CULTURE - Le visage tatoué des femmes en Birmanie

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

CULTURE - Le visage tatoué des femmes en Birmanie

Messagepar jess » Mer 3 Sep 2014 13:16

Un petit article intéressant sur ces femmes tatouées...

http://www.konbini.com/fr/inspiration-2/visages-tatoues-femmes-chin-birmanie/

Et le lien du photographe qui a fait "Bloodfaces"

http://www.bloodfaces.com/
jess

Timide
 
Messages: 12
Enregistré le: 09 Aoû 2014
Localisation: caen
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: CULTURE- Le visage tatoué des femmes Chin en Birmanie

Messagepar Cicely » Mer 3 Sep 2014 15:20

Merci pour le partage ;) Les photos sont très belles.



Un copier/coller de l'article :

Depuis 2001, Jens Uwe Parkitny photographie les visages tatoués des femmes Chin en Birmanie. Il nous explique cette tradition à la fois symbolique et douloureuse en train de disparaître.

Image

Le photographe allemand Jens Uwe Parkitny est un habitué du voyage. Après avoir rempli des missions journalistiques dans près de 25 pays en l’espace de sept ans puis avoir travaillé pour une agence de voyage, il a élu domicile il y a deux ans à Singapour et changé de métier pour devenir vice-président du marketing numérique dans l’agence d’hôtellerie Accor pour l’Asie Pacifique. Cela ne l’a pas empêché de continuer ce qui est devenu au fil des années une obsession, celle d’immortaliser les visages tatoués des femmes Chin.
La première fois qu’il rencontre une de ces femmes, c’est en 2001 alors qu’il voyage dans l’État reculé de Chin en Birmanie pour explorer le Mont Victoria, un des plus grands sommets de cette région.

Alors que je repérais les lieux pour organiser ma randonnée dans les montagnes le lendemain, une femme s’est approchée de moi pour me vendre une pipe en terre dans les rues de Kanpelet. J’ai regardé son visage et j’ai tout de suite été fasciné par les lignes de tatouage qui y couraient verticalement de haut en bas.
Le motif de son visage était la signature de son groupe. Je lui ai alors demandé si je pouvais la revoir le lendemain pour prendre une photo car la lumière se dégradait.

C’est donc de cette manière, un peu par hasard, qu’il réalise le premier portrait d’une longue série photo qu’il alimente au fil des ans en retournant régulièrement en Birmanie, pays d’origine de sa femme. Son but : “capturer leur beauté“.

Image

Une pratique qui tend à disparaître
Si cette première rencontre l’a particulièrement fasciné, c’est bien parce qu’il n’avait jamais vu de femmes tatouées de la sorte au visage. Il s’est ainsi pris de passion pour ces traditions et a alors découvert qu’il y a encore une centaine d’années, plusieurs groupes ethniques perpétuaient ce genre rituel, surtout en Asie.
Il cite alors les Aïnous au Japon, les Atayal de Taïwan, les Brâu au Vietnam, mais aussi les Indiens d’Amériques, les Berbères au Maroc et en Algérie, les Inuits dans les régions arctiques et sub-arctiques, ou encore les Maoris en Nouvelle-Zélande.

Appartenance à un groupe, statut social, expression de la spiritualité, mise en valeur de la beauté ou maîtrise des différentes étapes de sa vie sont autant de raisons pour laisser ces traces visuelles de manière permanente.

Mais, ce qui l’a particulièrement frappé dans les tatouages faciaux des Chin, exclusivement réservés aux femmes, c’est qu’ils sont particulièrement élaborés. Fruit d’une longue tradition, la légende dit qu’ils étaient utilisés pour les enlaidir et ainsi empêcher les Rois birmans de les prendre comme esclaves. “Néanmoins, il n’y a aucune preuve historique ou scientifique que les Chin pratiquaient les tatouages faciaux pour défigurer leurs femmes“, précise-t-il. Curieux de connaître leur point de vue, il discutait avec chaque femme dont il faisait le portrait.

La raison la plus courante qu’elles me donnaient c’était la tradition de la communauté, que toutes les autres femmes du village en avaient aussi et que cela amplifiait leur beauté. Certaines m’ont aussi dit que sans ces tatouages, elles n’auraient pas trouvé un homme qui aurait voulu se marier avec elles.

Image

Effectués par des maîtres qualifiés, les tatouages sont une manière de montrer également qu’une jeune fille a atteint la pré-puberté ou la puberté. Chez les Chin, elles avaient en général entre sept et quinze ans lorsqu’on leur a fait le tatouage.
Censée être interdite depuis plusieurs décennies, cette pratique est de moins en moins répandue. Jens estime qu’elles sont moins de 2 000 femmes tatouées encore vivantes.

“Blood faces”, une tradition particulièrement douloureuse
Lorsqu’il a voulu réunir dans un ouvrage la plupart de ses portraits, c’est le nom “Blood faces” (visages de sang) qu’il a choisi assez instinctivement pour nommer son livre sorti en 2007.

Le titre “Blood faces” vient à l’esprit assez rapidement lorsque que vous imaginez du sang mêlé à des larmes sur les visages de ces jeunes filles, dont certaines sont à peine âgées de 7 ans, lors de la procédure de tatouage.
Le visage est une des parties les plus sensibles du corps en raison de la forte concentration de nerfs, et piquer une partie de la peau est extrêmement douloureux.

Image

En effet, il raconte alors que les méthodes varient en fonction des traditions. Quand certaines ont subi plusieurs petites coupures pour laisser des cicatrices, d’autres sont piquées à l’aide d’épines ou d’aiguilles. Pour les femmes Chin, ce sont des épines de rotin ou de citronniers provenant des montagnes qui sont utilisées.
Jens explique également qu’en fonction de la tradition du groupe et de la douleur que peuvent supporter les jeunes filles, le tatouage facial est réalisé en une seule fois, soit une séance d’une demi-journée, ou en plusieurs sessions qui peuvent s’étaler sur plusieurs mois voire plusieurs années.

Toutes les femmes que j’ai rencontrées gardent en souvenir cette atroce douleur et m’ont raconté qu’elles ne pouvaient pas manger correctement pendant quelques jours. Pour autant, aucun femme – sauf une – n’a eu de regrets car c’était la tradition et cela permettait d’élever leur statut social au sein du groupe.

Image

Par ailleurs, si cette tradition est si peu connue en France, c’est aussi parce qu’elle se perpétue dans une région très reculée où peu de touristes osent s’aventurer. En janvier dernier, il a même rencontré une femme de plus de 100 ans qui a lui confié qu’il était seulement le deuxième étranger à qui elle parlait.
Elle fait ainsi partie des dernières femmes Chin tatouées encore vivantes, même s’il a récemment fait la rencontre de l’une d’elles, une jeune fille âgée de 17 ans.

Il est intéressant de voir un renouveau du tatouage facial chez les jeunes Maoris en Nouvelle-Zélande et je ne serais pas surpris d’observer une tendance similaire chez les jeunes femmes Chin à un certain point plus tard.


En effet, alors que le tatouage facial reste une pratique rare, surtout s’il n’est pas issu d’une longue tradition, il paraît qu’il est de plus en plus répandu en Angleterre.


Les autres photos de l'article :
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur
Cicely

Chroniqueuse
 
Messages: 924
Enregistré le: 30 Sep 2013
Localisation: Auvergne
Genre: Femme
Remercié: 17 fois

Re: CULTURE- Le visage tatoué des femmes Chin en Birmanie

Messagepar jess » Mer 3 Sep 2014 21:14

Merci pour le copier-coller :D
jess

Timide
 
Messages: 12
Enregistré le: 09 Aoû 2014
Localisation: caen
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: CULTURE- Le visage tatoué des femmes Chin en Birmanie

Messagepar Krän » Ven 12 Sep 2014 21:50

Intéressant, merci pour l'article. ;)
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 4613
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 215 fois
  • Adresse Galerie

Re: CULTURE- Le visage tatoué des femmes Chin en Birmanie

Messagepar Profil supprimé » Mer 17 Sep 2014 19:19

Très sympa et les photos sont superbes.
Profil supprimé
 

Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Sheeva » Lun 6 Mar 2017 10:17

J'ai une amie qui vient de rentrer de Birmanie, et le premier truc qu'elle a voulu me montrer, c'est elles, les femmes tatouées de Mindat.

Je les ai trouvées tellement belles, que j'ai voulu partager ça. Avec le stretch avec des fleurs ou des bambous en plus : :love: :love:
Les photos ne sont pas de ma collègue, elle n'a pas trop osé en faire.

D'après la légende, les jeunes filles étaient tatouées sur le visage pour les enlaidir, et empêcher les rois birmans de les kidnapper pour remplir leur harem.
Vrai ou pas, le tatouage facial est devenu une tradition qui marquait le passage de l'enfance à la puberté pour les fillettes, qui avaient entre 7 et 15 ans au moment de ce rite.

La pratique est interdite depuis plusieurs décennies par le gouvernement birman, ma copine n'a vu que des femmes très âgées tatouées mais il semblerait que certaines jeunes filles aient renoué avec cette tradition.
Image
Image
Image
Image

Ces 2 photos sont issues du blog de voyage Shoesyourpath, ils ont gentiment accepté que je les poste ici.

Image
Image
Modifié en dernier par Krän le Lun 6 Mar 2017 13:16, modifié 1 fois.
Raison: Fusion avec sujet existant.
ma galerie Strange Dust/Namiko/Gus

8 novembre : Strange Dust
Avatar de l’utilisateur
Sheeva

Investi
 
Messages: 387
Enregistré le: 21 Juil 2016
Localisation: Toulouse
Genre: Femme
Remercié: 4 fois
  • Adresse Galerie

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Lunatik » Lun 6 Mar 2017 10:33

Merci de participer à ma culturation avec un aussi chouette sujet.
Le stretch avec les fleurs, c'est vraiment beau.
Le tatouage facial dès sept ans... aoutch ! Si ça peut faire échapper au harem, pourquoi pas, mais sinon... pauvres gosses.


Sheeva a écrit:La pratique est interdite depuis plusieurs décennies par le gouvernement birman, ma copine n'a vu que des femmes très âgées tatouées mais il semblerait que certaines jeunes filles aient renoué avec cette tradition.

La pratique est interdite sur mineur(e)s ou interdite tout court ?
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 524
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 29 fois
  • Adresse Galerie

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Destal » Lun 6 Mar 2017 10:58

J'ai tellement de blagues de mauvais goût à faire, ça se bouscule dans ma tête, vite je m'en vais.
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 626
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Lunatik » Lun 6 Mar 2017 11:22

Ce qui prouve au moins que tu as une certaine forme d'activité neuronale et que ton cas n'est peut être pas si désespéré qu'on pourrait le croire :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 524
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 29 fois
  • Adresse Galerie

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar mavhoc » Lun 6 Mar 2017 11:25

Très intéressant, et souvent très beau. Mais beau car ces femmes, mêmes âgées, sont belles.
Pour autant, je montre une légère méfiance. Généralement ce genre de pratique s'inscrit dans un ensemble de domination masculine, la petite justification culturelle irait dans ce sens. Une partie de moi se dit que s'extasier devant ce genre de tatouage a un côté très malsain dans le sens où c'était imposé par la tradition ... Après il me semble que si cela s'est perdu, on peut parier que les dernières personnes l'ont fait (peut être) volontairement. Et ça n'enlève effectivement pas la technicité du procédé.
Mais bref, j'aimerai bien en savoir plus sur l'histoire culturelle derrière.
Le tatouage, tout comme la vie, n'est pas un concours
Avatar de l’utilisateur
mavhoc

Investi
 
Messages: 561
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Île de France
Genre: Homme
Remercié: 3 fois
  • Adresse Galerie

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Soleilvert » Lun 6 Mar 2017 11:37

C'est le contexte culturel, techniques employées ou purement esthétiquement vous trouvez réellement que ces tatouages sont réussis et apportent un plus ?
Soleilvert

Investi
 
Messages: 384
Enregistré le: 29 Aoû 2016
Localisation: bordeaux
Genre: Non spécifié
Remercié: 1 fois

Re: Les femmes tatouées de Birmanie

Messagepar Sheeva » Lun 6 Mar 2017 13:07

Alors pour ce que j'ai pu lire ici et là (donc comme toute histoire orale, à prendre avec des pincettes) et ce que m'a raconté mon amie, les tribus de Chin étaient réputées pour la beauté de leurs femmes.
Et les souverains, rois et princes du Myanmar pouvaient, sans préavis, embarquer n'importe quelle jolie fille pour l'épouser, sans demander le consentement aux parents, maris...
La parade qui a été trouvé fut d'enlaidir les fillettes avant qu'elles ne deviennent pubères, en leur tatouant le visage.

Et finalement ce qui était un moyen de rendre les femmes indésirables est devenu un signe de beauté et de réussite sociale.

Mavhoc, à la base, c'était justement pour se libérer de la domination masculine (si on croit la légende bien sûr) Cela a sans doute dérivé, pour finir par devenir un critère de beauté et de sélection au moment de trouver un mari.

Je comprends ce que tu veux dire, elles se sont conformées à une tradition douloureuse pour satisfaire aux diktats de beauté des hommes. Mais je suis persuadée qu'elles se trouvent belles et Cela ne m'empêche pas de les trouver radieuses, avec leur pipe de pavot (ou alors, elles sont defoncées :mrgreen: )

Et cela existe dans beaucoup de peuples, que ce soit pour les femmes, ou les hommes, qui doivent parfois passer par des rites que certains jugeraient barbares, pour prouver leur passage à l'âge adulte, ou encore leur virilité.
Pourtant, on ne parle pas de domination féminine dans ces cas là même si c'est bien pour signifier aux femmes qu'ils seront de bons maris.

La ou je te rejoins, c'est quand ces vieilles traditions deviennent un choix pour la jeune génération, c'est toujours mieux.

Lunatik, c'est le tatouage facial qui a été interdit, en général.
ma galerie Strange Dust/Namiko/Gus

8 novembre : Strange Dust
Avatar de l’utilisateur
Sheeva

Investi
 
Messages: 387
Enregistré le: 21 Juil 2016
Localisation: Toulouse
Genre: Femme
Remercié: 4 fois
  • Adresse Galerie

Re: CULTURE - Le visage tatoué des femmes en Birmanie

Messagepar Destal » Lun 6 Mar 2017 13:34

Sheeva je n'aurais pas rêvé meilleure réponse :love:
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 626
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie

Re: CULTURE - Le visage tatoué des femmes en Birmanie

Messagepar Sheeva » Lun 6 Mar 2017 15:20

Han mince, j'avais fait une recherche avant pourtant, désolée :?

Destal, des cœurs dans tes yeux, je suis touchée :roll: (ou j'ai peur :mrgreen: )
ma galerie Strange Dust/Namiko/Gus

8 novembre : Strange Dust
Avatar de l’utilisateur
Sheeva

Investi
 
Messages: 387
Enregistré le: 21 Juil 2016
Localisation: Toulouse
Genre: Femme
Remercié: 4 fois
  • Adresse Galerie

Re: CULTURE - Le visage tatoué des femmes en Birmanie

Messagepar Destal » Lun 6 Mar 2017 15:29

La peur mène au côté obscur, et c'est mon côté préféré :love:
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 626
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 17 fois
  • Adresse Galerie


Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités