des gens ne pensent pas qu'un lettrage peut être travaillé autrement qu'en se basant sur la première page de la catégorie "calligraphie" de Dafont : Il y a d'excellent "peintres en lettres" dans le milieu du tatouage aujourd'hui : El Carniciero ou FAT KUSH MGT, par exemple.

Je pense que tu as tout résumé avec ça :
"Une valeur sûre. Un manque de créativité ou d'audace aussi, certainement."

Pour ma part, je ne fais pas de Dafont, même pour les "merdouilles" : De la création, pas de Dafont !

Re: Les mots (lettrage, calligraphie)

MessagePosté: Mer 25 Avr 2018 13:39
par Krän
C'est une répétition mais clairement il faut distinguer les choses quand on parle de lettrages.

Les commentaires négatifs ou dubitatifs que tu as pu voir sur le forum à propos de lettrages concernent sauf erreur de ma part les lettrages extrêmement 'standards' (ou ratés). Comme décrits précédemment, prénoms en police d'écriture piochée sur la première page Dafont, citations lues et relues, lettrages dans des langues que les personnes qui les veulent/portent ne maîtrisent pas au point de devoir demander ici un conseil sur la forme et le fond, lettrages avec des fautes, ...).

Quand le lettrage n'est pas un "cliché" et qu'il est bien réalisé, je n'ai jamais constaté de propos négatif ici. Je dirais même qu'il est apprécié, exemple ici.


Des tatoueurs comme BBK ou Gromov par exemple font d'un lettrage un ornement à part entière si l'on peut dire.


Ce n'est donc "le lettrage" qui est décrié dans le 'milieu' du tatouage (passionnés et tatoueurs), ce sont certains lettrages/certaines démarches.
Mais bien entendu, "Si sa plé ses l'essenciel !" :geek: