Page 2 sur 5

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Ven 24 Juil 2015 17:15
par MrBrightside
Le répit fut de courte durée. Ça comme à gratter :(

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Ven 24 Juil 2015 17:36
par kotori
Tu t'en ai bien sorti pour le transports et les premiers soins tu vois, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter :pink:
C'est canon en tout cas, le motif est super beau, la réalisation superbe !
Bon courage pour la suite des soins, c'est pas le plus facile c'est clair mais on y est tous arrivé alors toi aussi [size=85](...dit la fille qui a pleuré à chaque douche haha...) ^^[/size]

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Ven 24 Juil 2015 18:18
par MrBrightside
Merci pour les encouragements ;)
Pas de problème de douche, par contre le citron punaise... je ne pleure pas mais c'est pas l'envie qui manque. Enfin j'ai surtout envie de hurler et de casser quelque chose. Puis ça passe.

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Ven 24 Juil 2015 23:42
par MrBrightside
Pouah pouah pouah. Ce fut difficile ce soir...

La fatigue de la journée, savoir que j'allais me retrouver seul face à mon citron, le souvenir de la bonne grosse douleur de la citronnade de ce matin. Je m'y suis mis à y penser dès que j'ai eu quitté le resto après diner.
Bref, un micro bad, puis finalement une douleur moins intense que ce matin, j'ai même trouvé la force d'envoyer deux fois le jus. J'espère tout bien faire, je crois qu'au fond de mon petit esprit tordu, j'ai peur de mal frotter, mal arroser, et d'avoir une cicatrice pas belle et d'avoir fait tout ça pour rien :P Le moral est revenu dès que je me suis vaseliné et emballé... Bref, la scar c'est mieux à deux (au moins y a quelqu'un pour vous distraire quand la moitié de votre torse est en train de brûler.)

Voilà, ce poste dépressif vous a été offert par MrB, mais juré maintenant ça va mieux ! A demain pour de nouvelles photos ;)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Sam 25 Juil 2015 11:39
par MrBrightside
J + 2:

Image
Image post-douche et post-citron.

Petit incident au réveil; le cello n'avait pas bien tenu et deux centimètres de la scar se sont découverts.
Douche sans souci, je peux même passer de l'eau un peu plus chaude qu'hier. Je grattouille toujours à la fleur de douche puis à la brosse à dents, mais je ne sais pas si ça fait grand effet, aucune peau/croûte ne se détache... bon, tout irritation de la scar est bonne à prendre quand même j'imagine.
Petit victoire sur moi-même, j'ai eu la main moins hésitante sur le citronnage. Comme l'effet s'est fait attendre plus longtemps, j'en ai remis une deuxième petite couche, et la brûlure bien que toujours intense est déjà moins fulgurante qu'hier matin. Il y a même cette petite sensation de fourmillement en fin de brûlure, quand le feu s'apaise, qui n'est pas foncièrement désagréable.
Cellophanage un peu chaotique: j'ai réussi à me faire un pansement local plutôt que de m'enrouler le bide de cello... le seul problème c'est que je suis tombé en rade de micropore au milieu. Je suis donc descendu à la pharma avec un pansement collé à la force du cello pour pouvoir finir de scotcher ça (heureusement que la pharmacie est littéralement au pied de mon immeuble.)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin

MessagePosté: Sam 25 Juil 2015 21:56
par Aaron123
MrBrightside a écrit:j'ai même trouvé la force d'envoyer deux fois le jus.

D'accord.

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+2

MessagePosté: Sam 25 Juil 2015 22:05
par MrBrightside
Fais pas comme si tu ne le savais pas déjà !

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+2

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 11:52
par MrBrightside
J +3:
Image
Pas grand changement par rapport à hier.
Je m'étrille de plus en plus vigoureusement, l'eau ne brûle plus, je ne passe plus trois minutes avec la bouteille de jus de citron à la main sans oser m'arroser et j'en mets même deux couches ! *fier* :mrgreen:

La mauvaise surprise, c'est que je crois que je fais une réaction type brûlure (ça attaque même la peau) au micropore blanc que m'a filé la pharmacienne hier:
Image
Du coup ce matin j'ai essayé de réduire la surface de contact entre le micropore et la peau, je l'ai placé à des endroits différents et j'hydrate la peau aux endroits lésés. Si je trouve une pharma ouverte demain, j'irai chercher du micropore couleur chaire, que j'ai utilisé les deux premiers jours sans souci.

Depuis deux jours, je teste un petit truc pseudo-scientique post-citronnage. Une amie apnéiste (= une folle qui passe cinq minutes sous l'eau sans respirer) m'a expliqué un jour qu'il était plus facile de bloquer sa respiration sous l'eau que dans l'air, car le visage est bourré de capteurs sensoriels, et la fraicheur de l'eau sur le visage permet de calmer le système sensoriel, ce qui explique pourquoi l'apnée est plus facile sous l'eau, mais aussi pourquoi on se sent mieux après s'être arrosé le visage d'eau froide.) Bref, retour à notre citron: je laisse tremper une petite serviette dans un saladier d'eau froide, et après m'être fait mon bukkake d'agrumes, je me pose la serviette bien chargée d'eau sur le visage. C'est pas miraculeux, mais ça m'aide à ne pas me concentrer sur la brûlure.

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 13:28
par Fée-divers
Malheureusement avec le citron la peau est fragilisée donc elle réagit bien au sparadrap ou au cellophane, surtout sur la longueur, au bout d'une semaine ma peau était comme brûlée et j'avais des boutons type réaction allergique partout. J'avais testé un peu tous les pansements mais pour la nuit le mieux c'était pansement de cello sur la scar avec un peu de sparadrap plus deux ou trois tours de cello, et même avec ça je me réveillais mes piercings au nombril pleins de vaseline.

Pour le citron j'avais trouvé ça plus simple de m’asseoir devant mon bureau avec un miroir posé dessus, j'utilisais des compresses pour bien en mettre partout. La douche c’était juste pour le nettoyage, pas de croûtes à enlever non plus. Je trouvais ça justement plus supportable de me concentrer sur le soin que je faisais.

Bref bon courage, la deuxième semaine est plus cool que la première :)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 13:43
par MrBrightside
Le citron j'y vais progressivement: les trois premières fois, j'ai arrosé copieusement au-dessus de la scar et j'attendais que ça coule. Depuis hier, je m'allonge pour choper la scar dans sa hauteur et je fais plusieurs aller-retours avec le jet de jus de citron dessus. J'attends 3-4 minutes que la brûlure retombe un peu et j'éponge l'excédent avec des compresses avant de vaseliner.

Merci pour les encouragements :pink:

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 15:35
par Yanaka
Une question: le citron - bio ou pas bio ? :bgeek:

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 15:42
par MrBrightside
Toi, tu sors.

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 17:34
par Lanj
Hate de voir totalement cica ! Je me demande si tout les détails vont tenir (je l'espère pour toi en tout cas ! ;) )

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Dim 26 Juil 2015 18:11
par skin of steel
Vu la zone et sa peau oui ça devrait bien marquer partout.

T'emmerde pas trop pour les soins, ca marqueras dans tout les cas ;)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Lun 27 Juil 2015 08:01
par kotori
J'ai eu le même soucis avec le sparadrap qui m'a laissé des grosses irritations, à la fin des soins ma peau était vraiment très abimé à l'endroit où je mettais le sparadrap, j'ai ai gardé des marques assez longtemps et en plus c'était douloureux.... le seul truc qui a soulagé ces irritations c'est d'appliquer de l'homéoplasmine dès que j'en avais l'occasion la 2e semaine lorsque j'alternais 12h cello/12h sans cello. J'ai continué après sur ces zones irrités avec du beurre de karité.

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+3

MessagePosté: Lun 27 Juil 2015 11:57
par MrBrightside
J+4:
Image

-Depuis hier soir, plus de sensation spéciale sous la douche: eau froide, eau tiède, eau chaude, aucune différence.
-Niveau grattage, contrairement à ce que j'attendais, les sensations se calmées sur les côtes mais restent plus vives en bas sur le gras ( quelqu'un en veux, je cherche à m'en séparer, notre cohabitation n'est plus possible :sad: ) T'inquiètes, Skin, je me prends pas trop la tête: je nettoie à la bétadine, je frotte direct à la brosse à dents (j'ai lâché la fleur de douche qui ne me fait plus grand chose depuis hier), et je re-nettoie à la béta avant de rincer.
-Le citronnage... ben ça reste du citronnage, pas très agréable mais je le supporte mieux (j'arrive même à engueuler mon chat pendant que je m'asperge, c'est dire !)
Je profite du rafraîchissement parisien pour arrêter de m'embêter à faire des pansements bien taillés: je recommence à m'enrouler complètement dans du cello. C'est plus rapide et me permet d'utiliser moins de sparadrap. J'essaie toujours de disposer ce *** de micropore à un endroit différent de la veille, mais j'ai quand même eu une nouvelle petit brûlure ce matin (je relativise, celle d'hier est déjà quasiment refermée même si les marques rouges -non douloureuses pour le coup- restent là). Je ferai comme toi, Kotori, j'irai à l'homéoplasmine quand je serai en période sèche sur la scar.

Je vais garder le cello H24 encore demain pour le cinquième jour et à partir de mercredi matin je passe en 12h/12h \m/
Ah oui, niveau démangeaisons, des toutes petites par-ci par là mais pas encore la grande vague... pas de plaques ni de boutons dus au pansement non plus (non pas que je sois pressé, hein !)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+4

MessagePosté: Mar 28 Juil 2015 11:35
par MrBrightside
J+5:
Image

Dernier jour an cello H24... Honnêtement, vu l'état de le scar, j'aurais presque pu le retirer aujourd'hui: comme on le voit, il ne reste que deux ou trois petit points à vif.
Je trouve de moins en moins de traces jaunâtres dans les compresses du pansement, et le citron met de plus en plus de temps à agir (l'enfoiré, il prend son temps pour trouver un morceau de chair à brûler et il fini toujours par bruler. Ceci dit, la brûlure est largement plus supportable et ne me coupe même plus dans ma chanson - oui, j'aime chanter, surtout du Dolly Parton, en m'arrosant de citron.) On voit d'ailleurs à la photo prise juste après le citronnage que, malgré la quantité équivalent de citron sur la scar, la peau réagit beaucoup moins qu'avant, exit le flanc tout rouge.

Voilà pour l'update du jour, rien de bien passionnant :P Désolé pour la qualité des photos, c'est pas la zone la plus simple à prendre en photo tout seul avec son portable ;)

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+5

MessagePosté: Mar 28 Juil 2015 13:30
par nesto
tu dois avoir toujours envie de la regarder non?

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+5

MessagePosté: Mar 28 Juil 2015 13:56
par MrBrightside
De la regarder oui, mais vu l'emplacement c'est difficile !
De la toucher surtout, donc je profite bien du vaselinage pour passer mes doigts sur les reliefs et les creux :love:

Re: SCARIFICATION - Témoignage - Mudra par Skin J+5

MessagePosté: Mar 28 Juil 2015 23:57
par MrBrightside
Il est tard, je viens de finir de m'emballer et je vais essayer de mettre des mots sur ce qui se passe dans ma petite tête depuis deux-trois jours (en fait, depuis que j'ai fait ma petite et précoce crise de nerf.) J'espère que ça va faire sens :)

Ce qui m'a amené aux bodmods, il y a déjà une bonne dizaine d'année, ce sont les piercings. J'ai assez vite collectionné, sautant directement du labret au téton au surface. Le tatouage est venu bien plus tard (il y a quoi, trois-quatre ans ?) Je me suis bien amusé à me décorer mais ni les piercings ni le tattoo ne m'ont aidé à prendre du recul sur mon corps. Les piercings que j'ai fait sont tous assez classiques, je n'ai jamais eu de soins particuliers à leur procurer. Ce sont pour moi de beaux bijoux. Le tattoo à bien sur une signification plus profonde, mais là encore, même si j'adore le travail de Flo et Frederico, cela se "limite" pour moi à une décoration (chargée de sens, certes.)

J'en viens à la scar, le truc qui me fascinait de loin. Le truc pour lequel, du haut de mes dix-sept ans, je disais "moui, nan..." C'est vrai aussi qu'il y a dix ans, on ne faisait pas des choses aussi fines et belles. Puis, je ne pensais jamais suffisamment résister à la douleur. Puis, c'était un truc de "vrais" bodmodés, qu'on avait le droit de faire que si on prévoyait aussi le tongue-split, le tatouage faciale et la subincision. J'ai enterré ça dans un coin de ma tête, j'ai continué à me faire percer, je me suis mis au tattoo, puis un jour, en recherchant des artistes tatoueurs je me suis remis à m'informer un peu plus sur les bodmods. Avance rapide: Bodywork, le boulot de Skin, ce flash, les encouragements des copines, la prise de rendez-vous... J'avoue facilement que jeudi dernier je me demandais encore ce que je foutais à Rouen. Les deux premiers jours ont été durs, et j'imagine que quand les démangeaisons arriveront, je perdrais aussi -temporairement- de ce bel enthousiasme avec lequel j'écris aujourd'hui.
Mais là, depuis samedi, je me dis que j'ai "enfin" trouvé la mod qui me correspond. J'adore ma scar: je l'aimais ensanglantée après la séance, je l'aime aujourd'hui rose et creusée, je suis certain de l'aimer lorsqu'elle sera blanche et en relief. Les soins sont désagréables, contraignants, mais je crois que c'est ce qui provoque mon enthousiasme: j'ai l'impression d'avoir mon rôle à jouer dans le succès de la mod, bien plus qu'avec le tattoo ou le piercing. Est-ce parce que les résultats du tattoo et du piercing son quasi-immédiats (oui, je sais, un tattoo bouge avec le temps, un piercing se stabilise ou pas, etc.) ? Le fait est que je prends beaucoup de plaisir à voir ma scar évoluer et que j'apprécie de me dire que les résultat final dépend aussi de moi (et évidemment, le petite pression de ne pas saloper le travail de l'artiste :) )

Bref, tout ça pour dire que je suis très content d'avoir franchi le pas, et résisté aux premiers jours (après tout, j'aurais pu arrêter les soins, ou les faire de mauvaise grâce et faire un scar blues.) Mon seul regret, finalement, c'est de ne pas avoir franchi le pas plus tôt. J'aurais ainsi pu éviter de trop étendre mon chest pour me coller une deuxième scar sur l'autre flanc :) Mais bon, je commence à avoir la brûlante certitude que moi, le citron et le scalpel nous reverrons.
(Bon, j'ai déjà profusément remercié Skin donc je ne vais pas en remettre un couche, mais je vais quand même dire merci à Reinette au final, pour ce coup de pied au cul qui m'a permis de vivre une telle expérience ;) ) [/journal intime]