Brutal Black, l'art de faire mal

Un article sur le tattoo, un bon bouquin à partager, un sujet de société… Viens échanger et te cultiver dans cette zone.

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Frère Toine » Mar 26 Sep 2017 13:54

rage"

Il te suffit d'aller voir les tattoos de ces trois tatoueurs pour voir leur qualité, ou les photos séance fini (certes pas cicatrisé) du jeune homme en question.[/quote]
Mon interrogation porte sur le tatouage cicatriser, et particulièrement pour les aplats où les "trous" sont invisibles quand c'est frais.

[quote="rage a écrit:
Et par pitié arrêtez de prendre leur revendication "brutale" au premier degré. :roll:
C'est de la grosse séance, c'est intense, le résultat est "brutal", mais vous croyez vraiment qu'ils tatouent au marteau piqueur en hurlant comme des porcs?

Bah on en ai pas loin, effectivement ils le revendique mais on peut aussi le constater sur leurs vidéos (également sur les plus anciennes), je vois pas ce qu'il y a de second degré dans l'utilisation du terme "brutal"
Frère Toine

Curieux
 
Messages: 202
Enregistré le: 21 Mar 2016
Localisation: Paris
Genre: Homme
Remercié: 3 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Skogkatt » Mar 26 Sep 2017 13:57

Non mais je me demande juste comment se passe l'effet sur le bras droit: aplat déjà existant avec des traits qui, on dirait, ont un relief. Est-ce que de laisser le dermo longtemps sur une zone (quand même plus là dans leur concept) ne fait pas un effet? Voulu ou non. (mon terme "trop" était inadéquat dans ma question).
Je me doute que le "brutal" ne va pas de pair avec bourrinage, ça leur serait défavorable.
Skogkatt

Investi
 
Messages: 1029
Enregistré le: 11 Jan 2014
Localisation: Auvergne
Genre: Femme
Remercié: 9 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar rage » Mar 26 Sep 2017 14:35

Je pige pas non plus le rapport avec Little swastika, si ce n'est pour étaler un peu de confiture...la "qualité" de ses aplats, c'est un marronnier que nous sortent régulièrement depuis des années les gars incapables de reconnaitre l'originalité et le talent de ce gars ou de ceux qui le suivent...

C'est vraiment ne rien comprendre (ou faire semblant de ne rien comprendre quand on n'aime pas) à un propos artistique. C'est comme rétorquer à un groupe de Noise que leur son n'est pas assez clean. :roll:
Avatar de l’utilisateur
rage

Curieux
 
Messages: 124
Enregistré le: 28 Sep 2015
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Kini » Mar 26 Sep 2017 16:03

On peut faire la part des choses aussi.
D'un coté reconnaitre le talent de quelqu'un/ comprendre un propos "artistique", et d'un autre coté se poser des questions sur un aspect précis, ou émettre une critique car un aspect ne nous parait pas assez travaillé/pensé.
Je ne dis pas que c'est le cas ici hein.
Mais faut arrêter de se braquer dès qu'une personne émet un bémol sous couvert qu'ils ne comprennent rien à leur art.
Kini

Donateur
 
Messages: 446
Enregistré le: 09 Oct 2013
Localisation: --
Genre: Non spécifié
Remercié: 67 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Frère Toine » Mar 26 Sep 2017 19:46

rage a écrit:Je pige pas non plus le rapport avec Little swastika, si ce n'est pour étaler un peu de confiture...la "qualité" de ses aplats, c'est un marronnier que nous sortent régulièrement depuis des années les gars incapables de reconnaitre l'originalité et le talent de ce gars ou de ceux qui le suivent...

C'est vraiment ne rien comprendre (ou faire semblant de ne rien comprendre quand on n'aime pas) à un propos artistique. C'est comme rétorquer à un groupe de Noise que leur son n'est pas assez clean. :roll:


j'ai jamais dit que j'aime pas Little Swastika, effectivement ce qu'il fait maintenant me parle beaucoup moins que ce qu'il faisait quelques années en arrière mais ce n'est pas le propos. Et je reconnais également qu'il a une vision de la segmentation graphique du corps hyper intéressante mais encore une fois ce n'est pas le propos. Mon interrogation porte sur un point purement technique par sur un style, on peut très bien faire du graphique et faire un aplat net et uniforme (Yann Black par exemple) sans avoir des trous de partout.
Encore une fois je ne parle pas du concept je parle de la technique et du résultat.
Frère Toine

Curieux
 
Messages: 202
Enregistré le: 21 Mar 2016
Localisation: Paris
Genre: Homme
Remercié: 3 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Garance » Mar 26 Sep 2017 19:55

Oui en effet que j'aime ou pas un style je sais dire si c'est bien dessiné ou pas techniquement (je parlerai pas technique au niveau tattoo je m'y connais pas encore assez, mais technique dessin).
Après certains sont hyper bon en techniques mais n'ont aucun univers, d'autres c'est le contraire ils vont avoir un univers foisonnant et original et pas un niveau de folie en technique.
Faut savoir faire la part des choses quoi.
"Faut mettre du beurre dans l'fond du plat pour pas qu'le gratin colle"
Avatar de l’utilisateur
Garance

Curieux
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Sep 2017
Localisation: Asnières-sur-Seine
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar rage » Mar 26 Sep 2017 20:50

Bon frere toine, tu veux pas piger, j'y peux rien...voilà que tu me parles de Yann Black maintenant... :grat:
Y a pas besoin de me faire des comparaisons entre tatoueurs comme si j'étais un demeuré, ces tatoueurs que tu cites n'ont pas la même conception ni les mêmes souhait quant au rendu final. Arrête de tout vouloir mettre dans des cases ou de vouloir faire une hiérarchie dans la qualité des aplats, ça n'a pas de sens puisque ce n'est pas ça qui est important. Du Psyland avec des aplats dense et uniforme, bin ça serait plus du psyland. :geek:
Avatar de l’utilisateur
rage

Curieux
 
Messages: 124
Enregistré le: 28 Sep 2015
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Frère Toine » Mar 26 Sep 2017 21:17

c'est toi qui n'arrive pas à comprendre que je parle de technique et pas style. Qu'un noir soit vraiment noir et qu'il n'est pas fusé de partout c'est pas une question de souhait ou de conception. Y a des choses qui se juge objectivement indépendamment du fait qu'on aime ou pas. On peut détester un tatoueur et lui reconnaitre une excellente technique et inversement apprécier un autre et souligné un point négatif sur une pièce.
Mais bon on va arrêter de discuter je crois que tu comprends pas trop le principe d'un forum.
Frère Toine

Curieux
 
Messages: 202
Enregistré le: 21 Mar 2016
Localisation: Paris
Genre: Homme
Remercié: 3 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar rage » Mar 26 Sep 2017 21:36

Mais si j'ai très bien compris, et j’essaie de t'expliquer que ça n'a pas de sens.
Avatar de l’utilisateur
rage

Curieux
 
Messages: 124
Enregistré le: 28 Sep 2015
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Rouge » Mer 27 Sep 2017 09:27

rage a écrit:Mais si j'ai très bien compris, et j’essaie de t'expliquer que ça n'a pas de sens.


Bien sûr que ça a du sens. C'est apparemment quelque chose qui ne te touche pas, le niveau technique de l'artiste, et c'est une posture tout à fait défendable. Mais sûrement tu peux concevoir que ça soit important pour d'autres personnes ?
Il y a pas mal d'artistes dont j'aime l'univers et la patte, et chez qui pourtant je n'irai pas me faire tatouer, parce que je juge la qualité de leur réalisation un peu trop légère. C'est aussi le cas assez typique sur le forum de la personne qui a flashé sur un apprenti mais qui choisit d'attendre qu'il ou elle affine sa technique avant de passer sous ses aiguilles. On peut discuter du fait que les tatoueurs ont leur patte, et que les apprentis ONT BESOIN d'apprendre et donc de s'entraîner sur de la vraie peau, mais ultimement le choix c'est toujours la personne qui porte la pièce qui le fait.

Pour moi les 2 positions se défendent. Evidemment j'ai mon propre avis sur la question parce que j'ai ma propre sensibilité et mon propre rapport au tatouage, mais je n'irai pas pour autant dire que ton propre avis est insensé. ;)

Après, pour revenir au sujet principal, que des gens choisissent de se faire tatouer "en mode brutal" ou pas, à vrai dire, ça m'est complètement indifférent. Ce n'est pas du tout quelque chose que je ferais, mais ils ne forcent personne, le choix est parfaitement assumé, bien expliqué en amont, il n'y a pas de surprise. Que des gens soient attirés par le challenge de résister à un traitement aussi dur physiquement ne m'étonne absolument pas. J'ai été moi-même excessivement fière d'avoir tenu ma séance sur le flanc. Cela dit, clairement pour moi la fierté n'est pas "éternelle", parce que... Ben parce que tu oublies, et puis t'as pas monté l'Everest non plus, et puis une fois que tu l'as bon ben voilà quoi tu vas pas en parler 107 ans (oui j'assume cette vieille expression ^^).
Concernant le défi "physique", on trouve fréquemment ce genre d'exemple dans le sport (ou la sexualité) sans que ça choque qui que ce soit, et je fais partie des gens qui pensent que chacun est libre de faire ce qu'il veut avec l'enveloppe corporelle dont il ou elle a hérité.
Avatar de l’utilisateur
Rouge

Investi
 
Messages: 1065
Enregistré le: 16 Mai 2015
Localisation: Paris
Genre: Femme
Remercié: 51 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar rage » Mer 27 Sep 2017 10:36

Bien-sur que si je suis sensible à la technique, les savoir-faire, c'est même une des choses qui me passionnent le plus dans la vie (après la recherche frénétique du sexe).

Le discours tenu plus haut n'a pas de sens pour moi parcequ'il ne fait que comparer des tatoueurs qui ont tous de grands savoir-faire, il sont tous bon techniquement, à leur manière! On n'a pas affaire à des apprentis ou à des arrivistes là quand même.

Qu'est ce que c'est que la technique? Yngwie Malmsteen est il plus technique que Robert Johnson? Cette question n'a pas de sens car les deux ont leur technique, voir sont incapable de reproduire celle de l'autre...

Yann Black, qui fait des aplats denses et homogènes, et de beaux effets de textures, mais ne saura (et ne voudra pas éventuellement) cependant pas faire les effets scratchés de Little Swasika, c'est des coups de patte, et c'est ça qui est beau, on se fait tatouer par des humains, pas des machines.

Un niveau technique est comparable uniquement si on donne des critères à l'avance, ce qui n'a pas de sens encore ici puisque on compare des résultats qui se veulent complètement différent.

Alors oui, entre deux pauvres tatoueurs qui se pompent sans cesse dessus, on regardera la qualité des tracés, des remplissages bla bla, mais on est loin de ce cas de figure ici.

A vous les studios (moi aussi je connais des vieilles expressions :lol: )
Avatar de l’utilisateur
rage

Curieux
 
Messages: 124
Enregistré le: 28 Sep 2015
Localisation: France
Genre: Non spécifié
Remercié: 0 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Kraken » Mer 27 Sep 2017 15:56

rage a écrit:Yann Black, qui fait des aplats denses et homogènes, et de beaux effets de textures, mais ne saura (et ne voudra pas éventuellement) cependant pas faire les effets scratchés de Little Swasika, c'est des coups de patte, et c'est ça qui est beau, on se fait tatouer par des humains, pas des machines.


Je trouve que justement les effets de texture de Yann se rapprochent pas mal des scratch de Little Swatiska.
Il en utilise pas mal pour faire des gris optique (sur ses crânes notamment)
Avatar de l’utilisateur
Kraken

Curieux
 
Messages: 149
Enregistré le: 29 Sep 2013
Localisation: Rennes
Genre: Non spécifié
Remercié: 2 fois

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar dark987 » Mer 22 Nov 2017 09:34

Pas encore zieuter mais qui vidéo de Vice qui vient de sortir sur le projet "Brutal Black"

https://www.youtube.com/watch?v=l9X6nSXwcas&index=45&list=WL
19/12/2017 : Dos, Matt Jordan
Avatar de l’utilisateur
dark987

Investi
 
Messages: 899
Enregistré le: 21 Sep 2014
Localisation: Nouvelle Caledonie
Genre: Femme
Remercié: 4 fois
  • Adresse Galerie

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Destal » Mer 22 Nov 2017 09:55

Bon ben si VICE en parle alors finalement je trouve ça nul à chier.
Avatar de l’utilisateur
Destal

Investi
 
Messages: 775
Enregistré le: 06 Juin 2016
Localisation: NANTES
Genre: Homme
Remercié: 21 fois
  • Adresse Galerie

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Krän » Mer 22 Nov 2017 16:50

En gros c'est une vidéo qui résume ce qu'ils disent depuis le début, 15 minutes qui pourraient être résumées en 2. Ça tourne en boucle et n'apporte rien de notable.

Ma curiosité m'a fait perdre 15 minutes. :D
"Pigeon, Oiseau à la grise robe ~ Dans l'enfer des villes ~ À mon regard, tu te dérobes ~ Tu es vraiment le plus agile."
Avatar de l’utilisateur
Krän

Administrateur
 
Messages: 4857
Enregistré le: 27 Aoû 2013
Localisation: ¨¨
Genre: Homme
Remercié: 229 fois
  • Adresse Galerie

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar dark987 » Mer 22 Nov 2017 19:48

:lol: bon beh idem , merci qui .... :mrgreen:
19/12/2017 : Dos, Matt Jordan
Avatar de l’utilisateur
dark987

Investi
 
Messages: 899
Enregistré le: 21 Sep 2014
Localisation: Nouvelle Caledonie
Genre: Femme
Remercié: 4 fois
  • Adresse Galerie

Re: Brutal Black, l'art de faire mal

Messagepar Jool's » Ven 8 Déc 2017 21:26

c'est tout sauf mainstream je trouve... ça reste assez underground en parlant de proportion ...

après ils sont obligé de faire parler d'eux, sinon le Brutal Black Project n'existerait simplement pas...

en tout cas j'adore et j'adhère !
Avatar de l’utilisateur
Jool's

Curieux
 
Messages: 148
Enregistré le: 15 Jan 2016
Localisation: Suisse
Genre: Homme
Remercié: 0 fois
  • Adresse Galerie

Précédente

Retourner vers Culture et Société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron