ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Krän » Lun 13 Jan 2020 13:38

Vieux con, pas vieux con... Le genre de papier qui peut faire réagir sur la toile (pour pas grand chose à mon avis...mais les avis hein c'est comme les tdc :p).


Orléans : le coup de gueule d'un artiste tatoueur
Publié le 10/01/2020 à 08h00

Ces dernières années, le métier de tatoueur est devenu tendance, à la mode. Il y a d’ailleurs plus de trente salons de tatouage dans le Loiret. Mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ? David Faynel n'en est pas si sûr...

"Je suis un peu dégoûté de mon métier. Ça fait vingt ans que j’ai eu ma première machine, que je réglais tout seul d’ailleurs, je soudais les aiguilles aussi. C’était un vrai travail d’artisan. Il fallait aussi savoir dessiner. Tout ça s’est perdu, maintenant… Avec les nouvelles machines, il n’y a pas besoin de savoir tatouer. Le métier de tatoueur pur et dur se perd parce qu’avec ces nouveaux procédés et ces techniques, c’est devenu facile pour tout le monde. Les jeunes tatoueurs ne savent rien. Ils n’ont aucune culture du tatouage. C’est dommage. Il n’y a plus d’histoire." David Faynel, 44 ans, artiste tatoueur à Orléans, en a gros sur le cœur.

"Avant, c’était plus une passion qu’un métier. Maintenant, c’est plus un métier qu’une passion. C’est d’ailleurs devenu un métier trop facile ! On va sur Amazon, on achète son kit et voilà…"

Le métier de tatoueur est-il en danger ? Toujours est-il que les "shops", les salons de tatouage, se multiplient sur Orléans (ils sont douze) et dans le Loiret (un peu plus de trente). On peut se faire tatouer à Fay-aux-Loges, à Pithiviers, à Beaune-la-Rolande, à Mardié ou à Jargeau.

"Ça devient le métier à la mode", souffle le gérant de La Manufacture des Arts. "Les nouveaux tatoueurs passent leur formation à l’hygiène et ouvrent un salon de tatouage dans la foulée. Certains n’ont aucune expérience dans le tatouage, ne savent pas tatouer. Cela ne les empêche pas de prendre un apprenti, par exemple… C’est un sketch ! Ce serait bien que l’ARS (Agence régionale de santé) et la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) passent dans les shops voir ce qui se passe."

Attention aux scratcheurs…
Un petit tatouage coûte environ 80 euros dans le Loiret. "Certains tatoueurs cassent les prix et prennent seulement 50 euros. Mais, les clients n’ont pas un tatouage de qualité et reviennent vers nous pour qu’on les recouvre…" Ce qui coûte plus cher au final, évidemment.

Et on ne parle pas des scratcheurs ; ces personnes non déclarées qui tatouent à leur domicile.

"C’est de pire en pire sur Orléans. Il y en a partout. Leurs tatouages, c’est de la m…. et le client peut attraper des maladies vu qu’il n’y a pas d’hygiène."

Selon David, certains tatoueurs ne font même pas remplir de décharge de responsabilité à leurs clients. Alors que c’est obligatoire. "Sinon, le client peut se retourner contre le tatoueur en disant qu’il a attrapé une infection. Mais, nous, une fois qu’il sort, on lui donne les soins à faire. S’il ne les respecte pas…"

David Faynel est, lui, un artiste tatoueur : "On travaille le projet avec le client, on le dessine et on va jusqu’à l’aboutissement de ce projet. Quand les clients font un tatouage, ils veulent souvent exprimer un passage de la vie. Donc, on cherche les éléments, on travaille quoi."

Il faut également rappeler que le tatoueur n’a pas de statut : "Le SNAT (syndicat national des artistes tatoueurs) se bat pour qu’on soit reconnu. Que notre métier soit un métier d’artiste. Aujourd’hui, on rentre dans le registre des esthéticiennes, par exemple. On n’est pas reconnu du tout." Un passage au statut d’artiste ferait également passer la TVA de 20 % à 5 %…

La Manufacture des Arts, 6 rue du Vieux Marché, Orléans.
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 6194
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 296 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Kini » Lun 13 Jan 2020 15:20

Il y a un peu de vrai, et un peu de discours de vieux con dans ce qu'il dit.

Oui le métier de tatoueur est devenu très facile d'accès, mais si les machine modernes son agréable a utiliser et ne te filent pas des tendinites chronique, ça n'a pas de rapport.

Ce que je lis à travers ce discours c'est:
" Y a 20 ans j'étais tranquille, je me faisais de la thunes relativement facilement, sans me prendre la tête, aujourd'hui j'ai tellement de concurrence que je dois vraiment bosser pour payer mes factures alors que les petits jeunes se font de la thunes sans avoir galéré comme moi"

Là où y a du vrai, c'est sur la quantité de tatoueurs qui ne respectent quasi aucune règles, mais en quoi ça le regarde?
D'ailleurs son histoire de décharge c'est valable que si il respecte à 100% les règles.
Si le mec utilise du green soap, n'a pas de vmc ou qu'il écrit qu'il faut mettre de la bepanthen, il peut oublier sa décharge, elle ne sert à rien :lol:

De toute façon on a atteint le moment où il y a trop de tatoueurs, dans les grandes villes en tout cas. Et ça fait mal au coeur de voir des potes faire du putain de bon travail et manquer de clientèle.
Mais c'est comme ça, et plutôt que de regarder si notre voisin mérite sa place de tatoueur et sa clientèle, on ferait mieux de dépenser cette énergie à améliorer notre propre travail.
Peut-être que les 3/4 d'entres-nous bosseront dans un autre milieu dans 5 ans, mais c'est comme ça, soit on râle sur les autres soit on se prend en main et on s'adapte.

Et puis il a tellement de choses bien qui sont arrivées avec cette ruée vers l'encre (matériel bien plus agréables, encres plus réglementées, métier beaucoup mieux encadré niveau hygiène, bien meilleur niveau artistique et technique général, choix dans les styles, etc....)

Voilà, j'ai été ravi de vous exposer mon tdc :mrgreen:
Kini

Donateur
 
Messages: 595
Enregistré le: 09 Oct 2013
Localisation: Lyon
Genre: Non spécifié
Remercié: 103 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Krän » Lun 13 Jan 2020 19:17

Tu as indéniablement un tdc éclairé ! :geek:
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 6194
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 296 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Harper » Lun 13 Jan 2020 20:05

20 ans qu'il tatoue, je trouve pas ce que ce qu'il fait soit transcendant. Dire qu'il y a des jeunes qui tatouent depuis que quelques années, qui font des conventions, qui gagnent des prix qui font pas tout un foin et qui surtout se sont sortis les doigts...du tdc.
Aigre doux.
Un 22 long rifle et un Setter Irlandais
Pour vivre heureux, vivons cachés
Avatar de l’utilisateur
Harper

Curieux
 
Messages: 164
Enregistré le: 03 Déc 2019
Localisation: Don't call me GaGa
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Coin-coin le Canapin » Lun 13 Jan 2020 20:18

Harper a écrit:20 ans qu'il tatoue, je trouve pas ce que ce qu'il fait soit transcendant.

Indeed, malgré son "Il fallait aussi savoir dessiner. ".
J'ai l'impression qu'il se sert de cet article dans l'objectif premier de faire sa pub et tenter d'attirer d'autres clients pour combler le trou laissé par ceux qui sont partis voir ses nouveaux concurrents !
Avatar de l’utilisateur
Coin-coin le Canapin

Investi
 
Messages: 627
Enregistré le: 16 Nov 2013
Localisation: ̧ ̧
Genre: Non spécifié
Remercié: 4 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Kini » Mar 14 Jan 2020 09:34

Je viens de voir sur sa photo une bouteille de Dettol, produit non-autorisé dans le milieu du tatouage.

C’est quand même con d’avoir ça sur la photo d’un article où il critique le respect des règles d’hygiène des autres :lol:
Donc si l’ars passe chez lui, il n’est pas irréprochable. Et si, comme il en prend l’exemple, un client chope une infection et se retourne contre lui, sa décharge ne vaut plus rien du tout.

Magique :geek:

Ps: n'allez pas faire chier vos tatoueurs parcequ'ils utilisent du dettol ou du green soap. Je me fais juste l'avocat du diable à travers les normes officielles. Dans les faits je n'ai aucun problème avec ces 2 produits. Je relevais juste l'incohérence des paroles du monsieurs, sur un article public qui plus est :pink:

Krän a écrit:Tu as indéniablement un tdc éclairé ! :geek:

Comment résister aux formes si suggestives des lampes torches :bfouet:
Image
Kini

Donateur
 
Messages: 595
Enregistré le: 09 Oct 2013
Localisation: Lyon
Genre: Non spécifié
Remercié: 103 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Coin-coin le Canapin » Mar 14 Jan 2020 12:36

Kini a écrit:Je viens de voir sur sa photo une bouteille de Dettol, produit non-autorisé dans le milieu du tatouage.

Tu as un lien à ce sujet ? J'ai cherché "tatouage dettol" sur google mais je ne trouve rien…
Avatar de l’utilisateur
Coin-coin le Canapin

Investi
 
Messages: 627
Enregistré le: 16 Nov 2013
Localisation: ̧ ̧
Genre: Non spécifié
Remercié: 4 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Harper » Mar 14 Jan 2020 12:49

« Sinon, le client peut se retourner contre le tatoueur en disant qu’il a attrapé une infection. Mais, nous, une fois qu’il sort, on lui donne les soins à faire. S’il ne les respecte pas… »


Faire des soins ne veut pas dire être exempter du risque de déclencher une infection. (j'avais lu qu'en diagonale)

Il y a mois environ sur Twitter il y a eu un cas exposé qui a fait un peu de bruit : une nana qui s’est fait tatouer le cou (Un lettrage raté). Au lieu d’admettre ses erreurs la tatoueuse en question s’est cachée derrière un : « Tu n’as peut-être pas respecté le protocole de soin » et que ce qui me dérange aujourd’hui c’est que ce genre de réplique devient monnaie courante pour se décharger.

Je ne suis pas sûre sur que donner ce genre d’interview contre les autres dans la gazette locale lui permette de briller en société. Je crois que c’est plutôt un moyen de se tirer une balle dans le pied. Son discours me fait un peu l’effet d’être basé sur un ton du « C’était mieux avant » comme les personnes âgées qui vous racontent ô combien c’était dure de manger des patates et des biscuits vitaminés pendant la guerre alors que quand tu fais le calcul tu t’aperçois que ces mêmes personnes étaient encore en phase de conception, bien au chaud dans un bidon ou à la tétée et n’avait même pas encore l’âge pour la diversification alimentaire et que de ce qu’il savent de la guerre c’est parce que leur parents leurs ont expliqués mais il restent quand même sur leurs positions en te disant que malgré tout ça : Aujourd’hui les jeunes… c’est des cons ! et que « c’était mieux avant ! » faudrait peut-être passer le relais ou commencer à vivre avec son temps…

Je suis un peu abasourdie par ses propos :
« Les jeunes tatoueurs ne savent rien. Ils n’ont aucune culture du tatouage »

Je n’ai été tatouée que par des jeunes et je les trouve déjà pas mal renseignés sur le sujet, là où le bât blesse c’est concernant le devenir de ceux-ci sur des peaux foncées, des peaux matures, avec prise de masse musculaire, perte de poids, prise de poids, leurs expériences n’étaient basées que sur des on-dits sans réel pratique « du dit support » ce qui est assez normal à ce stade de leur expérience. Pour le reste j’ai eu mes plus belles discussions dans des salons et j’ai pu faire des découvertes de tatoueurs s' exposants peu (parfois même avec un feed totalement à ch***r) voir pas du tout à jour mais à la vue de leurs pièces réalisées lors de guests, cela m’a prouvé que se sont des artistes assez complets dans la définition la plus simple de l’esthète…un peu bohème et se tenant à l’écart des réseaux sociaux, des médias.

J’ai vu des jeunes un peu naïfs penser que le monde du tatouage était un nouvel Eldorado. Gagner 100 euros de l’heure peut en faire rêver certain mais combien aujourd’hui arrivent à ne vivre que du métier de tatoueur ( sans faire du black, sans boulot à coté, sans aides…) je n’y vois pas forcement une facilité pour tous, facile d’accès peut être mais y faire sa place reste difficile et exister dans la durée l’est tout autant et se sont sur ces mêmes années d’expériences, leurs capacités à rebondir à se remettre en question à se renouveler et à peut-être s’essayer à d’autres styles qui feront certainement la différence.

Faisant une comparaison de ce qu’il fait et de ce qu’il dit sur « ses collègues » et comment il décrit ce qu’il se passe aux alentours je pourrais alors supputer que le niveau laisse a désirer et qu’Orléans n’est alors pas un endroit propice pour se faire tatouer.
Je pense que ce Monsieur c’est reposé sur ses lauriers et qu’il se sent dépasser par les évènements.
Le réveil est difficile, le palais âpre et la salive amer.

Les avis hein c'est comme les tdc

Ça sent l’oignon et ça fait pleurer ? :grat: Je sais je prends la porte...
Aigre doux.
Un 22 long rifle et un Setter Irlandais
Pour vivre heureux, vivons cachés
Avatar de l’utilisateur
Harper

Curieux
 
Messages: 164
Enregistré le: 03 Déc 2019
Localisation: Don't call me GaGa
Genre: Non spécifié
Remercié: 10 fois
  • Adresse Galerie

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Kini » Mar 14 Jan 2020 14:08

Coin-coin le Canapin a écrit:Tu as un lien à ce sujet ? J'ai cherché "tatouage dettol" sur google mais je ne trouve rien…


J'ai trouvé cette fiche d'une ARS où tu peux y trouver les arrêtés:
https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/system/files/2018-06/Guide_pratique_professionnels_tatouage_percage.pdf
Le dettol ne respecte pas les normes NF EN 1040 et 1275 requises pour les produits de nettoyage du sol et de la peau.
Pourquoi il ne respecte pas ces normes? Je ne sais pas du tout (et j'ai la flemme de chercher, n'utilisant pas de dettol dans notre salon :mrgreen: )

Je mets en spoiler car je dévie du sujet (si il faut supprimer car hors cadre du forum, je laisse juger les patrons)
L'ARS ne liste pas les produits qui ne sont pas autorisés.
C'est à chaque pro de vérifier que les produits qu'il utilise possède les normes requises.

Il ne suffit d'ailleurs pas qu'il soit écrit "désinfectant" sur la bouteille.
Dans ce cadre, j'ai plusieurs fois eu l'occasion de voir des produits "désinfectants" qui ne tuaient qu'une des hépatites, ou bien qui ne tuaient pas le virus HIV.
C'est normal, ce n'était pas des produits destinés aux pros, donc pour désinfecter une maison de particulier ça va très bien, mais pour un salon de tatouage c'est quand même problématique.

Pour revenir au Dettol, c'est un produit pourtant très utilisé dans le tatouage car très pratique puisqu'il est utilisé pour le transfert de stencil, le nettoyage des surfaces et le nettoyage de la peau, donc plus pratique que d'avoir 3 produits différents. Mais officiellement c'est non :pink:
Kini

Donateur
 
Messages: 595
Enregistré le: 09 Oct 2013
Localisation: Lyon
Genre: Non spécifié
Remercié: 103 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Coin-coin le Canapin » Mar 14 Jan 2020 14:12

Merci !
Avatar de l’utilisateur
Coin-coin le Canapin

Investi
 
Messages: 627
Enregistré le: 16 Nov 2013
Localisation: ̧ ̧
Genre: Non spécifié
Remercié: 4 fois

Re: ARTICLE - Tatoueur, un métier trop facile

Messagepar Nailo Macbernik » Mar 14 Jan 2020 15:11

Je lis régulièrement des opinions similaires, de tatoueur bien implantés et avec de la bouteille dans le métier, et c'est exactement à cause de ce genre de discours que des personnes comme moi développe un syndrome de l'imposteur et ose pas se lancer.
Ce genre de discours ne décourage pas les scratcheurs ou les arrivistes, il décourage les passionné.es admiratif.ves du métier et de sa culture...
Avatar de l’utilisateur
Nailo Macbernik

Investi
 
Messages: 398
Enregistré le: 09 Juin 2014
Localisation: Lyon
Genre: Femme
Remercié: 11 fois


Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron