LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar Aurel » Jeu 28 Sep 2017 21:49

J'ouvre ce sujet car il ne me semble pas avoir vu quelqu'un parler de ce projet sur BW. Je n'ai rien à voir avec l'auteure du livre, mais je trouve le projet intéressant, du coup je le relaye ici.

Il s'agit d'un livre sur le tatouage, centré sur les femmes : il y aura avant tout des photographies, accompagnées de témoignages des femmes concernées. Le livre est terminé (photos, textes, maquette), l'équipe est maintenant en recherche de financement pour son édition.


D'abord, le lien de la campagne : https://www.kisskissbankbank.com/fr/pro ... ser_mailer

Une vidéo où l'auteure explique sa démarche : https://youtu.be/IOpjYKTZNgM

Je copie ici le texte de présentation du livre par Nathalie Kaïd, auteure et photographe, à l'origine du projet :

Je m'appelle Nathalie Kaïd et je ne sais toujours pas pourquoi j'ai commencé à me faire tatouer. Avant mes 47 ans, je n'avais jamais été attirée par le tatouage. C'est la rencontre du travail d’un Artiste graffeur et tatoueur Crewer qui m’a décidée subitement à franchir le pas et donné cette envie irrépressible de passer à l'acte... J'ai commencé par le bras, puis chaque année, avec le même tatoueur, je me suis faite tatouer une partie du corps. Après cinq ans de "chantier", mes bras, mon dos et mes jambes sont maintenant tatoués. Physiquement, je ne suis plus accro au tatouage, je n'aime simplement plus les parties blanches de mon corps. Désormais, je pense me recouvrir et devenir une femme illustrée par le travail de tatoueurs que je choisis pour leur style, leur personnalité et surtout nos affinités.

Mon expérience de "femme tatouée" m'a amenée à me demander ce qui poussait les autres femmes à se faire tatouer. Quel changement ont vécu ces femmes grâce au tatouage ?

Le projet : un livre de photographies et de témoignages de femmes tatouées

Suite à une annonce postée sur les réseaux sociaux pendant trois ans, 195 femmes tatouées et tatoueuses sont venues se faire photographier et interviewer dans mon appartement-studio. Âgées de 18 à 73 ans, venant de tous milieux socioprofessionnels, ces femmes représentent une image du tatouage bien loin de celles qui sont ancrées dans l'inconscient collectif. J'ai enregistré leurs témoignages pendant parfois plus d'une heure. L'étape suivante, les séances photo, ont été des moments d'intimité partagée. Étant moi-même une femme tatouée, la connexion a été de surcroit plus évidente.
J'ai souhaité inclure des témoignages de tatoueuses dans cet ouvrage afin de leur permettre de transmettre leur histoire et leurs ressentis. Ces femmes passent de longues heures avec leurs clientes, ce qui leur donne une place de choix au sein de la communauté des "Tatouées".
C’est dans ce questionnement que j'ai construit ma démarche artistique : révélant le corps et l’âme de ces femmes qui se prêtent à la photographie sans tabou, tout en partageant le sens de leur démarche. J’ai eu du mal à m'arrêter tellement j’ai aimé ces rencontres.
J'avais besoin de laisser, moi aussi, une trace indélébile de nos rencontres : il fallait "encrer" ces textes et ces photos sur papier... d'où la naissance du livre "S'aimer Tatouée".


Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Timide
 
Messages: 72
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Lunatik » Ven 29 Sep 2017 00:24

Ça semble intéressant mais euh... pourquoi QUE des femmes ? L'auteur n'aborde pas le sujet dans sa vidéo expliquant sa démarche.
Les mecs, ils puent ? Ou juste on s'en fout ?

Ça commence à gentiment gonfler, cette multiplication des démarches sexuellement orientées. On ne pourrait pas juste simplement faire les choses ensemble, mecs et nanas, comme des êtres humains ?

Bref, du coup, ça m'a coupé l'envie de me pencher sur le bouquin. Et encore plus de le financer.
Sur ma peau : Strange Dust, Odrëy, Titukh, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink (et Ank von Annika bientôt)
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 820
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 48 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Skogkatt » Ven 29 Sep 2017 01:14

Peut-être qu'elle étudie le lien entre tatouage et vision de la dite "femme" dans notre société? Peut-être qu'elle a voulu parler de quelque chose qu'elle estime connaître mieux? (à tort ou à raison, je ne suis pas dans le livre)

Elle explique pas plus sa démarche mais pourquoi s'agacer quand quelque chose ne nous concerne pas? Les "hommes" ne sont pas lésés, niveau représentation, dans le monde du tatouage, si?
Skogkatt

Investi
 
Messages: 1022
Enregistré le: 11 Jan 2014
Localisation: Auvergne
Genre: Femme
Remercié: 9 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Aurel » Ven 29 Sep 2017 01:28

Ce que je comprends entre les lignes, c'est qu'elle souhaite casser l'image stéréotypée liée aux femmes tatouées ( femmes de mauvaise vie, de condition sociale inférieure, de marginale). On peut penser que c'est enfoncer des portes ouvertes, à une époque où le tatouage se démocratise et où les femmes tatouées ont de plus en plus de visibilité, mais dans une société toujours profondément patriarcale, une voix en plus dans ce sens ne fait pas de mal.

Et puis il y a déjà un paquet de livres de photographies de tatouages "mixtes" ("Tattoorialist", "Tatouages Colorés", "Tatoueurs, Tatoués", "Street Tattoo", "Alive, Tattoo Portraits", "Life Under My Skin", "Blood Faces", etc), ainsi que des ouvrages de photographies de tatouages de facto exclusivement masculins ("Les Gars de la Marine", "Les vrais, les Durs, les Tatoués"), mais je ne connais pas d'ouvrage exclusivement sur les femmes tatouées.

Un dernier point : une (petite) partie de l'ouvrage sera consacré au tatouage reconstructeur lié au cancer du sein, domaine dans lequel l'auteure est impliquée puisqu'elle est présidente d'une association dont c'est la démarche.

Je peux me tromper, mais je décrypte moins sa démarche comme une vision mercantile ("des meufs à poil, ça fait vendre!") que comme la démarche sincère de parler de ce qu'elle connait : en temps que femme, elle aborde le tatouage féminin, tout simplement.

Edit : grillé par Skogkatt, qui dit à prêt la même chose que moi mais avec beaucoup plus de concision! :D
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Timide
 
Messages: 72
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Shalbala » Ven 29 Sep 2017 09:17

Oui c'est comme ça que je le vois aussi.
Après, peut-être que l'auteure n'insiste pas assez sur ce point dans sa présentation.

Je fais le parallèle avec le bouquin écrit par une amie sur les femmes dans le rocknroll. Les clichés ont la peau dure...
Qui a peur est un peureux...
Avatar de l’utilisateur
Shalbala

Curieux
 
Messages: 265
Enregistré le: 11 Sep 2013
Localisation: lyon
Genre: Femme
Remercié: 7 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Lunatik » Ven 29 Sep 2017 09:59

Skogkatt a écrit:Peut-être qu'elle étudie le lien entre tatouage et vision de la dite "femme" dans notre société? Peut-être qu'elle a voulu parler de quelque chose qu'elle estime connaître mieux? (à tort ou à raison, je ne suis pas dans le livre)
Elle explique pas plus sa démarche mais pourquoi s'agacer quand quelque chose ne nous concerne pas?

Aurel a écrit:Ce que je comprends entre les lignes, c'est qu'elle souhaite casser l'image stéréotypée liée aux femmes tatouées ( femmes de mauvaise vie, de condition sociale inférieure, de marginale).

Ça fait beaucoup de peut être et de lecture entre les lignes.
Et euh, c'est pas parce qu'on râle contre une démarche qui exclut les hommes qu'on en est forcément un soi-même, hein. On peut être une nana et défendre la mixité, c'est à dire ni les femmes, ni les hommes, mais simplement l'humain, et en avoir ras la calebasse de toutes ces initiatives genrées, dans un sens ou dans l'autre.
Quant aux stéréotypes, j'ignorais que les hommes y échappaient.

Skogkatt a écrit:Les "hommes" ne sont pas lésés, niveau représentation, dans le monde du tatouage, si?

Aurel a écrit:Et puis il y a déjà un paquet de livres de photographies de tatouages "mixtes" ("Tattoorialist", "Tatouages Colorés", "Tatoueurs, Tatoués", "Street Tattoo", "Alive, Tattoo Portraits", "Life Under My Skin", "Blood Faces", etc), ainsi que des ouvrages de photographies de tatouages de facto exclusivement masculins ("Les Gars de la Marine", "Les vrais, les Durs, les Tatoués"), mais je ne connais pas d'ouvrage exclusivement sur les femmes tatouées.

Et en quoi ça nous avance, un ouvrage exclusivement sur les femmes tatouées ? En quoi l'information transmise dans le livre serait moins impactante/pertinente si l'ouvrage était mixte ? Je ne vois d'ailleurs pas plus de justification/utilité à un ouvrage exclusivement sur les hommes tatoués.
Les Gars de la Marine, je suppose qu'on n'y voit que des marins, et pas plus de nanas que de motards ou d'aviateurs, donc ça me semble légitime. Les Vrais, les Durs, les Tatoués, dans la mesure où j'estime qu'il y a aussi des vraiEs, des durEs, des tatouéEs, ça me fait râler pareil.

Aurel a écrit:Je peux me tromper, mais je décrypte moins sa démarche comme une vision mercantile ("des meufs à poil, ça fait vendre!") que comme la démarche sincère de parler de ce qu'elle connait : en temps que femme, elle aborde le tatouage féminin, tout simplement.

Je n'avais pas du tout songé à l'aspect "meufs à poil", tiens. Simplement, je ne pense pas que parce qu'on est femme, on connaisse forcément les autres femmes, dans toute leur diversité et leur complexité.
Et cette manie arrogante de parler au nom d'un groupe parce qu'on en fait partie soi même (les femmes, les tatoués, les roux, les français, les motards, les dentistes, les noirs, les bègues etc) me tape sur le système, j'ai l'impression que l'être humain n'est plus considéré comme un individu à part entière, capable de réfléchir par lui même et de parler en son nom propre, et d'échapper à l'étiquetage. On peut être une femme et n'avoir aucune idée de ce qui se passe dans la tête de la nana d'à côté.

Aurel a écrit:Un dernier point : une (petite) partie de l'ouvrage sera consacré au tatouage reconstructeur lié au cancer du sein, domaine dans lequel l'auteure est impliquée puisqu'elle est présidente d'une association dont c'est la démarche.

C'est bien, mais je ne vois pas en quoi ça justifie un ouvrage exclusivement féminin.
Un bouquin sur le tatouage chez la femme atteinte du cancer du sein, je comprendrais qu'il soit très majoritairement féminin (même si c'est un cancer qui touche également les hommes, mais en largement moins grand nombre, et l'impact psychologique est moindre dans le cas d'une mastectomie puisque l'image corporelle n'est pas altérée comme dans le cas d'une femme)

Bon, bref, tout ça pour dire que je m'intéresse aussi bien aux femmes qu'aux hommes, tatoué(e)s ou non, et que le clivage des genres, quand il n'est pas justifié par une particularité anatomique ((je ne vais pas râler parce qu'il n'y a pas de femmes dans un bouquin consacré au cancer de la prostate), m'agace au plus haut point et n'amène selon moi qu'à creuser davantage le fossé déjà bien profond entre hommes et femmes.
Sur ma peau : Strange Dust, Odrëy, Titukh, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink (et Ank von Annika bientôt)
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 820
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 48 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar -Estelle- » Ven 29 Sep 2017 10:22

Ça me dérange un peu aussi cette séparation homme/femme (en dehors de la partie cancer du sein qui effectivement concerne davantage les femmes)

Mon expérience de "femme tatouée" m'a amenée à me demander ce qui poussait les autres femmes à se faire tatouer. Quel changement ont vécu ces femmes grâce au tatouage ?

Pourquoi "femme tatouée" ? Et pas juste "tatoué(e)" ? L'expérience n'est pas systématiquement dépendante du sexe: je peux trouver ma démarche proche de celle d'un homme et à l'opposé de celle d'une autre femme.
Pour moi le genre n'est pas une prédisposition à la proximité et à l'entente donc je suis pas très sensible à la démarche "nous sommes des femmes tatouées, nos démarches en tant que femme etc..." (et ça marche dans d'autres contextes pas que le tatouage)

J'aime pas trop ces idées de groupes comme le dit Lunatik: que ce soit groupe de femmes, hommes, français, etc... car j'aime plutôt observer les gens en tant qu'individu unique (même si oui, on peut avoir des points communs et des similitudes entre femmes, médecins, américains etc...)
Modifié en dernier par -Estelle- le Ven 29 Sep 2017 10:23, modifié 1 fois.
Piercings: conch G, lobe G, 2*lobe D, septum, rook D
Avatar de l’utilisateur
-Estelle-

Investi
 
Messages: 634
Enregistré le: 02 Jan 2016
Localisation: Centre
Genre: Femme
Remercié: 6 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Destal » Ven 29 Sep 2017 10:22

Lunatik présidente.
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 786
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 22 fois
  • Adresse Galerie

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Aurel » Ven 29 Sep 2017 10:48

Il est tout à fait louable de souhaiter une société où hommes et femmes seraient traités sur un pied d'égalité en tout point lorsque cela est possible. Il n'en reste pas moins vrai que l'écrasante majorité des sociétés à l'heure actuelle est fortement patriarcale.
Selon les pays et les domaines, Il existe de nombreuses initiatives réservées aux femmes (piscines, tournois de poker, centres de soins, clubs de loisirs, cercles de discussion ou d'activités diverses) et ces programmes ont généralement du succès : il faut bien y comprendre que certaines femmes en ressentent le besoin. L'idée d'un livre dédiés aux femmes tatouées s'inscrit, dans un sens large, dans cette démarche.

Pour certain(e)s, cela semble être un problème, pour d'autres c'est au contraire quelque chose de nécessaire ou au moins de positif.


-Estelle- a écrit:Pour moi le genre n'est pas une prédisposition à la proximité et à l'entente


Et pour d'autres, si. Certaines femmes ne sont pas du tout dans cette logique de "proximité féminine", d'autres au contraire vivent et décodent leur identité, leurs interactions et leur place dans la société avant tout à travers le prisme de leur féminité.
De même que certains hommes ressentent et vivent fortement leur masculinité et d'autres peu ou pas.

Vouloir un monde ou tout le monde vive ensemble en harmonie, est-ce que c'est souhaiter avoir des projets qui touchent forcément le plus de gens possible ou plutôt que chacun y trouve son compte selon ses aspirations, ses besoins et ses envies?

Je serais plutôt dans la deuxième optique : je trouve très sain qu'il y ait le plus d'initiatives possibles, variées dans leurs approches et sensibilités, pour que chacun y trouve son compte.


Ce que je retiens de certaines interventions ici, c'est que cet ouvrage, par sa démarche, ne rejoins pas vos envies et aspirations et ne s'adresse pas à vous. C'est bien évidemment naturel et inattaquable.

De là à utiliser ce sujet pour développer un argumentaire dans le sens d'une plus grande mixité systématique dans chaque initiative, je suis plus réservé. J'aime l'idée que beaucoup de projets, divers et variés, permettent à chacun de trouver ce qui lui fait écho.
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Timide
 
Messages: 72
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Destal » Ven 29 Sep 2017 11:12

De toutes façons y a plus de 70 genres, ils le disent sur Youtube et Tumblr, donc bon votre débat hommes/femmes est nazi.
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 786
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 22 fois
  • Adresse Galerie

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Aurel » Ven 29 Sep 2017 11:15

Hahahahaha! :tchin:
Avatar de l’utilisateur
Aurel

Timide
 
Messages: 72
Enregistré le: 24 Juil 2014
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Skogkatt » Ven 29 Sep 2017 11:34

L'utilisation du "peut-être" au début de mes phrases avait un but... et le nous était une généralité, pas une description de notre sexe.
Je tenais à préciser ça. Pour le reste, je n'ai pas, personnellement, envie de débattre sur l'utilité ou non d'avoir des choses non-mixtes dans tous les domaines, je me doute très bien que beaucoup connaisse les arguments des deux partis.

Destal a écrit:De toutes façons y a plus de 70 genres, ils le disent sur Youtube et Tumblr, donc bon votre débat hommes/femmes est nazi.

Même si je sens une ironie là-dedans, le débat opposant "hommes" et "femmes" n'en reste pas moins pertinents étant donné qu'un grand nombre de gens se retrouvent dans ce genre qui le plus prégnant socialement (l'utilisation de mes termes "la dite femme", les guillemets, ça un sens aussi).

Pourquoi s'agacer quand le thème est "la femme tatouée" et non, "le tatouage dans la culture machin"? Estimons-nous que nous n'avons rien à apprendre d'un genre alors que socialement, chacun a une histoire?
Skogkatt

Investi
 
Messages: 1022
Enregistré le: 11 Jan 2014
Localisation: Auvergne
Genre: Femme
Remercié: 9 fois

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar Destal » Ven 29 Sep 2017 12:08

Tu es très perspicace.

Pour ma part je trouve que le genre peut être un angle d'attaque intéressant de manière générale, mais à voir si réellement il y a tant à dire sur "les femmes tatouées" en tant que telles.
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 786
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 22 fois
  • Adresse Galerie

Re: S'aimer Tatouée, livre par Nathalie Kaïd

Messagepar -Estelle- » Ven 29 Sep 2017 12:20

Si certains peuvent s'y retrouver c'est tant mieux. Je ne remets pas en cause l'existence de tels ouvrages d'ailleurs, simplement moi ça ne me touche pas spécialement et donc je ne serais peut être pas attirée par ce type de livre, à tort peut être car il y a certainement des témoignages intéressants mais je suis moins sensible à la démarche et l'approche du truc
Piercings: conch G, lobe G, 2*lobe D, septum, rook D
Avatar de l’utilisateur
-Estelle-

Investi
 
Messages: 634
Enregistré le: 02 Jan 2016
Localisation: Centre
Genre: Femme
Remercié: 6 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar jpa63 » Ven 29 Sep 2017 13:40

Perso, je raffole des livres sur le tatouage et celui-ci m'a l'air juste fort sympathique...pour moi le débat "genré" n'a pas lieu d'etre, mais ça reste mon avis.
Je participe donc à la campagne.
JE SUIS CHARLIE
Avatar de l’utilisateur
jpa63

Modératrice
 
Messages: 1574
Enregistré le: 05 Oct 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 12 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar Mello » Ven 29 Sep 2017 14:36

Pas fan du côté ''femme'' et encore moins du ''pourquoi/comment'' que je trouve très artificiel (sans parler du ''qui va changer votre vision du tatouage'' ...)
Mais pire que tout, c'est vraiment l'aspect crowdfunding qui me file des boutons, je déteste profondément ce système qui pousse les gens à se reposer entièrement sur les autres pour se financer.
Avatar de l’utilisateur
Mello

Investi
 
Messages: 355
Enregistré le: 08 Aoû 2015
Localisation: Lorraine
Genre: Non spécifié
Remercié: 6 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar Ysatis » Ven 29 Sep 2017 16:32

Hum... et bien ce n'est pas tout à fait comme ça que ça fonctionne pour moi. On peut aussi voir ça comme le fait qu'elle saute l'étape "éditeur+magasin" pour contacter directement les acheteurs. Si son projet est abouti mais qu'aucun éditeur ne s'y penche, c'est le seul moyen pour sortir le projet. Les financeurs ne sont en rien lésés puisqu'ils récupèrent l'ouvrage derrière, qui de plus les intéresse puisqu'ils ont jugé que la valeur demandée correspondait à ce qu'ils étaient prêts à mettre. Éditer à compte d'auteur est extrêmement coûteux et pas du tout rentable. Là, elle finance d'avance son projet, passe également l'étape négociation avec frais d'un crédit auprès d'une banque, est sûre d'écouler les exemplaires demandés (puisque déjà vendus), et rentre dans ses frais. C'est simplement ce que nous connaissions avant comme souscription en version plus aboutie.
Dans ce genre de format, ça reste tout à fait cohérent et équilibré. Après, quand des entreprises ayant déjà les fonds et s'en servent pour ne pas avoir à toucher à leur trésorerie... ça je trouve ça bien plus limite.
Avatar de l’utilisateur
Ysatis

Chroniqueuse
 
Messages: 1735
Enregistré le: 04 Oct 2013
Localisation: Picardie
Genre: Femme
Remercié: 42 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar twinings » Ven 29 Sep 2017 17:03

D'accord avec Ysatis, pour moi le crowfunding a tout à fait sa place dans ce genre de cadre. D'ailleurs je pense que tu remets tout le concept des échanges financiers, de la solidarité et du commerce en cause Mello, puisqu'on donne aussi de l'argent à des gens pour qu'ils puissent se financer des trucs qu'ils ne peuvent pas se financer autrement :geek:
Là, il s'agit d'acheter le livre avant qu'il ne soit sorti, mais en participant à son impression pour pouvoir l'avoir dans sa bibliothèque, y a quand même pire comme procédé.

Concernant le débat, je n'ajouterai pas grand chose, je suis globalement d'accord avec Aurel. Je rajoute quand même que mon plus grand souhait c'est un monde où chacun-e pourrait vivre en harmonie peu importe son genre, sa couleur de peau, son espèce ou encore son orientation sexuelle. Mais faut quand même constater que ce n'est pas du tout le cas, et ça ne me choque pas qu'il y ait des initiatives par les femmes pour les femmes. Sans dire que ça met ton genre en première ligne ou comme seul indicateur de ton identité, mais c'est pour dire que oui, les femmes vivent des choses que les hommes ne vivent pas forcément, et oui, elles ont le droit d'être entendues "à part", qu'on leur donne la parole à elles, qu'elles puissent avoir des endroits à elles où elles peuvent se libérer si elles considèrent qu'elles n'y arrivent pas au quotidien ou dans des espaces mixtes. En fait, pour moi ce n'est pas mettre une étiquette sur la tête des femmes, c'est plutôt une manière de permettre à ces femmes qui se sentent concernées d'avoir un espace à elles où elles pourront prendre la parole, et évoluer dans un milieu qui peut leur sembler plus "safe".

Je ne pense pas que ce livre se veuille la voix de toutes les femmes tatouées, mais plutôt une recherche, une prise de témoignage, des photos de femmes tatouées, de leur rapport à leur corps, à leurs tattoos, à la vision qu'on peut avoir d'elles quand elles sont tatouées, et cette démarche m'intéresse, effectivement. Si l'initiative se fait chez les hommes, je serai curieuse de le lire aussi, je pense, même si ça me touchera moins, à mon avis, car je suis moins susceptible de trouver des choses que je vis au quotidien dans leurs témoignages. Cela dit, je peux décliner le procédé à l'infini, car je trouve intéressant de lire les témoignages de tatoué-e-s en général, de n'importe quel âge ou de n'importe quelle culture. Du coup, je rejoins un peu Skokgatt : si on a le droit de s'intéresser sur le point de vue du tattoo dans certains communautés, pourquoi ne pas l'étendre aux femmes ?

Bref, je trouve l'initiative intéressante, surtout qu'il y a l'air d'avoir du boulot de fait derrière ce projet, et en plus ça me parle et ça touche la corde sensible chez moi. Mais il faut dire aussi que je fais partie de ces victimes auto-proclamées qui sont la lie du XXIème siècle :D
Avatar de l’utilisateur
twinings

Investi
 
Messages: 1214
Enregistré le: 18 Aoû 2014
Localisation: Je me balade.
Genre: Non spécifié
Remercié: 44 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar Mello » Ven 29 Sep 2017 18:40

A mes yeux quand on veut quelque chose, on économise jusqu'à pouvoir se le payer, et on ne va pas réclamer aux autres (surtout que là, son projet est démarré depuis trois ans donc en trois ans, elle aurait pu se débrouiller). Mais après, c'est la notion même de crowdfunding que je n'apprécie pas, donc ça n'a pas grand intérêt dans le sujet présent.
Avatar de l’utilisateur
Mello

Investi
 
Messages: 355
Enregistré le: 08 Aoû 2015
Localisation: Lorraine
Genre: Non spécifié
Remercié: 6 fois

Re: LIVRE - S'aimer Tatouée, par Nathalie Kaïd

Messagepar Coin-coin le Canapin » Ven 29 Sep 2017 22:41

Photographe, Plasticienne depuis 35 ans, je donne la parole aux femmes. Après avoir photographié des femmes pour la presse et la mode, mon regard a changé sur la féminité. J’avais envie de montrer les femmes telles que je les rencontrais, tout en révélant leur beauté. Aller à l’encontre de l’image lisse des femmes sans âge, sans vie, affirmer les imperfections, les marques de la vie et du temps. Depuis dix ans je donne la parole aux femmes sur des sujets qui touchent à l’intime, j’aime leur sensualité et leur féminité. Je suis une femme engagée pour la cause des femmes. Depuis 10 ans pour Octobre Rose (mois du dépistage du cancer du sein )... - Exposition photographique « Aux seins de la vie » dans le cadre ‘‘Octobre rose’’45 femmes de 10 à 85 ans ont dévoilé pudiquement leurs seins dont 10 après un cancer. -A l'initiative de la semaine Rose Tattoo tatouer bénévolement des femmes ayant eu un cancer du sein par des tatoueuses et femmes engagées. - Co fondatrice de l'association Soeurs d'Encre by Rose Tattoo informer et réaliser des tatouages sur cicatrices suite à une maladie. - Engagée dans l'économie sociale et solidaire, co fondatrice et directrice artistique de l'association Atelier d'Eco Solidaire, une recyclerie créative (création et réalisation de mobilier à base de récup).

La femme est son sujet de prédilection depuis des dizaines d'années. Pas étonnant qu'il en soit de même pour ce projet.
Avatar de l’utilisateur
Coin-coin le Canapin

Curieux
 
Messages: 254
Enregistré le: 16 Nov 2013
Localisation: ̧ ̧
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Suivante

Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités