ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglions

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglions

Messagepar Squelch Sasquatch » Mer 13 Sep 2017 20:52

Article publié ce jour par Science et Avenir.

La migration de l'encre des tatouages vers les ganglions observée au synchrotron de Grenoble

Par Sarah Sermondadaz le 13.09.2017 à 12h48

Grâce au synchrotron de Grenoble, des chercheurs ont pu localiser la dispersion des pigments de tatouage dans le derme... mais aussi dans les ganglions lymphatiques. Pour quels risques toxicologiques ?

TATOUAGE. En France, 14% de la population majeure serait tatouée, selon un sondage Ifop de début 2017 commandé par le syndicat national des artistes tatoueurs (SNAT). C'est à vie que les personnes tatouées gardent l'encre sous la peau... mais pas seulement : du derme, les pigments voyagent dans l'organisme par la lymphe, et se retrouvent également dans les ganglions. Un phénomène bien connu par la communauté médicale, mais qui a été observée par des chercheurs sur des tissus humains au synchrotron de Grenoble (European Syncrotron Radiation Facility, ESRF), grâce à une technique de spectrométrie infrarouge à transformée de Fourier. Leurs résultats ont été publiés dans Scientific Reports, revue open access de Nature. Les personnes "encrées" doivent-elles s'inquiéter ? Le point avec Dr Nicolas Kluger, dermatologue spécialiste des problématiques liées aux tatouages.

Quand l'encre tatoue aussi... les ganglions
Jusque là, la dégradation des encres de tatouage dans la peau n'avait été étudiée qu'in vitro. C'est la première fois que celle-ci est étudiée dans des tissus humains (peau et ganglions) ex vivo, prélevées post mortem. "On sait depuis environ une décennie que les pigments de tatouage voyagent par la lymphe et colorent les ganglions lymphatiques, ce qui est visible à l'œil nu en cas de biopsie", observe le Dr Nicolas Kluger. Un processus qui commence dès que l'encre est insérée dans le derme par l'aiguille : "On ne tatoue en fait pas l'épiderme mais le derme, qui est irrigué en vaisseaux sanguins et lymphatiques. Lors de la cicatrisation, et tout au long de la vie, une partie de l'encre est phagocytée par les macrophages du système immunitaire, et éliminée par la lymphe, c'est pour ça qu'on retrouve de l'encre dans les ganglions."

NANOPARTICULES. Le composé migrateur examiné par les chercheurs ? Le dioxyde de titane, "utilisé pour blanchir les couleurs, on le retrouve donc dans tous les tatouages colorés", poursuit le Dr Nicolas Kluger. Cette nanoparticule est d'ailleurs aussi retrouvé dans la crème solaire et même... dans certains additifs alimentaires. "Le problème, souligne Bernhard Hesse, co-auteur de la publication, c'est que nous ne savons pas comment ces particules se comportent et réagissent dans le corps à l'échelle nanométrique."

Le risque principal reste celui de faux-positif en oncologie
Les différentes méthodes d'imagerie utilisées par les chercheurs (spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier, fluorescence à rayons X...) leur ont ainsi permis de localiser précisément les micro et nanoparticules de dioxyde de titane (TiO2) dans la peau et les ganglions. Un transport de particules par la lymphe qui pose la question de son impact toxicologique, l'inconnue des nanoparticules mise à part : sur ce point, le Dr Nicolas Kluger se veut rassurant. "Jusque là, on n'observe pas de hausse des maladies ganglionnaires chez les personnes tatouées, avance-t-il. Le tatouage, c'est une dose fixe dans la peau à vie, mais il n'y a pas d'exposition répétée à de nouvelles doses comme avec la cigarette ou l'alcool."

Image
Aspect des différents pigments utilisés sur le derme (colonne de gauche) et retrouvés dans les ganglions (colonne de droite) / Crédits : I. Schreiver et al.

FAUX-POSITIFS. Certains effets secondaires restent toutefois possibles : "On note chez certains patients qui possèdent des tatouages une hypertrophie bénigne des ganglions", évoque encore le Dr Nicolas Kluger. Un risque inattendu réside toutefois dans la survenue de faux-positifs (lorsqu'un test conclut à l'existence d'une pathologie alors que le patient est sain)... en cancérologie.

"Pour dépister les métastases au plus tôt, les oncologues recourent à la technique du 'ganglion sentinelle', détaille-t-il. Il s'agit de trouver le premier relais ganglionnaire d'un cancer et de l'analyser pour rechercher des métastases. Mais on peut prendre à tort un ganglion 'tatoué' pour un ganglion cancéreux, ce que montre la littérature médicale ! L'analyse anatomopathologique permet toutefois de corriger le diagnostic." Étudié depuis plus d'une décennie, le phénomène commence à être bien connu des médecins, ce qui permet d'éviter les gestes invasifs inutiles, assure le Dr Nicolas Kluger.
Avatar de l’utilisateur
Squelch Sasquatch

Chroniqueuse
 
Messages: 1248
Enregistré le: 27 Sep 2013
Localisation: Sous le signe du V
Genre: Non spécifié
Remercié: 144 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar BubuShok » Mer 13 Sep 2017 21:16

Un grand merci pour cet article Squelch ! J'avais lu le pseudo article de Ouest France et France Inter ce matin et je me suis dit que si ma mère ou ma grand-mère tombaient dessus, j'allais encore en entendre parler pendant des semaines. La version simplifiée de l'article par les médias classiques laisse à penser que se faire tatouer est nocif pour la santé (ce dont elles sont quasi convaincues et pour quoi elles se font du souci à chaque fois que j'annonce un nouveau tattoo). Au moins en lisant cet article, on connaît le risque en matière de faux positif de dépistage du cancer et on sait qu'il n'y a pas de hausse significative des maladies ganglionnaires chez les personnes tatouées. C'est plutôt rassurant, même si on ignore encore vraiment l'impact des nanoparticules sur notre santé.
Avatar de l’utilisateur
BubuShok

Investi
 
Messages: 465
Enregistré le: 12 Avr 2015
Localisation: Nantes
Genre: Non spécifié
Remercié: 1 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar jesss » Mer 13 Sep 2017 21:44

Merci pour le partage. Comme tu dis Bubu, c'est quand même mieux que les torchons des journaux.
:pink:
Avatar de l’utilisateur
jesss

Accro
 
Messages: 1480
Enregistré le: 11 Oct 2013
Localisation: Garac, 31
Genre: Femme
Remercié: 19 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Julie3764 » Jeu 14 Sep 2017 07:18

Partage trés interessant ! Bubu je suis comme toi, si mes parents tombent là dessus je suis bonne pour une nième morale...
Par contre ça ne concerne que les tatouages de couleurs ?
Avatar de l’utilisateur
Julie3764

Investi
 
Messages: 339
Enregistré le: 12 Sep 2016
Localisation: Tours
Genre: Femme
Remercié: 1 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Rhinoféros » Jeu 14 Sep 2017 07:31

Merci pour cet article Squelch !! Les nanos particules, c'est le grand mystère de ce siècle je crois bien...

Heureusement, mes parents n'ont rien entendu sur France Inter hier matin, sinon ça aurait été joyeux :mrgreen:
A shooting star only lasts a second, but... aren't you glad to at least have seen it ?
Avatar de l’utilisateur
Rhinoféros

Investi
 
Messages: 376
Enregistré le: 28 Juil 2016
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 5 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar -Estelle- » Jeu 14 Sep 2017 08:29

Merci pour cet article ! On est quand même assez loin du discours alarmiste sur le 19:45 de M6, ou du moins ici c'est plus précis et moins dans l'optique de convaincre que le tatouage c'est le mal :bgeek:

Pour les nanoparticules ce qui me fait bien rire c'est que pour les peintures, les crèmes solaires et l'alimentaire là tous le monde s'en fout d'empoisonner la population, on ne dit rien.
Piercings: conch G, lobe G, 2*lobe D, septum, rook D
Avatar de l’utilisateur
-Estelle-

Investi
 
Messages: 661
Enregistré le: 02 Jan 2016
Localisation: Centre
Genre: Femme
Remercié: 7 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar jpa63 » Jeu 14 Sep 2017 09:00

Rien qu'en respirant, on choppe des merdes.
JE SUIS CHARLIE
Avatar de l’utilisateur
jpa63

Modératrice
 
Messages: 1671
Enregistré le: 05 Oct 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 12 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Garance » Jeu 14 Sep 2017 09:06

Merci beaucoup pour les précisions !
"Faut mettre du beurre dans l'fond du plat pour pas qu'le gratin colle"
Avatar de l’utilisateur
Garance

Investi
 
Messages: 353
Enregistré le: 05 Sep 2017
Localisation: Asnières-sur-Seine
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Rouge » Jeu 14 Sep 2017 09:08

Olala merci Squelsh !

L'étude a été réalisée dans un autre synchrotron que le mien mais du coup on suit de très prés leurs actus, résultat : pas moins de 4 collègues m'ont transmis le torchon de Ouest-France hier en mode "Garaaaaaance est-ce que tu vas mouriiiiiir ??" (j''exagère mais à peine). :evil:

Faudrait que je lise la public (y'a le lien ça tombe bien), j'aimerais bien savoir quel âge ont les tatouages et les humains étudiés, tout ça tout ça.
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1151
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 56 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Otteron » Jeu 14 Sep 2017 09:20

-Estelle- a écrit:Merci pour cet article ! On est quand même assez loin du discours alarmiste sur le 19:45 de M6, ou du moins ici c'est plus précis et moins dans l'optique de convaincre que le tatouage c'est le mal :bgeek:

Pour les nanoparticules ce qui me fait bien rire c'est que pour les peintures, les crèmes solaires et l'alimentaire là tous le monde s'en fout d'empoisonner la population, on ne dit rien.


Niveau recherche, les gens s'en foutent pas, y'a pas mal de chercheurs (notamment en France, a Aix) qui bossent sur les nanoparticules notamment dans les cremes solaires, au synchrotron (methodologie similaire a celle de l'article), et il y a en ce moment de grands projets europeens (type "H2020" ou "FP7") de recherche (on parle de millions d'euros parfois) qui sont dedies a ces etudes (depuis ~5 ans). Par contre effectivement, j'ai beau avoir lu des articles scientifiques sur les nanoparticules dans les cremes solaires, j'ai jamais vu une reaction aussi forte de la part des media !
Mais le tatouage, ca fait vachement plus vendre et pleurer dans les chaumieres que la creme solaire...

En tout cas cet article de Science et Avenir est plutot cool : pas de raccourcis stupides, pas d'alarmisme, et des explications claires : gg !
J'ai vu qu'un des auteurs du papier (scientifique) avait ete interviewe dans l'emission "La tete au carré" sur France Inter (lol mon correcteur qui me suggere de remplacer France par Farce :mrgreen: ). J'aime plutot bien cette emission alors je vais tacher de me la podcaster.
Otteron

Timide
 
Messages: 84
Enregistré le: 05 Oct 2016
Localisation: UK
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar -Estelle- » Jeu 14 Sep 2017 12:25

Oui niveau recherches j'imagine, mais là niveau média ils ont parlé du tattoo mais très peu des autres choses contenant des nanoparticules (alimentaire, dentifrice, crèmes solaires) et ces autres produits ne seront pas interdits parce que ça rapporte, peu importe si ça nous empoisonne, on imagine même pas à quel point tous ce qu'on consomme est dangereux pour nous et ils ne nous le disent pas ils sont pas fous. (et y'a pas que les nanoparticules)
Piercings: conch G, lobe G, 2*lobe D, septum, rook D
Avatar de l’utilisateur
-Estelle-

Investi
 
Messages: 661
Enregistré le: 02 Jan 2016
Localisation: Centre
Genre: Femme
Remercié: 7 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Otteron » Jeu 14 Sep 2017 12:27

t'as tout a fait raison !
Otteron

Timide
 
Messages: 84
Enregistré le: 05 Oct 2016
Localisation: UK
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar tat50 » Jeu 14 Sep 2017 13:14

J'ai vu (télé) ou entendu (radio) de nombreux reportages-débats sur la présence de dioxyde de titane dans l'alimentation et les cosmétiques, et sur son danger potentiel sur la santé ; en particulier, ce produit est abondamment utilisé dans les bonbons, le dentifrice,...
Peut-être ces informations n'ont -elles pas autant interpellé les tatoués!
Les modifications corporelles doivent-elles être considérées comme une addiction?
tat50

Donateur
 
Messages: 25
Enregistré le: 20 Oct 2013
Localisation: Malakoff
Genre: Homme
Remercié: 0 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Rouge » Jeu 14 Sep 2017 14:03

En fait ça me dégoûte pas mal parce que des publis sur le TiO2 j'en vois passer très régulièrement dans mon labo, y'a énormément d'études, pas que chez nous. Mais très peu passent la barrière de la presse généraliste. La seule que j'ai à l'esprit a un peu fait le buzz début 2017, ça concernait une étude faite chez nous sur le TiO2 dans les bonbons, enfin y'a eu un peu d'agitation, et puis plus rien.

Un de nos collègues était justement venu en parler, et il expliquait bien que le TiO2 y'en a vraiment partout, dans tous les trucs blanchis ou blanchissants (typiquement le dentifrice, la crème solaire, les bonbons, les cosmétiques etc), mais aussi des trucs à la con où on comprend pas bien ce que ça fout là. Il parlait notamment d'un truc qui avait fait foirer leur groupe "témoin" de rats, qui était censé ne pas manger de TiO2 donc, puisque c'était un groupe témoin. Sauf que la bouffe industrielle pour rats qu'ils donnaient aux deux groupes... Contenait du TiO2. :lol: :eek: :evil:
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1151
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 56 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar kaptn_kvern » Jeu 14 Sep 2017 17:02

+1 avec Tat50. Il y a régulièrement des reportages ou des articles sur les nanoparticules et leurs effets...stop la parano "les gens ils aiment pas les tatouages et ils font que de nous embêter".
Avatar de l’utilisateur
kaptn_kvern

Investi
 
Messages: 639
Enregistré le: 08 Oct 2013
Genre: Non spécifié
Remercié: 5 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar -Estelle- » Jeu 14 Sep 2017 18:36

Je regarde pas beaucoup la TV à part les infos et le soir après manger (quand je m'endors pas :lol: ) et aux infos (donc potentiellement où il y a le plus d'écoute) ils parlent peu de tout ça et des merdes que contiennent tous ce qu'on consomme au quotidien quand même je trouve.
Et puis de ce que j'ai vu sur la 6 aux infos y avait pas le détail qu'il y a ici alors que c'était pas compliqué de dire les choses telles qu'elles sont plutôt que comme ils l'ont fait

Après y'a sûrement des reportages autrement mais comme je disais je regarde pas la TV le reste du temps
Piercings: conch G, lobe G, 2*lobe D, septum, rook D
Avatar de l’utilisateur
-Estelle-

Investi
 
Messages: 661
Enregistré le: 02 Jan 2016
Localisation: Centre
Genre: Femme
Remercié: 7 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Rouge » Ven 15 Sep 2017 08:58

De toute façon ce qui manque c'est une réaction des industriels... A l'époque du scandale sur les bonbons, un fabricant s'est immédiatement positionné en annonçant qu'il enlevait le TiO2 de ses produits, le reste a soigneusement fermé sa gueule et fait le dos rond en attendant que ça passe. C'est pénible.

Un peu comme à l'époque du CASH Investigation sur la cochonnaille, j'avais vu apparaître dans mon (pourtant petit) franprix des lardons sans sels nitrités. Ca a dû durer 3 mois et le produit est parti aux oubliettes.
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1151
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 56 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Skogkatt » Ven 15 Sep 2017 20:06

C'est dingue cette coloration des ganglions! :shock: (oui, pas envie de débattre sur tout ce qu'on se met dans le corps :) )
Skogkatt

Investi
 
Messages: 1041
Enregistré le: 11 Jan 2014
Localisation: Auvergne
Genre: Femme
Remercié: 9 fois

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Krän » Sam 16 Sep 2017 18:19

Message du SNAT en réaction à cette publication :

Encres : vers le nanotatouage ?

S.N.A.T. SYNDICAT NATIONAL DES ARTISTES TATOUEURS·VENDREDI 15 SEPTEMBRE 2017

Ce n’est un secret pour personne, une nouvelle étude vient secouer le panier déjà bien lourd au sujet des encres de tatouage : Des nanoparticules issues des pigments viendraient s’installer dans les ganglions lymphatiques en parcourant l’organisme des tatoués.
Il n’en fallait pas plus pour que les médias s’emparent du sujet, et faute de n’avoir pas pris le temps de s’intéresser proprement à notre métier, se mélangent un peu les pinceaux.

La migration des pigments dans l’organisme n’est pas une révélation.
En 2014 une équipe de chercheurs, membres de l’ESTP (European Society for Tattoos and Pigments), avait été surprise de constater que ce qu’elle prenait pour des anomalies cancéreuses étaient en fait une coloration noire de ganglions lymphatiques en bonne santé par de l’encre tatouée... Après analyse, les chercheurs ont conclu qu’une partie des composants de certains résidus pigmentaires venaient se loger dans les ganglions qui filtrent le réseau sanguin et lymphatique.
Au-delà du tatouage, la question de la toxicité des substances chimiques auxquelles notre corps est exposé, que ce soit par la cosmétique, l’alimentaire ou l’industrie pharmaceutique, est de toutes les façons sur le grill. Alors autant garder la tête froide avec nos précieuses bouteilles d’encre et se rassurer légitimement.

A ce stade, la notion de danger pour la santé n’a pas lieu d’être.
Les pigments de tatouage font déjà l’objet d’une surveillance et d’un cadre règlementaire assez stricts en France et en Europe. Les produits sont connus, liste des ingrédients à l’appui, et répondent à des restrictions précises sur leurs composants. Ces restrictions sont basées sur des études et des circulaires européennes qui limitent la présence de substances réputées toxiques.
Il faut préciser que si l’effet de ces substances n’a pas été étudié lorsqu’elles sont injectées, le fait qu’on ne les trouve plus dans les encres du marché français garantit un tant soit peu qu’elles soient inertes pour l’organisme.

Pour une meilleure connaissance des produits.
L’innocuité supposée et constatée de nos encres ne retire rien au flou entretenu par les industriels fournissant les pigments (CI = « Color index ») aux fabricants d’encres, sous couvert de secret commercial. Nos distributeurs nationaux, respectueux des exigences imposées par la loi, ne disposent eux-mêmes pas de précisions sur les CI des étiquettes. C’est bien aujourd’hui la seule zone d’ombre sur nos encres de tatouage.
Lorsque les scientifiques constatent la la migration de particules pigmentaires, ils n’émettent évidemment aucune hypothèse négative à ce sujet : La véritable évolution attendue par les tatoueurs et les tatoués désormais vise une meilleure transparence des fournisseurs de pigments... Pour une meilleure connaissance des produits de tatouage.

Affaire à suivre !

Olivier, porte-parole du SNAT




Et le message de Tatouage et Partage en réaction à une info sur le sujet diffusée sur M6 :

LES MÉDIAS, LE TATOUAGE… ET LES CLICHÉS

Eh ben décidément ! On va finir par croire qu’M6 est sponsorisé par le lobby des dermatologues, vu l’accumulation de clichés et contre-vérités que cette chaîne assène de façon régulière sur le tatouage.

Cette semaine encore lors du 19.45, de pseudos scientifiques annoncent avoir fait une découverte concernant la dangerosité des encres de par leurs composants.

Alors breaking news pour M6 et leurs scientifiques : la composition des encres est encadrée par une loi européenne datant de 2008 et qui est appliquée en France depuis décembre 2013.

Mais les scientifiques utilisent des mots qui font peur... les nanoparticules.

Pour avoir assisté au congrès (auquel les scientifiques d’M6 n’assistaient pas, hein) concernant les encres et tout ce qui concerne le tatouage et la peau, organisé par des dermatologues, médecins et scientifiques, même si des nanoparticules sont retrouvées dans le corps (de façon infinitésimale), il n’y a aucune corrélation entre une quelconque pathologie et le tatouage !

Le peu de problèmes référencés par les dermatologues font état d’allergies (très rarement) et d’infections dues à un manque de soin, la plupart du temps par le tatoué.

Comment se fait-il que seule la France ait une poussée anti-tattoo ?

Le lobby des dermatos (et des grands groupes cosmétiques qui doivent essayer de récupérer le marché des encres) devrait pourtant être heureux que le tatouage existe ; en effet, ils sont ravis de faire payer la séance de détatouage une petite fortune pour ceux qui ont changé d’avis ou ceux qui, comme Debila, ont besoin de se faire enlever un tattoo sur le sein pour trouver du travail.

Mais ces attaques incessantes deviennent quelque peu fatigantes, alors même qu’aucune tribune n’est offerte aux tatoueurs pour se défendre de ces accusations sans fondement, et que nous n’avons à ce jour toujours aucun encadrement légal de notre profession et donc, pas de possibilité d’avoir une assurance professionnelle.

Je me demande où sont ces scientifiques, concernant la cigarette par exemple qui, quant à elle, a des effets plus que nocifs et reconnus. Qui tue, plus que jamais ne pourra le faire le tatouage.

La cigarette continue cependant à être vendue tout à fait légalement et sans aucun souci pour ses fabricants.

Vu de ce côté du petit écran ou du journal, on a l’impression que des moyens considérables semblent être mis en route pour essayer de faire interdire le tatouage. Cela ne pourra pas avoir de prise si nous obtenons un statut qui encadre la profession. Ce statut empêcherait dans le même temps toute dérive, qui à terme ferait naître ce problème que les dermatos et autres administrations attendent pour tout simplement nous interdire de pratiquer notre métier.

N’oublions pas que le tatouage fut interdit dans l’état de New York pendant 36 ans, et qu’il n’est autorisé à nouveau que depuis 1997.

Il est grand temps d’arrêter de se demander sous quelle bannière on se bat et d’avancer ensemble car artisan ou artiste, si le tatouage est interdit, on perdra plus qu’un métier !

Unissons-nous et défendons notre avenir.


"on a l’impression que des moyens considérables semblent être mis en route pour essayer de faire interdire le tatouage". le 19.45 de M6 à la botte du gouvernement et du "lobby des dermatos" ?! Ca craint. :?
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 5376
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 249 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Santé et migration de l'encre vers les ganglio

Messagepar Lunatik » Sam 16 Sep 2017 23:38

FAUX-POSITIFS. Certains effets secondaires restent toutefois possibles : "On note chez certains patients qui possèdent des tatouages une hypertrophie bénigne des ganglions", évoque encore le Dr Nicolas Kluger. Un risque inattendu réside toutefois dans la survenue de faux-positifs (lorsqu'un test conclut à l'existence d'une pathologie alors que le patient est sain)... en cancérologie.

"Pour dépister les métastases au plus tôt, les oncologues recourent à la technique du 'ganglion sentinelle', détaille-t-il. Il s'agit de trouver le premier relais ganglionnaire d'un cancer et de l'analyser pour rechercher des métastases. Mais on peut prendre à tort un ganglion 'tatoué' pour un ganglion cancéreux, ce que montre la littérature médicale ! L'analyse anatomopathologique permet toutefois de corriger le diagnostic." Étudié depuis plus d'une décennie, le phénomène commence à être bien connu des médecins, ce qui permet d'éviter les gestes invasifs inutiles, assure le Dr Nicolas Kluger.


J'ai l'impression d'avoir loupé un train, là. Pardon, mais ils les réalisent comment leurs diagnostics pour trouver des faux positifs juste à cause de ganglions anormalement colorés ? De quels tests on parle, là ?
Parce que bon, les ganglions, on ne les regarde pas juste dans le blanc des yeux pour conclure "toi, t'as une sale gueule, mon pote, un teint pas très catholique, tu dois être positif"

On ne sait pas si un ganglion (sentinelle ou pas) est positif avant de l'avoir retiré (par chirurgie, donc) et envoyé pour analyse à l'anato. C'est pas marqué sur son front, il faut qu'il passe par le pathologiste, lui seul saura dire s'il est sain ou non. Si le ganglion sentinelle est positif alors on retire les autres et on met en place un traitement pour stopper la propagation des cellules cancéreuses et éviter les métastases.

Du coup, je ne vois vraiment pas comment le tatouage peut induire des faux positifs.

En plus, pour repérer le ganglion sentinelle, le chirurgien injecte un colorant bleu qui le transforme en schtroumpf (le ganglion, pas le chirurgien), du coup il a forcément une couleur zarbi (sauf si le chir a opté pour un repérage par scintigraphie, moins courant)

Si quelqu'un a une explication valable, je suis tout ouïe.
Sur ma peau : Strange Dust, Titukh, Ank von Annika, Odrëy, Lanj, Cowboy, Klaim, Subson'Ink
Avatar de l’utilisateur
Lunatik

Investi
 
Messages: 925
Enregistré le: 29 Juin 2015
Localisation:
Genre: Non spécifié
Remercié: 54 fois

Suivante

Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Nosfé et 2 invités