Viabilité, vieillissement et retouches

Tu te prépares pour ta 1ère séance ? Tu souhaites bien prendre soin de ton tattoo ? Toutes les questions pratiques, c'est dans cette rubrique !

Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar snow » Lun 22 Jan 2018 12:02

J'espère que je suis dans la bonne section pour parler de ça. Sinon tapez moi sur les doigts :)

Je sais que ces sujets ont été maintes fois débattus cependant malgré mes recherches je n'ai pas trouvé de réponses à certaines interrogations.

Je suis sur plusieurs projets de tatouages en ce moment et je me pose naturellement la question de la durée de vie de mes futurs tatoos. Et quand je dis vieillissement je parle de plusieurs dizaines d'années. Le seul recul que j'ai étant le mien qui a 6 ans (ce qui en soit n'est pas très vieux).

Les exemples que l'on trouve sur internet ne sont pas très représentatifs à mon sens, bien souvent on ne connait ni les conditions de piquage, ni la qualité de l'encre, et encore moins le vécu du tatouage (soleil, frottements, chocs et j'en passe). Cela dit ça fait réfléchir car je n'ai jamais vu de tatouage de plus de 15 ans avec une bonne tête (encore une fois j'en ai pas vu des tonnes non plus).
De plus j'ai l'impression que tous ne vieillissent pas pareil. J'en ai vu certains simplement s’effacer au point de pratiquement disparaitre et d'autres s'étaler et faire une bouillie infâme encore très sombre après de nombreuses années. D'autres encore se flouter au point de rendre le motif reconnaissable.

Réalisation mise à part donc avec un bon piquage, bonne cicatrisation, crème solaire, etc, je me pose les questions suivantes:

Premièrement l'épaississement des traits. Avec le temps le tatouage se pose, les traits s'étalent mais ce phénomène est-il limité ou bien continue-t-il durant toute la vie ? En gros est-ce que au bout de dix ans le truc est posé, les traits ne bougent plus et seul la couleur se ternit ou bien de toute façon ça finit bouzille floutée au bout de 30 piges ?

De même au niveau de l'exposition au soleil j'entends souvent des avis contradictoires. Certains disent que l'exposition au soleil sans protection fait virer gros paté et d'autres que cela impact uniquement les couleurs et pas ou très peu la précision du tracé.

Au final existe-t-il des tatouages viables a vie ? Par viable je veux dire qu'on reconnait encore le truc ou que celui est encore esthétique (même si subjectif). Ou alors existent-ils seulement des tatouages viables 5, 10, 20 ans en fonction du motif ?

Dans cette optique quelle est la taille minimum des espacements des tracés, des motifs,... (1mm ou 5mm entre deux lignes, plus, moins) ? Faut-il avoir en tête systématiquement un possible recouvrement ?

Pour ce qui est des vieux tatouages, hormis le recouvrement ou la case laser, est-il de possible de leur redonner un coup de jeune en les retatouant à l'identique ou bien cela est-il infaisable car il faut pour cela retatouer en (beaucoup) plus large donc faire plus de mal que de bien ?

Je me doute qu'il n'existe pas de réponse unique et absolue, néanmoins je pense que vos avis et expériences pourront m'aider dans ma réflexion.
snow

Timide
 
Messages: 8
Enregistré le: 11 Déc 2017
Localisation: bretagne
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Rhinoféros » Lun 22 Jan 2018 12:33

Si on n'a pas de réponse tranchée sur le sujet, c'est parce que la réponse est simple : on ne sait pas !

Les techniques et la qualité des encres se sont beaucoup développées et améliorées ces dernières années, ce qui veut dire que les tatouages les mieux piqués et avec les meilleurs encres sont encore tous jeunes et à part attendre que le temps passe, on ne peut rien faire !
Les "vieux" tatouages qu'on voit aujourd'hui on été faits à une autre "époque", avec d'autres moyens techniques, d'autres encres et on se rend compte que ce n'est pas toujours optimal quant aux vieillissement. On suppose que ceux qui sont faits aujourd'hui seront de meilleurs qualité, mais encore une fois, à part attendre pour en être sûr à 100%, y'a pas grand chose à faire.

De plus, comme cela à souvent été dit, chacun a une peau différente, chacun réagit différemment. Et avec un tatouage, même s'il est extrêmement bien piqué, on ne peut garantir qu'il n'y a pas un bout qui fusera, parce que l'aiguille est rentrée 0,5mm trop profond parce que tu as bougé, ou le tatoueur a bougé. Tout le monde est humain, tout le monde est différent et chaque tatouage est différent d'un autre.
Donc dire qu'il faut telle ou telle distance minimale entre tel trait de telle épaisseur, c'est impossible !

Pour l'exposition au soleil, il est évident que le soleil détériore l'encre du tatouage, et la peau au passage ! Encore une fois, les dégâts causés dépendront de l'encre utilisée et de sa composition. En fonction des éléments présents dans l'encre, le soleil peut avoir des effets décolorants, jaunissants ou encore de dégradation dans la matière elle-même ce qui entraîne un épaississement du tatouage.
On ne le dira jamais assez : tatouage ou pas, il faut protéger sa peau du soleil !

Si ton tatouage est suffisamment gros, il y a de très fortes chances qu'il reste reconnaissable. Certes, des petits détails disparaîtront sûrement avec le temps, mais c'est normal (un tout petit tatouage rikiki, il n'y a souvent pas besoin d'attendre 20 ans avant qu'il soit illisible)
Ton corps évolue en permanence, et tes tatouages avec. Plus ou moins drastiquement certes, mais tu ne peux pas prévoir ce qu'il arrivera à ta peau d'ici 5, 10, 30, 50 ans ! Peut être que tu auras la "chance" de n'avoir que très peu de rides, ou alors tu auras des petites "tâches de vieillesse" un peu partout, ou même une cicatrice sur ton tatouage, qui sait !
Mais encore une fois, il n'y a qu'en attendant qu'on saura vraiment. Alors le seul conseil que j'ai à te donner c'est de chouchouter ta peau, d'en prendre soin, et ainsi avoir le plus de chance qu'elle vieillisse bien (et tes tatouages avec elle)

La question de recouvrir ou faire du laser est propre à chacun : certains ne feront rien même si le tatouage n'est pas top car il fait partie d'eux, et il a vieilli avec eux, comme le reste de leur corps, donc ils le gardent comme ça. D'autres ne peuvent plus le voir et décident de le recouvrir, ou de l'effacer du mieux possible au laser (il faut savoir que le laser n'est pas une gomme magique qui enlève parfaitement le tatouage, parfois, ça peut ne pas marcher, ou ne le faire disparaître qu'à moitié, et la peau en prend un coup au passage aussi)


Pour conclure ce pavé : il n'y a pas de réponse définitive, et seul l'avenir nous apportera des réponses plus certaines :geek:
A shooting star only lasts a second, but... aren't you glad to at least have seen it ?
Avatar de l’utilisateur
Rhinoféros

Investi
 
Messages: 401
Enregistré le: 28 Juil 2016
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 6 fois
  • Adresse Galerie

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Krän » Lun 22 Jan 2018 13:54

Pas grand chose à ajouter sur les réponses.

Si on veut quelque chose qui vieillira normalement bien au fil des décennies :
- privilégier le noir
- éviter les dégradés/ombrages subtiles
- pièce très simple / peu de détails / aérée
- suffisamment grand (taille relative au motif représenté)
- emplacements dont la peau ne se fripe pas trop

Plus simplement : faire de l'aplat de noir, ça répond à tous ces critères. :D



snow, tu sembles te poser beaucoup de questions...
Soit ce sont de véritables craintes et dans ce cas mieux vaut éviter de te faire tatouer si tu ne veux pas être déçu (mais n'auras-tu que ça à penser quand tu seras (vraiment) vieux ?).
Soit c'est à titre d'information et dans ce cas tu peux prendre en compte les éléments évoqués pour réfléchir à tes pièces, ce qui peut amener des choix de traitement différent voire certains projets à ne pas voir le jour.

Forge toi l'œil, tu comprendras assez vite si le travail d'un tatoueur vieillira potentiellement correctement ou non. Va en conventions, tu y croiseras plus facilement des pièces cicatrisées de tatoueurs 'de talent' (il m'arrive de temps en temps de croiser des tatoués portant des pièces que j'ai vues dans des books, je leur demande gentiment si c'est bien 'de machin' pour engager la conversation et leur demande de la voir plus en détails).
Pour autant libre à chacun de faire le choix d'un travail qui sera certainement très moyen 20-30 ans plus tard, en connaissance de cause.


Je pense qu'aujourd'hui bon nombre de clients ne se posent aucune question concernant le résultat à 20-30 ans (même 50 ans pour les plus jeunes) et font ce qu'ils ont envie sur le moment en se basant sur les résultats (souvent frais) des tatouages dans les galeries/books des tatoueurs.
Et bon nombre de tatoueurs sont certainement conscients que ce qu'ils font ne tiendra pas correctement dans le temps (parlons en décennies...même si pour certains quelques années suffisent), mais ils tatouent ce qu'ils ont envie et ils ont des clients qui les sollicitent pour ça. C'est une affaire qui roule, tout le monde est content (sur le moment et pendant un plus ou moins long moment).
C'est aujourd'hui au tatoué de faire le trie, de se poser des questions (comme tu le fais), et de choisir.
Pour autant comme évoqué il n'y a pas de réponse unique, ce sont des "règles" générales.



Par ailleurs, pour élargir le sujet sur le vieillissement des tatouages et le rapport à celui-ci (choix, regrets, retouches/laser, ...), des tatoués "défendent" l'idée qu'un tatouage doit avoir une signification ce qui, au delà de la "noblesse" de la démarche selon certains, permettrait de ne pas le regretter quelque soit son évolution esthétique.
C'est éventuellement une piste pour bien vivre avec son vieux tatouage.

D'autres s'en foutent complètement et les tatouages font partie d'eux dès qu'ils sont réalisés, qu'il y ait signification ou non, qu'il y ait des défauts ou non...

Et d'autres encore... ... ...

Bref, il y a plein de façons d'appréhender le tatouage, le rapport qu'on a avec la démarche et le résultat esthétique (immédiat et à long terme).
Le résultat esthétique que le tatouage sera supposé avoir dans 30-50 ans est un élément comme un autre dans la démarche pour bon nombre de tatoués.
Ca peut être un critère primordial, ce n'est pas critiquable à mon sens, il faut alors faire les choix qui vont bien pour cela (et ça réduit considérablement les possibilités). :)
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5655
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 261 fois
  • Adresse Galerie

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar snow » Lun 22 Jan 2018 14:41

Merci pour vos réponses :)

Je pense qu'aujourd'hui bon nombre de clients ne se posent aucune question concernant le résultat à 20-30 ans (même 50 ans pour les plus jeunes) et font ce qu'ils ont envie sur le moment en se basant sur les résultats (souvent frais) des tatouages dans les galeries/books des tatoueurs.
Et bon nombre de tatoueurs sont certainement conscients que ce qu'ils font ne tiendra pas correctement dans le temps (parlons en décennies...même si pour certains quelques années suffisent), mais ils tatouent ce qu'ils ont envie et ils ont des clients qui les sollicitent pour ça. C'est une affaire qui roule, tout le monde est content (sur le moment et pendant un plus ou moins long moment).
C'est aujourd'hui au tatoué de faire le trie, de se poser des questions (comme tu le fais), et de choisir.
Pour autant comme évoqué il n'y a pas de réponse unique, ce sont des "règles" générales.


J'en suis conscient et trouve cela assez étrange de penser à court terme pour quelque chose qui va durer toute sa vie. Je respecte cette façon de faire, chacun est libre de faire ce qu'il veut de son corps tant que cela est intentionnel. Mais j'ai l'impression que cela devient la norme dans le milieu et je pense surtout au jeunes (j'ai l'impression d'être vieux en disant ça x) ) qui ont envie de se faire tatouer et qui n'ont pas le recul pour se poser ce genre de questions. Pour moi le tatoueur a un rôle d'apprentissage et de prévention même si internet a facilité les choses a ce niveau là.


snow, tu sembles te poser beaucoup de questions...
Soit ce sont de véritables craintes et dans ce cas mieux vaut éviter de te faire tatouer si tu ne veux pas être déçu (mais n'auras-tu que ça à penser quand tu seras (vraiment) vieux ?).
Soit c'est à titre d'information et dans ce cas tu peux prendre en compte les éléments évoqués pour réfléchir à tes pièces, ce qui peut amener des choix de traitement différent voire certains projets à ne pas voir le jour.


Je suis déjà tatoué et ne le regrette absolument pas :D Je suis surtout a la recherche d'infos. Mon premier était un freehand ou j'ai pratiquement laissé carte blanche au tatoueur. C'est la première fois que je vais avoir un dessin en main avant et pouvoir faire des modifs, je me pose donc des questions que je ne me posais pas avant. Notamment au niveau de la lisibilité générale à long terme. Les petits détails qui disparaissent ne me gênent pas ça fait partie du jeu mais en général je fais des grosses pièces qui vont être difficile à recouvrir donc j'essaie de prévoir un minimum.



La question de recouvrir ou faire du laser est propre à chacun : certains ne feront rien même si le tatouage n'est pas top car il fait partie d'eux, et il a vieilli avec eux, comme le reste de leur corps, donc ils le gardent comme ça. D'autres ne peuvent plus le voir et décident de le recouvrir, ou de l'effacer du mieux possible au laser (il faut savoir que le laser n'est pas une gomme magique qui enlève parfaitement le tatouage, parfois, ça peut ne pas marcher, ou ne le faire disparaître qu'à moitié, et la peau en prend un coup au passage aussi)


Disons que je me posais plus la question du est-ce qu'on redonner un coup de neuf en repassant dessus sans avoir à passer par l'éclaircissement laser et retatouage.

Si on veut quelque chose qui vieillira normalement bien au fil des décennies :
- privilégier le noir
- éviter les dégradés/ombrages subtiles
- pièce très simple / peu de détails / aérée
- suffisamment grand (taille relative au motif représenté)
- emplacements dont la peau ne se fripe pas trop


C'est ce que je fais sur tout mes projets en général :lol: J'essaie surtout de trouver un équilibre entre un truc suffisamment détaillé pour que ce soit joli et quelque chose de suffisamment lisible et aéré pour que ça vieillissent bien.
snow

Timide
 
Messages: 8
Enregistré le: 11 Déc 2017
Localisation: bretagne
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Krän » Lun 22 Jan 2018 16:56

Pour moi le tatoueur a un rôle d'apprentissage et de prévention

Ce rôle là est pris à cœur de façon extrêmement variable d'après ce que j'ai pu constater en lisant bon nombre de témoignages au fil des années. :D
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5655
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 261 fois
  • Adresse Galerie

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Jaymie » Mar 15 Mai 2018 22:53

Bonsoir !

Je relance le sujet pour vous demander votre avis, je vais me faire tatouer très bientôt, une représentation réaliste de ma première guitare :D J'ai un moment hésité sur l'emplacement (mollet ou avant bras) avant de finalement choisir l'avant bras... Sauf que... J'ai les bras vraiment très très fins, du coup j'ai un peu peur que les petits motifs (comme les cordes de la guitare) ne disparaissent avec les années quand les traits noirs autour se serront élargis... Je sais que je ne ferrais jamais de cover par dessus ou de laser, ça fait longtemps que j'attends ce tatouage qui représente énormément pour moi, mais du coup, j'ai d'autant plus peur que ma guitare ne se transforme en "tache noire" au bout de quelques années :lol: Pensez-vous que ce genre de motifs peut bien vieillir ?

J'ai pris cette image sur Google pour vous donner une idée de ce à quoi mon tattoo ressemblera :

Image

Et si jamais elle vieillit mal, serra-t-il possible de repasser la même chose par dessus pour raviver les motifs ?

Merci d'avance pour vos réponses !
Jaymie

Timide
 
Messages: 8
Enregistré le: 09 Mai 2018
Localisation: 30000
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar fafafa » Sam 5 Jan 2019 17:51

Je me renseigne un peu sur ce sujet en ce moment. J'imagine que les encres ont évolué ces dernières décennies mais j'ai trouvé un instagram qui recense des tatouages d'avant 1985, ça donne quand même une bonne idée du vieillissement au bout de plus de 30 ans.

https://www.instagram.com/vintage_tattoos/

Quelques exemples que je trouve intéressants :
https://www.instagram.com/p/Bi0RUprFNUZ/
https://www.instagram.com/p/BqI8AgOlOUO/
https://www.instagram.com/p/BWAi0SwlehK/
https://www.instagram.com/p/BVAOkOUF3i5/

Si ça peut aider, voici une partie de mon premier tatouage de 2011 (photo de 2013), comparée à maintenant (7 ans après)
Image Image
La partie qui a l'air sans encre avait en fait été remplie d'encre blanche (disparue en 1 an), et on voit que les "trous" se rebouchent petit à petit. Les traits s'épaississent peu à peu.

Je soupçonne que malgré les nouvelles compositions des encres, les détails finissent toujours par disparaître, plus ou moins lentement.

Ca m'intéresse aussi beaucoup de savoir comment trouver de bons tatoueurs qui acceptent de seulement repasser un tatouage, ce qui enlève tout l'aspect créatif.
fafafa

Timide
 
Messages: 15
Enregistré le: 28 Nov 2013
Localisation: france
Genre: Non spécifié
Remercié: 1 fois

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Nonoman » Lun 7 Jan 2019 14:58

Le vieillissement du tattoauge, dooloureux probème, comme aurait pu dire la regrettée Ménie Grégoire...

Oui, et les exemples que tu postes le montrent, le tatouage vieillit. Mais après tout, les peintures de Léonard de Vinci ont beaucoup veillé, se sont déformées et elles restent sublimes. Tout dépend vraiment de la qualité initiale du tatouage.

Les traits s'épaississent, ce n'est pas grave si le tatouage a été dessiné avec soin. Les couleurs peuvent effectivement s'estompet, je m'en suis rendu compte sur mes tatouages les plus anciens. Du coup, mon tatoueur n'a pas hésité à me recolorier les tatouages les plus anciens (grue et dragon de mes épaules), en retraçant de manière plus marquée quelques détails fins. Ce n'est pas du cover, mais de la restauration.

C'est le pied gauche qui a le moins bien vieilli, le motif s'est estompé :( , mais à comparer avec le pied droit pas tatoué (pas encore :mrgreen: ), avec ma peau de ###agénaire,je ne regrette pas du tout ce tawage :love:
Pédé, fétichiste, tatoué, percé, motard. Et cultivé. Et sympa. C'est grave, docteur ?
Avatar de l’utilisateur
Nonoman

Investi
 
Messages: 448
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: Le 9 Carré
Genre: Homme
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Viabilité, vieillissement et retouches

Messagepar Melkhor » Ven 15 Fév 2019 19:08

Un tatouage vieillit même en faisant attention, il devient plus terne au fil des années, cependant pour ma part je trouve le tatouage bien plus 'encré' et plus beau aprés quelques années, je n'aime pas trop le côté trop neuf d'un tattoo qui vient d'être fait.
Au début que je me faisais tatoué(y a 22 ans) je voulais pas les voir vieillir, maintenant c'est carrément l'inverse !

J'ai tout un bras sans couleur, il a 13 ans, il a vieillit, moins éclatant, moins net, mais je le trouve bien plus en moi.
A savoir que je voyage beaucoup l'été et suis en sans manche, sans créme(j'hydrate en fin de journée avec de l'huile de coco), je me tape des Roadtrip sac à dos au soleil du matin au soir, et ben oui mon tattoo à vieillit, mai pas plus que celui dans mon dos qui a la même date et qui n'est jamais au soleil.
Donc j'ai compris que même un tattoo loin du soleil vieillit(en tout cas sur moi) autant qu'un exposé, sauf les couleurs.
Car j'avais un tattoo en couleur sur l'av-bras droit(il y a 10 ans), orange et violet/gris(Transformers Shockwave G1 pour ceux qui connaissent)
Au dessus le orange avait disparu laissant place à un genre de beige, et le orange du dessous avait peu bougé, donc le soleil vieillit à vitesse grand V les couleurs tandis que le noir non, en tout cas pour moi, aprés sur les autres je sais pas, mais on reste cependant tous des humains, donc !

Depuis je l'ai recouvert d'un aplat, d'ailleurs que je trouve trop foncé(je l'ai fait y a un an et demi) et j'ai voulu accéleré son vieillissement en restant à fond au soleil, ben je trouve qu'il est toujours aussi foncé(le soleil n'a donc pas vieillit plus vie l'aplat), il s'éclaircira avec le temps qui passe, car oui ça s'eclairci avec les années.
D'ailleurs je trouve que le réalisme vieillit moins bien, logique car beaucoup de détails, plus y en a, moins bien ça vieillit, aprés faut l'accepter ou faire autre chose.
J'ai envide de dire que la vie c'est aussi ça, c'est cyclique, rien ne peut durer, tout est en mouvement permanent.

Je joins une image de mon bras qui a 13 ans histoire que tu te fasses une idée, il est plutôt style année 90,
il a du détail sans tomber dans le réalisme.
Photo de gauche(2006) tu vois il est bien dynamique, foncé, fin, précis, les touches de blanc sont visibles.
Photo(2019) le blanc a disparu, il est plus terne, mais il a super bien vieillit, pourant avec tout le soleil qu'il a pris les détails sont toujours là.
Image
Avatar de l’utilisateur
Melkhor

Timide
 
Messages: 10
Enregistré le: 14 Fév 2019
Localisation: Pays de Gex
Genre: Homme
Remercié: 0 fois


Retourner vers Tatouage : de la découverte au passage à l'acte

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron