Le tatouage et la douleur

Tu te prépares pour ta 1ère séance ? Tu souhaites bien prendre soin de ton tattoo ? Toutes les questions pratiques, c'est dans cette rubrique !

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Rouge » Lun 5 Aoû 2019 13:31

Pour changer de sujet un peu, pour ma part je commence à prendre vraiment cher pendant les séances. Je me suis toujours demandé si j'allais subir le célèbre "plus tu te fais tatouer, plus tu en chies", et si ça restait à vie ou si ça partait au bout d'un moment d'inaction tatouesque.

Mon impression, c'est que je prends vraiment cher parce que j'ai un poil abusé sur les tatouages depuis un an et demi, et du coup mon corps est fatigué. Mais j'ai bon espoir que ça se calme quand même si je me calme quelques temps.
C'est toujours très personnel, mais lors de ma dernière séance j'ai discuté avec Mellegee qui m'a dit qu'elle avait eu la même chose, et qu'après une pause totale de 18 mois (de tatouages sur elle, pas de tatouages sur les autres :P), elle avait récupéré pas mal de résistance. L'espoir est donc permis ! :D
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1262
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 57 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Krän » Lun 5 Aoû 2019 18:25

Je n'ai pas ressenti ce type de sensibilité au fil du temps, je dirais que je gère de la même façon la douleur depuis que je l'ai acceptée (après ma troisième séance à la louche).

J'essai de "positiver" l'instant, le moment passé, et d'une certaine façon la douleur. Je tâche de ne pas me focaliser sur celle-ci, de ne pas la subir et ne pas la voir comme quelque chose de négatif.
Je ferme les yeux, je mets de la musique, je me concentre.
Je reste détendu au niveau de l'ensemble de mon corps, dont la zone tatouée, je respire normalement et lentement (les tatoueurs/euses me disent à chaque fois des trucs comme "même après des heures sous les aiguilles tu ne bouges pas un sourcil" :lol: ... Bon, sauf quand j'arrive au bout, que la concentration/acceptation/gestion n'est plus là).

Lors des séances j'utilise une sorte de petit "truc", je tâche de concentrer la sensation de douleur/stress/tension, bref tout ce qui est aisément ressenti comme 'négatif', dans un point éloigné de la zone tatouée, généralement les doigts d'une de mes mains. C'est le seul endroit qui est sous tension ou en mouvement, que je relâche lorsque le dermo est relevé.

Cette façon de faire n'enlève en rien la douleur que je ressens, ça fait mal, c'est un fait. :geek:
Mais cela me semble limiter ma fatigue physique et mentale/nerveuse, je vis mieux la séance sur la durée et éventuellement la répétition des longues séances.

Lors de mon dernier tatouage a un moment j'étais tellement dans la "positivation" (c'est cado Maître Capello :geek: ), que l'adrénaline m'a fait monter les larmes aux yeux alors que la tatoueuse était sur mon avant bras. Elle m'a demandé si ça allait (pas 'stressée' puisque c'était le deuxième ou troisième jour), je lui ai expliqué rapidement la raison, j'ai vu dans son regard une sorte de "okaayyy... d'accord.". :lol:
Je crois que j'étais tellement dans le 'truc' et pas de grosse douleur que la balance est partie dans le "+++". :lol: C'était un peu chelou mais cool.^^

Je précise, si doute, qu'il n'y a absolument rien ici qui s'apparente à du masochisme. Ce n'est aucunement la douleur qui engendrerait, même de façon détournée, une forme de plaisir. Il n'y a d'ailleurs aucun "plaisir", je ramasse et prends cher comme quasiment tout le monde.
Je n'ai aucune connaissances ou même notions de base de méditation/yoga/autohypnose et autres choses du genre (je n'ai rien contre mais ne m'y suis jamais intéressé...alors que ça peut sûrement être utile).
C'est uniquement une démarche d'acceptation et de tentative de gestion de la douleur, dans la mesure du possible, de mon possible. :)



Après avoir terminé le full-front en 2016 j'avais eu un sentiment un peu 'bizarre', je ne pense pas qu'il était lié à la douleur (du moins je ne l'ai pas ressenti comme cela, mais qui sait), je n'avais plus envie de me faire tatouer. J'avais fait cinq grosses séances en quelques mois, gérées sans ressenti d'avoir 'abusé' sur l'instant, et un sentiment qui pourrait peut-être être résumé en "projet terminé, ok, ça suffit, merci".
Je pense que si j'avais fait un autre projet peu de temps après, j'aurais pris cher.
En avril dernier, donc trois ans après, j'ai remis le couvert pour faire le bras. J'ai un peu ce même sentiment depuis.
J'ai un autre gros projet qui traine (tatoueur pas super pro de la communication/gestion d'agenda je pense), sur une zone bien douloureuse, mais "curieusement" le fait qu'il traine ne me pose aucun souci. :lol: J'ai envie de le faire et savoir que théoriquement c'est ok me plait, mais un temps supplémentaire de 'pause' ne sera pas de refus, genre 2020. :geek:
Je fais toujours des gros projets en séances très rapprochées du coup même si je gère la douleur sans avoir le sentiment d'abuser / trop tirer sur la corde, ensuite j'ai une sorte de besoin de repos "mental". ^^
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5751
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 268 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar La Pendule » Lun 5 Aoû 2019 19:08

Bravo d'arriver à ressentir ce genre de choses positives, j'ai tenté un truc dans le style lors de ma plus grosse séance, jamais réussi, j'essayais de me focaliser sur un autre point, de penser à d'autres choses (je sais pas "juste positiver" comme ça comme tu le fais), mais la douleur a gagné... Plus forte que le reste...
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 421
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Anjou/Vignoble nantais (49/44)
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar hanatori » Lun 5 Aoû 2019 19:12

J'ai un peu la même façon de gérer que toi Krän, et j'ai en général ce genre de commentaires aussi ^^
En général quand je ressens une forte douleur et qu'elle me "ramène à moi", je me concentre sur un élément de la pièce (souvent un des dessins au mur quand j'en ai en visuel), je relâche mes muscles, et je me remets à divaguer en pensées.

Je n'ai jamais fait de méditation ou d'auto hypnose mais je pense que notre façon de faire s'en rapproche fortement =)

En discutant avec quelques personnes j'ai eu l'impression qu'en ayant vécu des situations douloureuses physiquement en étant jeune, on apprenait d'instinct à mieux la gérer, je ne sais pas si c'est ton cas
┌∩┐(◣_◢)┌∩┐
Avatar de l’utilisateur
hanatori

Curieux
 
Messages: 193
Enregistré le: 08 Oct 2013
Localisation: France
Genre: Femme
Remercié: 1 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Rarity » Lun 5 Aoû 2019 19:43

Mon truc à moi c'est de faire le tour de mon corps mentalement en évitant la zone tatouée, je fais comme si cette partie de moi n'existait pas :geek:
D'habitude ça marche bien, mais ça a très peu marché sur la dernière séance.
Je me suis demandée si j'avais pas trop enchaîné les tattoos ou si je résistais de moins en moins bien, et puis je me suis rappelée que, comme pour toutes les séances horribles, j'avais surtout bien-bien fait de la merde la veille. Je suis donc la seule coupable (et je pense que je suis calmée, je ferai les choses tout bien à la fin du mois :mrgreen: )
There is a light somewhere. It may not be much light but
It beats the darkness

Csiga: 22.10
Flo Nuttall: 06.03.20
Avatar de l’utilisateur
Rarity

Investi
 
Messages: 549
Enregistré le: 06 Nov 2013
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 24 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Squelch Sasquatch » Lun 5 Aoû 2019 20:23

Je fais quasiment l'inverse, j'aime bien pendant les séances me concentrer précisément sur ce que je ressens, essayer de définir la teneur de la sensation, son intensité... Comme ça, je me sens dans un rapport apaisé avec ce qui m'arrive, j'essaie de prendre les choses avec curiosité, sans conflit, sans essayer de résister mais sans subir non plus.

Je gère bien mieux la douleur maintenant qu'à mes premières expériences, j'aurais tendance à dire que les séances sont de plus en plus faciles. Mais ma petite nature m'a sans doute bien protégée des excès, je n'ai jamais fait de séance de plus de 6h, jamais très rapprochées, généralement dans de bonnes conditions et pas si nombreuses que ça, finalement.
Avatar de l’utilisateur
Squelch Sasquatch

Chroniqueuse
 
Messages: 1294
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Sous le signe du V
Genre: Non spécifié
Remercié: 148 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Trailer » Lun 26 Aoû 2019 15:30

Je viens de faire la première séance de mon deuxième tattoo qui a duré 3h. Il est situé sur le bras. Seuls les contours ont été faits et j'ai vraiment eu mal tout le long de la séance.

Lors de mon premier tatouage situé sur la cuisse et qui avait duré 5h, je n'avais pas ressenti de douleurs si importantes.

Le bras et la cuisse sont pourtant considérés comme similaires niveau douleur. Il ne semble vraiment pas y avoir de règles concernant le ressenti de la douleur.

J'appréhende mes 2 prochaines séances où les aplats, ombrages et détails vont être faits :roll:
Trailer

Timide
 
Messages: 44
Enregistré le: 05 Juil 2019
Localisation: Montreal
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar La Pendule » Lun 26 Aoû 2019 16:40

Tout dépend des gens mais je trouve que les remplissages font bien moins mal que les contours, le pire c'est quand même les aiguilles fines dans les zones déjà charcutées... Pourtant à chaque fois les tatoueurs demandent si ça va quand c'est les remplissages, alors que c'est un moment de répit selon moi !

Sinon quand le tatoueur nettoie l'encre en trop avant de continuer à piquer, je trouve que ça intensifie pas mal la douleur aussi, comme si ça irritait la peau, j'ai remarqué ça hier du coup j'appréhendais chaque coup de produit...

Après jusqu'à présent ce qui a le mieux marché pour atténuer en ce qui me concerne : pouvoir voir ce qui est fait, chaque fois que je ressens la pique sans voir le tracé, je me concentre sur la douleur et je douille, chaque fois que je vois, je me concentre sur le dessin est c'est beaucoup plus supportable.
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 421
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Anjou/Vignoble nantais (49/44)
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Krän » Lun 26 Aoû 2019 17:08

Pour l'essuyage, il y deux écoles, le sec et l'humide, je préfère nettement quand c'est humide (comme beaucoup je pense) ! :D
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5751
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 268 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar La Pendule » Lun 26 Aoû 2019 18:18

Team dry du coup :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 421
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Anjou/Vignoble nantais (49/44)
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Vibrisse » Lun 26 Aoû 2019 18:43

La Pendule a écrit:

Sinon quand le tatoueur nettoie l'encre en trop avant de continuer à piquer, je trouve que ça intensifie pas mal la douleur aussi, comme si ça irritait la peau, j'ai remarqué ça hier du coup j'appréhendais chaque coup de produit...



Une petite question sur le sujet : je constate que certains tatoueurs utilisent de l'essuie-tout pour nettoyer, mais pas tous. Ca doit jouer, non ?
"Fuck hope and Godspeed !"
Vibrisse

Timide
 
Messages: 73
Enregistré le: 21 Nov 2018
Localisation: RP
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Trailer » Lun 26 Aoû 2019 18:49

Je dois être douillet car je trouve l'essuyage (humide) parfois douloureux.

Je reviendrai dire comment j'ai vécu le remplissage et les détails car j'ai souvent lu que c'était plus douloureux que le contouring.
Trailer

Timide
 
Messages: 44
Enregistré le: 05 Juil 2019
Localisation: Montreal
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar La Pendule » Lun 26 Aoû 2019 19:03

(comme d'hab, ce qui suit n'engage que moi) :

Ben en fait les premiers contours sont moins douloureux car sur de la peau vierge et avec un trait fin, donc oui le remplissage est "peu" plus intense mais à peine, mais ce qui fait réellement mal, ce sont les coups d'aiguille dans les zones déjà perforées, par exemple renforcer un trait au milieu d'un applat (contour des yeux au milieu d'un visage sur un dessin par exemple), et là, plus l'aiguille est fine, pire c'est, une douleur aiguë avec laquelle j'ai beaucoup de mal !
Avatar de l’utilisateur
La Pendule

Investi
 
Messages: 421
Enregistré le: 08 Aoû 2018
Localisation: Anjou/Vignoble nantais (49/44)
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Near » Mar 10 Sep 2019 20:24

Bon je me suis auto tatoué la main aujourd'hui.
Et ça fait maaaaaaaal :bfouet:

Les tracés ça allait encore, surtout comparé au remplissage.

J'avais tellement mal au remplissage que j'osais pas taper assez fort du coup je devais repasser, repasser, le serpent qui se mord la queue quoi :mrgreen:

J'essaierais l'emla aux retouches histoire de pouvoir bourriner aux endroits ou je pouvais physiquement pas.

Environs 5 heures du coup.
Modifié en dernier par Near le Mar 10 Sep 2019 21:15, modifié 1 fois.
Tatoueur aquarelle sur Grenoble.
http://neartattoo.fr/
Avatar de l’utilisateur
Near

Tatoueur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Grenoble
Genre: Homme
Remercié: 13 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Rarity » Mar 10 Sep 2019 20:50

1/ je suis toujours mi-admirative, mi-mépitainjamaisdelaviejarriveraisàminfligerçatouteseule :mrgreen:
2/ photoooooooo :pink:
3/ comment tu vas mettre tes gants pour bosser? :geek:
There is a light somewhere. It may not be much light but
It beats the darkness

Csiga: 22.10
Flo Nuttall: 06.03.20
Avatar de l’utilisateur
Rarity

Investi
 
Messages: 549
Enregistré le: 06 Nov 2013
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 24 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Near » Mar 10 Sep 2019 21:10

Ouais bah instant regret quand je suis arrivé à la couleur :lol:
Et c'était vraiment galère pour certains tracés de ne pas pouvoir me mettre dans une position correcte. Et pas pouvoir tendre la peau comme je voulais.

Par contre je suis arrivé à mettre le stencil du premier coup et ça c'est bien :lol: C'était la partie que appréhendais vraiment car seul pour le coup c'est pas simple. Déjà qu'avec deux mains c'est galère :mrgreen:

J'ai pas eu de vacances cet été alors je me suis pris une semaine :pink:
Du coup j'en profite :D

Image
Tatoueur aquarelle sur Grenoble.
http://neartattoo.fr/
Avatar de l’utilisateur
Near

Tatoueur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Grenoble
Genre: Homme
Remercié: 13 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Rarity » Mar 10 Sep 2019 21:41

T'as tout prévu, on dirait que c'est ton job, didonc! :mrgreen:
J'aime décidemment beaucoup, beaucoup, beaucoup ce que tu fais :pink:
Et chuis jalouse avec mes mains toutes nues
There is a light somewhere. It may not be much light but
It beats the darkness

Csiga: 22.10
Flo Nuttall: 06.03.20
Avatar de l’utilisateur
Rarity

Investi
 
Messages: 549
Enregistré le: 06 Nov 2013
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 24 fois
  • Adresse Galerie

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Near » Mar 10 Sep 2019 21:53

Pour le coup ça change vraiment d'avoir un tatouage sur la main. C'était la dernière partie dispo du bras à part un ptit trou au dessus du coude et un autre au poignet .
Je sais pas trop ce que je vais faire pour ces trous :grat:
Et mici :pink:

edit: Bon à part le remplissage au final c'est la 1 RL qui à fait le plus mal :? . (j'ai utilisé une 5 et une 11 également, 15 pour le magnum)
Tatoueur aquarelle sur Grenoble.
http://neartattoo.fr/
Avatar de l’utilisateur
Near

Tatoueur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Grenoble
Genre: Homme
Remercié: 13 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar jpa63 » Mer 11 Sep 2019 07:02

Ta main est magnifique, et en pluS tout seul, grand respect.
JE SUIS CHARLIE
Avatar de l’utilisateur
jpa63

Modératrice
 
Messages: 1933
Enregistré le: 05 Oct 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 17 fois

Re: Le tatouage et la douleur

Messagepar Alextine » Mer 11 Sep 2019 07:49

Jolie main ! ;)

Pour ma part je trouve que la douleur c'est très aléatoire. Pour mon tatouage en cours, c'est tout ou rien. Et je n'en suis qu'aux contours :(

La partie colonne vertébrale, côtes c'était nickel. Mais les fesses !!! C'était douloureux par endroits, et la gestion de la douleur ça dépend vraiment des jours.
Du coup le plus compliqué c'était la limite entre la cuisse et la fesse, j'appréhende grandement le remplissage mais j'ai hâte aussi !
Alextine

Timide
 
Messages: 4
Enregistré le: 10 Sep 2019
Localisation: Arbois
Genre: Femme
Remercié: 0 fois

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tatouage : de la découverte au passage à l'acte

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités